Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Reverse Factoring : faites-en, profitez-en, parlez-en !


Le Reverse Factoring et le Supply Chain Finance, intéressent la plupart des directions financières tant les opportunités et les avantages à en tirer sont nombreux. Pourtant, tout juste auréolés d’un prestige âprement gagné sur le terrain des projets innovants, d’aucuns sont déterminés à émailler cette réputation et on peut lire des commentaires ci et là qui en disent pis que pendre en les affublant des pires maux. Disons-le clairement, les supporters et les détracteurs ont tous raison, ces types de dispositifs ne sont pas ni le fourretout ni le couteau suisse de tous les problèmes des Supply Chains. Observons donc la dérive que peut subir ce type de programme mais également les avantages tangibles dans un panorama permettant à tous de se faire une opinion.




Fabien Jacquot
Fabien Jacquot
Extension abusive des délais de paiements

Certains articles récents exposent les pratiques de certains groupes qui proposent du Supply Chain Finance à leurs fournisseurs en contrepartie d’une extension importante des délais contractuels de règlement.

Ces extensions peuvent aller jusqu’à un doublement des délais de règlement demandés aux fournisseurs qui faute d’adhésion dans le schéma disons imposé peuvent subir des effets négatifs à cause de leur refus. Nous observons donc des pratiques de certains groupes qui souhaitent faire passer les délais fournisseurs de 45 à 90 ou 60 à 120 jours et ce par le biais d’un simple courrier convaincant. Dans ce cas, la banque écrit au nom du donneur d’ordres, la terrible missive aux fournisseurs pour leur indiquer les délais demandés.

Pourquoi un tel retour en arrière sur ces pratiques musclées d’allongement des délais ? Disons que la directive européenne n’est pas encore appliquée partout afin de limiter à 60 jours les délais maximum contractuels mais également que les contrôles ne sont pas systématiques. Certains pays n’ont tout simplement conseillé ou légiféré sur aucun délai maximum.

Lire la suite dans votre lettre de janvier-février 2015

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement chaque jour (5j/7) le quotidien Finyear.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise.
Lien direct pour vous abonner : www.finyear.com/abonnement

Lisez gratuitement chaque mois :
- le magazine digital Finyear sur www.finyear.com/magazine
- la lettre digitale "Le Directeur Financier" sur www.finyear.com/ledirecteurfinancier
- la lettre digitale "Le Trésorier" sur www.finyear.com/letresorier
- la lettre digitale "Le Credit Manager" sur www.finyear.com/lecreditmanager
- la lettre digitale "Le Capital Investisseur" sur www.finyear.com/lecapitalinvestisseur
- la lettre digitale "GRC Manager" sur www.finyear.com/grcmanager
- la lettre digitale "Le Contrôleur de Gestion" (PROJET 2014) sur www.finyear.com/lecontroleurdegestion

Un seul formulaire d'abonnement pour 7 lettres



Mercredi 4 Mars 2015
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs