Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Retards de paiement dans la région Asie-Pacifique : 70 % des entreprises concernées en 2014


L’enquête annuelle de Coface sur le comportement de paiement des entreprises dans la région Asie-Pacifique porte sur 2 695 sociétés de 8 pays. 70 % des entreprises interrogées ont été touchées par des retards de paiement en 2014, soit le plus haut niveau atteint en 3 ans. En outre, 37 % des répondants ont signalé une augmentation du montant des arriérés en 2014, soit une hausse de 2 % par rapport à 2013. En particulier, les entreprises en Chine, en Inde, à Hong Kong et en Thaïlande sont touchées par ces retards de paiement.




Australie, Japon, Singapour et Taïwan : une amélioration de l’expérience de paiement des entreprises

Bien que la situation en matière de retards de paiement se soit dégradée d’une manière générale dans la région, une amélioration significative de tous les indicateurs a été constatée en Australie (nombre des retards de paiement, durée moyenne des retards et problèmes de liquidités potentiels liés aux retards de paiement prolongés supérieurs à 180 jours). Taïwan et Singapour ont également bénéficié d’une amélioration du comportement de paiement de leurs entreprises en 2014, aussi bien en ce qui concerne la durée moyenne des retards que la part des retards de paiements prolongés. Au Japon, si les entreprises ont signalé une augmentation du nombre et de la durée des retards de paiement en 2014, la part des retards prolongés est restée la plus faible parmi les pays de la région, alors que les défaillances et les fermetures d’entreprises se sont maintenues à un niveau peu élevé.

« Alors que l’amélioration de l’expérience de paiement des entreprises se poursuit en Australie, l’économie du pays rencontre toujours quelques difficultés. Puisque les exportations australiennes seront pénalisées par le ralentissement chinois, il faudra stimuler la demande intérieure du pays. En rejoignant la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures (Asian Infrastructure Investment Bank, AIIB), l’Australie pourrait profiter d’une reprise de la demande en ressources naturelles, une aubaine pour ce pays riche en matières premières », analyse Rocky Tung, économiste Coface pour la région Asie-Pacifique.

Chine, Hong Kong, Inde et Thaïlande : de nouvelles difficultés pour les entreprises

En Chine, le pourcentage d’entreprises confrontées à des retards de paiement en 2014 est resté élevé. L’endettement élevé des entreprises chinoises conjugué à un coût élevé du financement et une faible rentabilité de certains secteurs laissent entrevoir des perspectives économiques difficiles pour 2015. Les industries en surcapacité telles que l’acier, le fer, le ciment, la construction navale, l’aluminium, le vitrage pour le bâtiment, l’exploitation du charbon, le papier et l’imprimerie doivent donc faire l’objet d’une vigilance particulière.

À Hong Kong, la fréquence et la durée des retards de paiement se sont accrues. Désormais, le coût extrêmement élevé de l’immobilier et la tendance à la baisse dans la distribution hongkongaise (en raison d’une croissance moins dynamique du tourisme) peuvent constituer des freins à l’économie.

« La force du dollar de Hong Kong fait de la ville une destination touristique moins attractive. La récente mise en oeuvre de mesures contre le commerce dit parallèle, associée aux restrictions imposées par les autorités de la Chine continentale limitant à une fois par semaine les déplacements des résidents de Shenzhen à Hong Kong, touchera avant tout les industries liées au tourisme, et les propriétaires et exploitants de grands magasins ressentiront eux aussi cet impact négatif. À court terme, les entreprises locales pourraient être confrontées à une mauvaise surprise d’une baisse de la demande », explique Rocky Tung.

En Inde aussi, les retards de paiement ont augmenté en 2014. Les résultats de cette enquête sont confirmés par les arbitres de Coface qui ont signalé une dégradation des retards de paiement des entreprises en 2014, avec une envolée dans tous les secteurs, et plus particulièrement pour les entreprises liées directement ou indirectement à l’industrie du bâtiment (les infrastructures, par exemple). Les entreprises détenues en partenariat ou à capitaux privés ont été les principales victimes de cette situation.

En Thaïlande, l’activité a été faible en 2014, comme en atteste le nombre de défaillances d’entreprises. Cela signifie que le risque de crédit des entreprises y est élevé. Cette tendance s’explique principalement par le net ralentissement de l’économie, fortement accentué par le prolongement des troubles politiques nationaux ayant affecté la dynamique de croissance du pays au cours du premier semestre. Coface a d’ailleurs noté une détérioration significative de l’expérience de paiement des entreprises en 2014, notamment pour les secteurs liés aux appareils électroménagers (électriques et électroniques), aux produits chimiques, aux matériaux de construction et à l’acier.

Téléchargez ci-dessous (PDF 28 pages) le "PANORAMA - What we see in the Asia Pacific region"

apacps_201504_publication_2904.pdf APACPS-201504-publication-2904.pdf  (1.54 Mo)


Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 4 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur

Le magazine bimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Mercredi 6 Mai 2015
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs