Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Reprise des fusions-acquisitions sur le marché IT


Analyse AP Management dans l’édition 2010 de son Baromètre IT annuel. Les rachats de sociétés françaises de logiciels et services informatiques ont progressé de 26 % à 924 millions d’euros contrastant avec un net repli en 2009 (733 millions d’euros). Les acquisitions à l’étranger ont enregistré un record grâce aux opérations exceptionnelles de Atos Origin en Allemagne, Cap Gemini au Brésil et Dassault Systèmes aux Etats-Unis. Les conditions redeviennent très favorables à une augmentation significative des opérations en 2011.




Sur un marché en reprise modérée, les acteurs français des technologies de l’information (*) se sont montrés plus dynamiques en 2010, constate AP Management dans la dernière édition de son Baromètre IT annuel. Dénombrant et analysant chaque année depuis 14 ans les opérations de fusions-acquisitions du secteur en France et à l’étranger, le Baromètre IT fait apparaître qu’en 2010, le montant des opérations de fusions-acquisitions a en effet atteint un volume global record de 5,77 milliards d’euros dont 84 % à l’étranger.

Avec 924 M€, le volume en chiffre d’affaires des acquisitions effectuées dans le secteur des technologies de l’information en France, progresse de 26 % en comparaison du montant historiquement faible de 733 M€ en 2009 et le volume constaté à l’étranger explose à 4 501 M€ malgré un faible nombre d’opérations.

NETTE PROGRESSION DES VOLUMES DES TRANSACTIONS DANS L’HEXAGONE

En France, le volume total des acquisitions réalisées s’établit à 924 M€, dont 677 M€ effectués par les acheteurs français et 247 M€ par les acheteurs étrangers, en nette progression de 26 % face aux 733 M€ enregistrés l’année précédente sans renouer toutefois avec les niveaux d’avant la crise.

S'élevant à 119, le nombre des opérations enregistrées en 2010 est en hausse de 11 %. L'année qui ne compte aucun mega deal dans l’hexagone se distingue par le rachat d’Ecs par Econocom et l’acquisition de l’éditeur de logiciels Sophis par l’anglais Misys.

« L’année 2010 signe la reprise des fusions-acquisitions du secteur IT et s’inscrit comme une année de transition après le net repli constaté en 2009 » estime Pierre-Yves Dargaud, président d’AP Management et auteur du Baromètre IT. «L’année a surtout été marquée par le retour de l’offensive à l’international des grands du secteur que sont Cap Gemini, Dassault Systèmes et surtout Atos Origin qui vient de se glisser au premier rang européen après l’acquisition de Siemens IT Solutions en Allemagne", ajoute-t-il.
(*) SSII et éditeurs de logiciel

Stabilité pour les SSII et retour au dynamisme dans le logiciel

Après le regain du nombre d’opérations portant sur les SSII constaté en 2009, 2010 s’inscrit dans la stabilité avec 69 opérations contre 67. En revanche, les SSII tirent la croissance du volume avec 638 millions d’euros en hausse de 35 %. Ce contraste fait apparaitre l’exercice 2010 comme un millésime de retournement pour les SSII dont les transactions étaient au plus bas en volume depuis 5 ans l’an dernier.

Avec une progression du nombre des opérations de 25 %, le secteur du logiciel renoue avec l’intense activité constatée en 2008, pour un volume en augmentation de 10 % à 286 M€.

Stagnation des fonds d’investissement

Après une année 2007 qui aura vu l’entrée significative des fonds de LBO dans le secteur IT avec 18 opérations recensées sous leur égide, l’année 2010 présente un volume stable supérieur à 100 M€ concentré sur 6 opérations. Le segment du capital-transmission ne pèse en conséquence que 11 % du total.

Frilosité des acteurs étrangers en France

Avec 21 acquisitions opérées sur des cibles françaises par des acteurs étrangers pour un volume cumulé de 247 M€, les opérateurs étrangers demeurent timides sur le marché français. Les anglo-saxons se taillent la part du lion avec respectivement plus de 50 % des transactions et 59 % du volume (146 M €).

RETOUR SPECTACULAIRE A L’OFFENSIVE DES ACTEURS FRANCAIS HORS DES FRONTIERES

Pour le nombre des acquisitions opérées à l’étranger par les acteurs français, le millésime 2010 s’inscrit dans une certaine stabilité tant du côté des éditeurs de logiciels que des SSII avec respectivement 9 et 15 opérations. En revanche, le volume des opérations a littéralement explosé grâce à 3 opérations exceptionnelles cumulant à elles seules 4,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires : l’Allemand Siemens IT Solutions par Atos Origin, le Brésilien CPM Braxis par Cap Gemini et l’activité PLM d’IBM aux Etats-Unis par Dassault-Systèmes.

Avec 6 opérations réalisées, la première destination en 2010 devient l’Allemagne même si les pays anglo-saxons demeurent privilégiés. L’Inde, la Norvège et la Suisse sont aussi prisées qu’en 2009.

« 2010 montre un redéploiement des activités des acteurs français à l'international par croissance externe», avance Pierre-Yves Dargaud, « renouant avec l’offensive historique sur les années 2005 à 2008 qui avaient totalisé un volume cumulé d’environ 4 milliards d’euros de CA».

REDECOLLAGE ATTENDU EN 2011 APRES UNE ANNEE DE TRANSITION

L'année 2010 restera comme un millésime de reprise pour les fusions-acquisitions avec le retour à l’offensive à l’international et elle aura confirmé la vitalité de la croissance externe dans le secteur IT en dépit d’une conjoncture encore incertaine.

Alors que le marché attend un retournement, à l’instar du 4ème trimestre 2010, 2011 s'amorce sur une note d’optimisme. Le début de l’année voit le retour des fonds de private equity sur le marché, l’appétit retrouvé des acheteurs industriels, le rebond attendu des dépenses IT par les grands donneurs d’ordre et surtout un regain de confiance et de visibilité après une longue période d’incertitude.

Sauf accidents de parcours, la dynamique de croissance des fusions-acquisitions du secteur ne faiblira pas dans les années qui viennent, anticipe AP Management.

« Les conditions semblent redevenir très favorables à une augmentation des opérations en 2011 et l’année démarre sous de bien meilleurs auspices que l’exercice précédent», pronostique Pierre-Yves Dargaud en conclusion.

A propos d'AP Management
Créée début 2003, AP Management a pour vocation de conseiller les sociétés de services du secteur des technologies de l'information en matière de fusions acquisitions et de structuration de capital. L'équipe compte à son actif plus de cent opérations depuis 1997.
Son président, Pierre-Yves Dargaud, 48 ans, a assuré les fonctions de directeur financier de plusieurs SSII, notamment au sein du groupe SLIGOS. Fondateur d'Euro Fi Conseils, société de conseil en fusion- acquisitions spécialisée dans le secteur des SSII, il rejoint en 1999 la banque d'affaires Apax Partners en qualité d'associé responsable du secteur des technologies de l'information. A ces titres, il a conseillé personnellement un grand nombre de dirigeants de sociétés dans le cadre de leur stratégie de développement.
Depuis 1997, Pierre-Yves Dargaud recense chaque année les acquisitions ciblant des entreprises dont le chiffre d'affaires est supérieur à 0,5 millions d'euros sur le marché des technologies de l'information en France ainsi qu’à l’étranger pour les opérations réalisées par les acteurs français. La vocation de ce "baromètre" annuel, véritable radiographie de la vitalité du secteur, est d'en dégager les tendances de fond, de les analyser et d'établir des perspectives à court terme pour les acteurs du marché.

Mercredi 30 Mars 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs