Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Réchauffement climatique planétaire, incidence sur les voyages d’affaires


Le troisième baromètre annuel ACTE - KDS met en relief des évolutions comportementales dans le monde professionnel. Selon une enquête parue le 5 février 2008, réalisée par l’ACTE (Association of Corporate Travel Executives) et KDS, des signes clairs indiquent que le comportement des voyageurs d’affaires vis-à-vis de leurs déplacements commence à évoluer, en réponse aux inquiétudes liées au réchauffement climatique planétaire.




Pour la troisième année consécutive, ACTE et KDS, le leader européen des solutions logicielles de gestion des déplacements professionnels en ligne, ont analysé les points de vue d’un groupe international de voyageurs d’affaires et de Travel Managers, et pour la première fois, ont identifié un réel désir de réduire la fréquence des voyages et de sélectionner des options plus respectueuses de l’environnement. L’intégralité des résultats de cette enquête sera présentée à l’occasion du salon London Business Travel, le mois prochain.

L’enquête ACTE – KDS réalisée entre novembre 2007 et janvier 2008, porte sur l’opinion de plus de 250 voyageurs d’affaires (53% de la totalité des personnes interrogées) et de Travel Managers (47%). La majorité (40%) travaille pour des entreprises employant plus de 10 000 collaborateurs et les principaux marchés représentés sont le Royaume-Uni (29,5%), les Etats-Unis (23,5%) et l’Europe continentale (22,9%).

Les résultats complets de cette enquête ont été présentés à l’occasion d’une conférence de presse organisée conjointement par ACTE et KDS, le 5 février 2008 à 13h30, dans la salle de conférence n°1 d’Earl’s Court.

Parmi les principales conclusions analysées, figure le fait que 45% des personnes interrogées considèrent que la culpabilité vis-à-vis du réchauffement climatique mondial a désormais une incidence directe sur les décisions individuelles en matière de voyages d’affaires. La signification de ce constat s’explique par le fait, mis en relief par l’enquête, que près de 70% des personnes interrogées utilisent désormais un outil de réservation en ligne, ce qui contribue à créer potentiellement un lien bien plus étroit entre des préoccupations individuelles et des réservations réelles. Le voyageur est désormais directement impliqué dans le processus de réservation et sélectionne, lorsqu’il a le choix, une option de voyage en fonction de son impact sur l’environnement.

"Cette enquête commune est importante car elle indique un changement majeur de comportement sur la connexion que font aujourd'hui les voyageurs entre les voyages et les réduction d'émissions carbone", explique Susan Gurley, Directeur de l'ACTE. "Il est inévitable que les voyageurs et leurs sociétés vont bientôt prendre en compte l'environnent en cherchant à voyager de façon plus intelligente, plus productive et plus écologique. Notre industrie va bientôt découvrir cette toute nouvelle tendance".

L’enquête révèle en outre qu’au cours des 12 derniers mois, les entreprises ont pris de nombreuses mesures pour convertir leurs bonnes intentions en matière d’environnement en actions concrètes. Comparés aux conclusions de l’enquête ACTE – KDS de l’année dernière, les résultats de la nouvelle enquête démontrent que la proportion d’entreprises qui recommandent de réduire les voyages pour des raisons environnementales est passée d’un quart à un tiers. Cette prise de conscience accrue de la responsabilité sociale des entreprises a débouché en outre sur l’augmentation de la proportion des départements ‘Voyages’ des entreprises reportant à leur Direction générale des statistiques sur leurs émissions de gaz carbonique.

« Les voyageurs individuels semblent adopter une démarche responsable et active en matière de respect de l’environnement » déclare Stanislas Berteloot, Directeur marketing chez KDS. « Alors que les entreprises prennent des mesures de plus en plus nombreuses en vue d’améliorer leur impact sur l’environnement, cette enquête montre que la plupart des employés considèrent qu’elles doivent faire encore plus. Avec l’adoption accrue des systèmes de réservation en ligne, le moyen le plus rapide d’améliorer la responsabilité sociale des entreprises semblent reposer sur des actions individuelles. »

A propos d’ACTE
L’ACTE (Association of Corporate Travel Executive), association à but non lucratif créée pour permettre aux professionnels du voyage d’affaires d’échanger des informations, de se retrouver et de partager leurs expériences. Ses membres appartiennent à l’ensemble du secteur du voyage d’affaires, et sont placés sur un plan d’égalité, des acheteurs en entreprises aux fournisseurs, ainsi que les agences de voyages. ACTE est présente dans 49 pays.

www.kds.com

Jeudi 7 Février 2008
Notez






Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs