Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Rapport de l'Association internationale des voyages d'affaires


Le rapport de l'Association internationale des voyages d'affaires (GBTA, The Global Business Travel Association) prédit un redressement en Europe du Nord et des maux persistants dans le Sud pendant l'année 2012, mais prévoit des niveaux plus élevés de dépenses de voyages d'affaires à travers toute l'Europe en 2013.




Rapport de l'Association internationale des voyages d'affaires
L'Association internationale des voyages d'affaires (GBTA), la plus grande organisation internationale en matière de réunions professionnelles et de voyages d'affaires, annonce les résultats de son analyse économique inaugurale « Perspective pour l'Europe occidentale du Business Travel Index (Indice des voyages d'affaires - BTI™) de la GBTA », parrainée par Visa Inc.

Cette série bi-annuelle inclut le BTI de la GBTA, qui offre une méthode pour distiller les performances du marché et la perspective des voyages d'affaires en une seule mesure pouvant être suivie au fil du temps. La « Perspective pour l'Europe occidentale du BTI™ de la GBTA » inclut une analyse des cinq marchés des voyages d'affaires les plus critiques d'Europe : l'Allemagne, le Royaume-Uni, la France, l'Italie et l'Espagne.

Points clés

La croissance des dépenses de voyages d'affaires (« DVA ») dans les trois principales économies européennes (Allemagne, Royaume-Uni et France) sera quasiment plate en 2012 :
- On prédit une hausse de 0,7 % des DVA pour le Royaume-Uni
- On prédit une hausse de 0,6 % des DVA pour l'Allemagne
- On prédit un déclin de 0,6 % des DVA pour la France

Les niveaux prédits de DVA pour 2012 en Allemagne, au Royaume-Uni et en France démontrent tous une croissance des voyages domestiques, mais des déclins des dépenses internationales sortantes («DIS») :
- On prédit une croissance des DVA domestiques de 2,7 % et une chute des DIS de 2,8 % pour le Royaume-Uni
- On prédit une croissance des DVA domestiques de 1,1 % et une chute des DIS de 1,4 % pour l'Allemagne
- On prédit une croissance des DVA domestiques de 0,7 % et une chute des DIS de 2,7 % pour la France

Les niveaux de croissance des DVA pour 2013 en Allemagne, au Royaume-Uni et en France seront bien plus robustes, les DVA et les DIS domestiques présentant les hausses estimées suivantes :
- On prédit une hausse globale de 5,4 % des DVA pour l'Allemagne
- On prédit une hausse globale de 5,1 % des DVA pour la France
- On prédit une hausse globale de 4,0 % des DVA pour le Royaume-Uni

Les pays d'Europe du Sud, l'Espagne et l'Italie subiront un déclin encore plus raide de leurs DVA en raison du ralentissement des taux de croissance économique et des mesures d'austérité. - On prédit que l'année 2012 observera des déclins de 4,1 % et 5,0 % en Espagne et en Italie respectivement.

Globalement, la situation économique européenne pèsera lourdement sur les niveaux de croissance économique des pays. En 2012, - On prédit que les PIB de l'Allemagne, de la France et du Royaume-Uni augmenteront respectivement de 0,5 %, 0,6 % et 0,7 %. Cela sera davantage dû à l'impact indirect de l'Europe du Sud qu'aux faiblesses domestiques.
Les crises de la dette souveraine en Italie et en Espagne conduiront à des déclins de 1,8 % et 1,9 % du PIB en 2012, respectivement.

Michael McCormick, Directeur exécutif et Directeur des opérations de la GBTA, a déclaré :
« Nous sommes ravis de produire notre analyse inaugurale pour l'Europe occidentale, évaluant les niveaux probables de dépenses de voyages d'affaires et de croissance économique pour l'une des zones d'échanges les plus importantes au monde. Nous avons découvert que la croissance économique à travers l'Europe sera limitée en 2012, la faiblesse du premier semestre donnant lieu à une amélioration des perspectives pour la suite de l'année. « La croissance économique en hausse en Allemagne, en France et au Royaume-Uni sera contrebalancée par des déclins dans de nombreuses économies d'Europe du Sud. Les voyages d'affaires sont un indicateur leader de l'économie, donc nous nous attendons à un scénario plein de défis pour l'année prochaine. »

Paul Tilstone, Directeur général de la GBTA pour l'Europe, a commenté :
« En ce qui concerne les voyages d'affaires, les cinq pays du rapport sont relativement matures et forment ensemble près de 70 % du marché européen des voyages d'affaires. À ce titre, les résultats indiquent clairement les performances globales du Continent. Les prévisions pour 2013 sont très positives mais 2012 affiche un décalage significatif entre les économies du Nord et du Sud et les dépenses de voyages d'affaires domestiques et internationales. »

« Que ce soit pour les affaires ou pour le plaisir, les détenteurs de comptes Visa ont dépensé plus de 235 milliards USD dans des achats liés aux voyages en 2011 - soit une hausse de 14 % par rapport à 2010 », a déclaré Tad Fordyce, responsable des solutions commerciales mondiales chez Visa Inc. « Notre relation avec la GBTA et notre soutien pour les recherches telles que le BTI nous donnent l'opportunité de comprendre les tendances majeures de secteur des voyages d'affaires et de nous assurer que les solutions que nous fournissons aux institutions financières et à leurs clients des secteurs public et privé restent les meilleures de leur catégorie. »

Allemagne
En Allemagne, les dépenses de voyages d'affaires ont totalisé 50 milliards USD en 2011, soit une baisse de 4,2 % par rapport à son niveau record de 2008. L'Allemagne possède une économie domestique relativement forte et diversifiée qui l'aide quelque peu à se protéger des impacts régionaux de la crise de la dette souveraine au Sud. Historiquement, les dépenses de voyages d'affaires domestiques allemandes ont toujours représenté un important pourcentage des voyages d'affaires allemands dans leur ensemble (79 %).

Le sondage prédit que les voyages d'affaires allemands croîtront légèrement en 2012, avec des dépenses totales de voyages d'affaires augmentant de 0,6 % pour atteindre 50,3 milliards USD. La lente croissance est principalement le résultat de l'attente d'une récession de la Zone euro au cours des deux premiers trimestres de 2012.

Les dépenses de voyages d'affaires augmenteront durant 2013 car la Zone euro commence à se redresser et devrait croître de 5,4 % pour atteindre une valeur de 52,9 milliards USD selon nos estimations. En mettant ce ralentissement des performances de croissance en perspective, il faudra attendre le troisième trimestre de 2013 avant de voir les dépenses de voyages d'affaires allemandes atteindre à nouveau leur record précédent (du T3 de 2008).

En 2011, les dépenses de voyages d'affaires domestiques étaient en hausse de 4,9 % et, selon nos estimations, elles devraient augmenter de 1,1 % en 2012 car les maux régionaux conduiront les entreprises à supprimer davantage de voyages d'affaires discrétionnaires et à faire séjourner et voyager leurs cadres dans des hôtels et avec des billets d'avion de classes inférieures tout au long de l'année. Cette tendance se réduira vers la fin de l'année 2012 et en 2013, les dépenses de voyages d'affaires domestiques devant encore augmenter de 5,6 % en 2013.

En Allemagne, les DIS déclineront de 1,4 % en 2012 en raison de la baisse des activités commerciales dans la région et à l'étranger. Nous prévoyons que cela s'améliore en 2013, en supposant que le continent européen puisse éviter une crise bancaire totale. Une remontée de 4,6 % est attendue en ce qui concerne les dépenses de voyages d'affaires internationaux.

Royaume-Uni
En 2011, le Royaume-Uni comptait le second plus haut niveau de dépenses de voyages d'affaires d'Europe occidentale, évalué à 40,2 milliards USD. Alors que le Royaume-Uni souffre des mêmes problèmes régionaux que l'Europe continentale, son économie diversifiée et sa flexibilité liée au fait qu'il possède sa propre devise et sa propre politique monétaire l'ont conduit dans un environnement relativement plus sain pour les voyages d'affaires.

Selon les prévisions de l'analyse économique « Perspective pour l'Europe occidentale du BTI™ de la GBTA », les dépenses de voyages d'affaires au Royaume-Uni augmenteront légèrement, soit de 0,7 %, en 2012. Les dépenses totales de voyages d'affaires domestiques devraient augmenter de 2,7 % en 2012, après avoir augmenté de 3,2 % en 2011.

Les voyages internationaux depuis le Royaume-Uni chuteront de 2,8 % en 2012, car les problèmes de dette en Europe du Sud feront plus que contrebalancer tout bénéfice tiré par les voyageurs d'affaires britanniques, en termes de pouvoir d'achat dans la zone euro, de la force relative de la Livre britannique. Les Jeux Olympiques auront certainement un effet négatif sur les dépenses de voyages d'affaires au Royaume-Uni.

Pour 2013, le sondage prévoit un redressement total des voyages d'affaires britanniques, avec des dépenses projetées pour augmenter de 4,0 % et atteindre 42,1 milliards USD, les dépenses de voyages d'affaires domestiques augmentant de 5,0 % et les dépenses de voyages d'affaires internationaux augmentant de 2,0 %.

France
Les dépenses de voyages d'affaires françaises ont atteint un niveau record en 2008, à 36,6 milliards USD, avant de subir un déclin abrupt de 10,6 % en raison de la récession en 2009. Les dépenses ont bénéficié d'une reprise tout aussi forte en 2010, remontant de 9,0 % pour atteindre 35,6 milliards USD. La reprise s'est stabilisée en 2011 alors que l'économie française continue de souffrir des mêmes maux que l'Allemagne et le Royaume-Uni - un environnement affaibli en raison des retombées de la crise de la dette souveraine au Sud.

On prévoit que les voyages d'affaires encourent une légère perte en 2012, les dépenses de voyages d'affaires totales chutant de 0,6 % pour atteindre 36,3 milliards USD, en raison de l'attente de la récession de la Zone euro au cours des deux premiers trimestres de 2012. En France, les dépenses de voyages d'affaires commenceront à se rétablir avec l'économie européenne dans son ensemble en 2013 et augmenteront de 3,3 %, selon nos estimations, pour atteindre 37,4 milliards USD. Le redressement des dépenses de voyages d'affaires françaises sera principalement généré par les voyages domestiques, qui devraient bénéficier d'une augmentation de 0,7 % en 2012, suivie d'une croissance de 5,1 % en 2013. Les voyages internationaux depuis la France devraient chuter de 2,7 % en 2012 et avoir du mal à se rétablir en 2013, avec une croissance projetée de 0,3 %.

Italie
En Italie, les dépenses de voyages d'affaires ont totalisé 35,3 milliards USD en 2011, soit une chute de 6,6 % par rapport au niveau de 37,8 milliards USD en 2008. La majorité des dépenses de voyages d'affaires italiennes sont générées par les voyages domestiques, seuls 9 % étant attribués à des voyages internationaux en 2011. En Italie, les voyages d'affaires domestiques sont principalement centrés sur la partie Nord, plus industrialisée, du pays.

Les dépenses de voyages d'affaires italiennes ont brusquement remonté après la Grande Récession mais ont depuis amorcé une autre période de déclin. Jusqu'à présent, les mesures d'austérité et les renflouements de la BCE ont maintenu l'économie troublée à flot mais la lente croissance et les rendements élevés des obligations confirment que l'économie italienne est encore bien loin d'avoir écarté tout défaut de paiement.

Le rapport prédit un certain nombre de trimestres de croissance économique négative qui affecteront sans aucun doute les voyages d'affaires. On s'attend à ce que les voyages d'affaires italiens chutent conformément à des attentes plus larges pour l'économie italienne, avec des dépenses de voyages d'affaires totales chutant de 5,0 % en 2012 et poursuivant leur déclin en 2013, d'encore 0,8 % pour atteindre 33,3 milliards USD. Les dépenses de voyages d'affaires domestiques chuteront de 5,2 % en 2012, puis à nouveau de 0,6 % en 2013. Les dépenses de voyages d'affaires internationaux feront légèrement mieux en 2013, chutant de 3,2 %, mais encourront une autre chute de 1,9 % en 2013.

Espagne
Les voyages d'affaires espagnols ont totalisé 19,4 milliards USD en 2011, soit une chute de 7,7 % par rapport au niveau record du pays de 21,0 milliards USD en 2008. L'Espagne représente une petite proportion des voyages d'affaires européens mais sa croissance dans le domaine des voyages d'affaires au cours de la dernière décennie a été véritablement impressionnante en raison de la libéralisation de son économie depuis le début du siècle qui a contribué à une économie orientée vers le monde et plus économiquement diversifiée - une économie ressemblant davantage à celle de ses voisins développés.

Cependant, l'économie espagnole est l'une de celles à avoir fait face au plus grand nombre de difficultés. Alors que l'Espagne s'est rétablie de la Récession mondiale en 2009, son marché surchauffé de l'immobilier vient seulement de commencer à se corriger après des années de hausses abruptes des prix. Le chômage est monté en flèche pour atteindre près de 25%, l'inflation espagnole est la plus élevée du continent européen et, cela n'est pas surprenant, les rendements des emprunts publics continuent d'augmenter. De récentes données ont démontré que l'économie espagnole était retombée en récession au cours du T1 de 2012.

On prévoit que les dépenses de voyages d'affaires espagnoles baissent de 4,1 % en 2012, pour atteindre 18,6 milliards USD. Le volume de voyages, ainsi que le montant dépensé par voyage d'affaires, devraient chuter car les voyageurs espagnols seront poussés à opter pour des classes d'hôtels et de billets d'avions plus économiques. Les dépenses de voyages d'affaires domestiques en Espagne chuteront de 4,1 % en 2012, puis bénéficieront d'un léger redressement de 1,9 % en 2013. Les voyages d'affaires internationaux depuis l'Espagne chuteront encore plus rapidement que les voyages d'affaires domestiques, à savoir de 4,3 % en 2012 et de 1,1 % en 2013.

BTI™ de la GBTA
La « Perspective pour l'Europe occidentale du BTI™ de la GBTA » inclut le Business Travel Index™ de la GBTA™ (BTI™ de la GBTA) pour chacun des cinq pays passés en revue. Le BTI™ de la GBTA offre un moyen de distiller les performances du marché et les perspectives des voyages d'affaires dans une seule mesure pouvant être suivie au fil du temps. Le BTI™ de la GBTA de chaque pays a été dérivé des dépenses de voyages d'affaires totales et une année de base (2005) a été choisie à des fins de cohérence avec le BTI™ de la GBTA des autres pays. Spécifiquement, le BTI™ de la GBTA dans chaque pays est considéré comme égal à 100 au T2 de 2005.

La Grande Récession a violemment frappé le secteur des voyages d'affaires allemand au T1 de 2009, le BTI™ de la GBTA chutant à seulement 110 en Allemagne, soit seulement 10 % de plus que le trimestre de référence, à savoir le T2 de 2005. Cette chute survient après que le BTI™ de la GBTA a atteint le niveau record de 136 au troisième trimestre de 2008 en Allemagne. En outre, au T4 de 2011, le BTI™ de la GBTA du pays est arrivé à 128, soit quatre points de moins que sa valeur du T3, s'élevant à 132. Cela reflète la détérioration de l'environnement économique sur le continent européen. GBTA prévoit deux périodes supplémentaires de déclins du niveau du BTI™ de la GBTA en Allemagne avant de finir par observer une légère croissance vers la fin de l'année. Dans ce pays, le BTI™ de la GBTA poursuivra sa lente croissance tout au long de la période prévisionnelle, pour finir par atteindre son niveau record précédent de 136.

Au Royaume-Uni, le BTI™ de la GBTA a amorcé un redressement suite à la Grande Récession, avec un bond de sept points pour atteindre le score de 108 au T1 de 2010. Depuis, le redressement est lent et constant, le BTI™ de la GBTA ne cessant d'enchaîner deux pas en avant puis un pas en arrière dans le pays, gagnant environ un demi-point par trimestre au cours des deux dernières années. Au T4 de 2011, le BTI™ de la GBTA a atteint 112 pour le Royaume-Uni, ne présentant aucune croissance par rapport au T3 de Q3. La GBTA s'attend à une chute du BTI™ de la GBTA à 111 pour le pays au T1 de 2012 et prévoit qu'il s'y maintiendra avant de bénéficier d'une poussée avec les Jeux Olympiques d'été au T3. Nous prévoyons que la croissance du BTI™ de la GBTA au Royaume-Uni se redressera vraiment en 2013 - terminant avec un score de 117 au T4 alors que l'économie européenne se stabilisera.

En France, le BTI™ de la GBTA a bénéficié d'une forte remontée après la Grande Récession. Le BTI™ de la GBTA du T4 de 2011 dans le pays a atteint 134, score auquel il se trouve depuis les trois derniers trimestres. Cette stagnation reflète l'incertitude de l'environnement économique européen. La GBTA prévoit qu'en France, le BTI™ de la GBTA continuera de stagner pendant toute l'année 2012, avant de finir par remonter tout au long de 2013 pour atteindre à nouveau son ancien niveau record de 136.

En Espagne, le BTI™ de la GBTA a bénéficié d'une robuste croissance la conduisant à son niveau record de 148 au T3 de 2008 - soit près de 50 % de plus que sa valeur de base au T2 de 2005, avant de chuter à seulement 124 au T3 de 2009. Le BTI™ de la GBTA du T4 de 2011 en Espagne a atteint le score de 131, soit trois points de moins que sa valeur de 134 au T3, reflétant une nouvelle fois l'instabilité de l'environnement économique espagnol. La GBTA prévoit que le BTI™ de la GBTA dans le pays poursuivra son déclin tout au long de 2012 avant de finir par bénéficier d'une certaine croissance en 2013. Selon la GBTA, le BTI™ de la GBTA espagnol atteindra 133 d'ici à la fin de notre période prévisionnelle, soit deux points de plus que sa valeur actuelle.

En Italie, le BTI™ de la GBTA a eu peine à augmenter depuis le début de l'année 2010 car l'incertitude économique a eu un impact sur les voyages d'affaires italiens. Au T4 de 2011, le BTI™ de la GBTA dans le pays a atteint le score de 120, soit trois points de moins que sa valeur de 123 au T3. Nous prévoyons trois périodes supplémentaires de déclins du niveau du BTI™ de la GBTA en Italie avant qu'il ne finisse par se stabiliser à une valeur de 116, à laquelle le pays restera pour le reste de la période prévisionnelle.

The Global Business Travel Association

Vendredi 15 Juin 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs