Quotidien finance innovation financière journal
Financial Year Financial Year
 
 
 
 


              

RGPD Européen : dépasser la conformité


Par David Northmore VP EMEA chez MarkLogic - décembre 2016.




David Northmore
David Northmore
Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) européen est conçu pour protéger les données personnelles des individus et faciliter l'échange des informations pour les entreprises opérant au sein de l'Union Européenne. Il présente de nouvelles obligations pour la collecte et le traitement des données comprenant le recrutement de délégués à la protection des données afin de protéger les informations à caractère personnel. Celles-ci devront être respectées dès mai 2018.

Le règlement nécessitera le recrutement d'au moins 28 000 délégués à la protection des données par les entreprises européennes selon l’étude du Privacy Advisor (1). Ce chiffre a été estimé en fonction des statistiques officielles concernant les responsables du traitement des données des secteurs privé et public de l'Union Européenne, en prenant en compte un ensemble d'hypothèses prudentes.

La gestion des données aide à respecter le RGPD européen

Pour aider leurs entreprises à respecter ce règlement, les délégués à la protection des données peuvent rationaliser les pratiques de gestion des données. Cette approche présente un avantage supplémentaire : les changements informatiques sous-jacents permettront d'améliorer l'état des données des clients. Vous pourrez ainsi établir une vision à 360 degrés de vos employés, clients ou citoyens.

La conformité au RGPD se révèlera sans aucun doute un processus complexe pour les grandes entreprises compte tenu des volumes et types de données impliqués. Cependant, ce nouveau règlement et les efforts qu'il nécessite présentent des opportunités et avantages. Car c'est en débroussaillant les données actuelles des nombreux silos de votre entreprise afin de vous conformer au règlement que vous pourrez bénéficier des avantages.

Les technologies peuvent aider à réduire la complexité du règlement sur la protection des données

Les exigences spécifiques du règlement RGPD ne sont pas encore établies au niveau national car chaque état membre doit interpréter le texte et décider de ses propres recommandations et pratiques d'application. Le lancement des préparatifs peut sembler difficile pour l'instant mais vous pouvez faire beaucoup dès maintenant, sans même connaître les exigences finales.
La première étape consiste à établir une vision des données partagées dans les systèmes et les silos de données.

Les entreprises se retrouvent face à un casse-tête pour traiter leurs données. Il existe en fait un moyen très facile de rassembler les données. Une technologie NoSQL adaptée à l'entreprise et flexible représente une excellente alternative. Elle permet l'automatisation d'un grand nombre d'étapes pour rassembler les données, les interroger, les gérer, les stocker et établir des rapports. Elle permet également de réduire considérablement les coûts de mise en conformité (et les coûts opérationnels continus pour maintenir la conformité) par rapport à l'approche manuelle.

Une vision à 360 degrés des personnes réduit les risques liés au règlement RGDP

Il est également possible de profiter encore plus des avantages sur le long terme grâce à une vision à 360 degrés de tous les individus interagissant avec l'entreprise. L'initiative permettant de réduire les risques en se conformant au règlement RGPD se transforme alors en moyen de développer des applications et services créateurs de revenus pour l'entreprise tout en améliorant la satisfaction de la clientèle.

En rassemblant et en identifiant l'ensemble des données personnelles dont une entreprise dispose sur chaque individu, en comprenant comment et pourquoi ces données sont utilisées et les points communs entre les ensembles de données, les entreprises gagnent automatiquement des renseignements précieux sur les points de contact pour chaque individu. Ces informations peuvent être exploitées pour offrir au service client et aux équipes de marketing et de vente une vision globale des clients et prospects, un fichier contenant tout ce qui est lié à un client (ou, dans le cas d'une entreprise B2B, des individus travaillant pour chaque client).

La quantité des types de données peut être immense. Chaque archive peut contenir des données comportementales, sociales, transactionnelles, descriptives et liées à un produit/service provenant de multiples sources incluant des systèmes CRM, des bases de données analytiques enregistrant les clics/recherches des utilisateurs, des systèmes d'enregistrement de sites web, des systèmes de traitement, des enregistrements audio des centrales d'appels, des bases de données marketing, LinkedIn, etc.

Grâce à une vision à 360 degrés de chaque client, les entreprises peuvent augmenter leurs revenus et réduire le taux de défection des clients en identifiant et en gérant mieux les interactions avec la clientèle et en ciblant les individus avec des offres contextuelles plus adaptées au sein de canaux multiples. De plus, la satisfaction de la clientèle peut être améliorée en fournissant aux représentants en contact direct avec les clients les informations dont ils ont besoin pour répondre à une requête ou une plainte rapidement et correctement.

Ce nouveau règlement sera un véritable défi pour les services informatiques. Cependant, vous pouvez choisir de considérer ce défi comme une opportunité. Les entreprises peuvent en effet transformer un exercice de réduction des risques en une véritable valeur ajoutée. Ces informations plus détaillées sur la clientèle offrent aux entreprises une plate-forme puissante afin de développer une vision de la clientèle constante et persistante. Elles gagneront ainsi un avantage compétitif permettant d'augmenter leurs revenus.

(1) https://iapp.org/news/a/study-at-least-28000-dpos-needed-to-meet-gdpr-requirements/

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

FINYEAR

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

Sa newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation & Digital transformation.

Ses 5 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief FinTech Officer
- The Chief Digital Officer

Finyear magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour choisir de recevoir un ou plusieurs médias Finyear

BLOCKCHAIN DAILY NEWS

Le quotidien Blockchain Daily News :
- Blockchain Daily News

Sa newsletter quotidienne :
- Blockchain Daily News Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Blockchain daily News, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Blockchain révolution.

Sa lettre mensuelle digitale :
- The Chief Blockchain Officer

Mardi 13 Décembre 2016
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Actus Nasdaq