Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Quels rôles ont le trésorier et le banquier ?


Extrait de la Lettre d’Information de GCA Optimal Finance de mars 2012.




Le Trésorier
Il occupe une fonction centrale. Il peut être soit rattaché à la direction générale ou la direction financière d’une entreprise. Sa fonction connait une importance croissante depuis la crise de 2008. En effet, il est le garant de la liquidité de l’entreprise, c’est-à-dire, qu’elle puisse à tout moment honorer ses engagements dans les meilleures conditions économiques et avec la meilleure sécurité possible.

Il a donc pour mission :
1/ La gestion des flux de trésorerie et l’équilibrage des comptes;
2/ La réduction et l’optimisation des coûts des services bancaires;
3/ Les états de trésorerie, les prévisions, la mise en place de procédure;
4/ L’amélioration du résultat financier au travers de la maîtrise des coûts des financements et de la rémunération des placements;
5/ La gestion des risques (change, taux et fraude.
Les systèmes d’information ainsi que les évolutions des contraintes réglementaires ont un impact fort sur le métier du Trésorier.
De nouveaux métiers apparaissent, comme le Trésorier à temps partagé, et permettent aux PME d’avoir accès à un expert qui va les aider à traverser ces périodes tendues.

Le Banquier
Le banquier est aujourd’hui un acteur incontournable de l’entreprise, auquel on ne peut se soustraire.

Il a pour principales missions :
1/ Gérer et exécuter les flux de l’entreprise cliente;
2/ Prêter des fonds;
3/ Gérer les excédents de trésorerie.

Au regard de ces missions, et ayant en charge des fonds qui ne lui appartiennent pas, le banquier ne peut pas, en théorie, prendre de risques. En effet, les fonds détenus et/ou prêtés aux entreprises sont issus d’une part des dépôts faits par les clients et d’autre part d’emprunts effectués sur les marchés.

Le banquier reste un intermédiaire proposant des ressources financières contre rémunération. Cette dernière prenant la forme de marge sur les taux et de commissions, calculée sur l’évaluation du risque que
représente l’entreprise.

GCA Optimal Finance

Mercredi 14 Mars 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs