Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Quelles sont les raisons qui poussent les salariés à changer d’entreprise ?


Spécialiste du recrutement temporaire et permanent, Robert Half a interrogé plus de 5 000 cadres évoluant dans 17 pays pour cerner les raisons qui les poussent à chercher et choisir un nouvel employeur. Derrière les souhaits de mobilité exprimés par ces collaborateurs, quelles sont leurs motivations profondes ? Que le changement s’opère à échelle nationale ou internationale, Robert Half a souhaité faire le tour de la question et présente les résultats de sa nouvelle étude.




Des envies modérées de changement pour les 12 prochains mois

De cette enquête internationale, il ressort en premier lieu qu’un tiers des salariés n’a aucune volonté de changement d’employeur d’ici à un an ; un autre tiers n’y songe pas pour l’instant tout en restant à l’écoute d’éventuelles opportunités ; le dernier tiers lui est bel et bien intéressé. Dans ce 3ème cas, on observe une nuance : 12% d’entre eux nourrissent plus que des velléités, étant déjà engagés très activement dans la prospection d’un nouvel employeur, 22% y pensent mais n’ont pas encore initié une démarche de recherche active.

Zoom sur la France :

- 34% des personnes interrogées ne pensent pas changer d’emploi pour l’instant mais sont ouvertes à toute opportunité,
- 29% y songent mais n’ont pas encore mené d’actions concrètes,
- 27% ne souhaitent pas changer de poste,
- 10% sont en recherche active pour changer d’entreprise.

Et finalement, pourquoi changer ?

Au ‘top 3’ des raisons évoquées, toutes réponses confondues, c’est la quête d’un meilleur salaire qui arrive en pole position (25%). Arrivent ensuite ex-aequo (à 18%) le souhait d’améliorer l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle et celui d’obtenir un poste avec plus de responsabilités.

A y regarder de plus près, si un meilleur salaire attire 32% des salariés français, c’est au Japon (44%) et à Singapour (38%) que ce critère est majeur, alors qu’il n’est revendiqué que par 7% des Néerlandais (et par aucun des Luxembourgeois consultés !).
Quant à l’équilibre vie privée / vie professionnelle, c’est en Australie qu’il est le plus recherché (24%), puis par 22% des Japonais et des Allemands.
Un poste avec plus de responsabilités, enfin, est surtout plébiscité au Luxembourg (33%) puis en Italie (25%).

Le ‘top 3’ en France :

1. un meilleur salaire (32%)
2. un poste avec plus de responsabilités (15%)
3. un meilleur équilibre vie professionnelle / vie privée (10%)

Toutefois, ces premiers résultats méritent d’être quelque peu pondérés. En effet, en réponse à la question « Pour quelles raisons choisiriez-vous un poste plus qu’un autre à salaire et avantages équivalents ? », c’est un palmarès complémentaire qui apparaît :
- Le développement de sa carrière et la prise de responsabilités : 22% en moyenne, et en majorité au Luxembourg (38%) ;
- L’équilibre vie professionnelle / vie privée : 17% en moyenne, et en majorité en Belgique (28%) ;
- La possibilité d’horaires flexibles et de télétravail : 16% en moyenne, et en majorité aux Pays-Bas (29%) ;
- Des relations avec une nouvelle équipe et un nouveau manager : 13% en moyenne, et en majorité en Suisse (22%) ;
- Une nouvelle culture d’entreprise : 12% en moyenne, et en majorité au Japon (21%).

En France, les raisons complémentaires sont :

1. Le développement de sa carrière et la prise de responsabilités (28%),
2. Des relations avec une nouvelle équipe et un nouveau responsable (17%),
3. Un meilleur équilibre vie professionnelle / vie privée (16%),
4. La possibilité d’horaires flexibles et de télétravail (12%),
5. Une nouvelle culture d’entreprise (7%).

Mobilité nationale ? Pour quelles raisons ?

Alors que la perspective de changer à la fois d’emploi et de ville attire 73% de l’ensemble des personnes interrogées, c’est en Allemagne (88%), en Suisse (81%) et en Italie (80%) qu’elle totalise le plus d’amateurs (75% en France). A contrario, seuls 56% des Canadiens et des Irlandais se disent intéressés par un changement de ville.
Les motivations avancées sont alors : en premier lieu, l’accession à un poste avec plus de responsabilités (30% en moyenne, raison n°2 en France avec 27%), suivie par une meilleure qualité de vie (25% en moyenne, raison n°1 en France avec 37%) et pour des raisons familiales (18% en moyenne, 13% en France).

Pourquoi travailler dans un autre pays ?

53% des personnes interrogées ne souhaitent pas changer de pays. Parmi les 47% favorables, on distingue en tête : la population salariée de Singapour (69%), les Allemands (59%) puis leurs homologues italiens (56%).
C’est en majorité pour une meilleure qualité de vie (30%), pour un poste avec plus de responsabilités (25%) puis pour des raisons familiales (19%) que ce changement est envisagé. En France, la motivation d’une meilleure qualité de vie est placée au même niveau que celle d’un meilleur poste (soit 31% des suffrages recueillis pour chacune des propositions), suivie ensuite par l’opportunité d’embrasser des nouvelles fonctions (14%).

Méthodologie :

Robert Half a menée cette étude au printemps 2007 auprès de 5 219 profils financiers au sein d’un échantillon représentatif d’entreprises (taille, secteurs d’activité), dans 17 pays (Belgique, Pays-Bas, France, Royaume-Uni, Allemagne, Espagne, Italie, Luxembourg, Irlande, Suisse, Etats-Unis, Canada, Australie, Nouvelle Zélande, Singapour, Hong Kong, Japon). L’étude complète est disponible sur simple demande.

A propos du groupe Robert Half :
1. Fondé en 1948,
2. Leader mondial du recrutement temporaire et permanent spécialisé,
3. Coté à la Bourse de New York,
4. Implanté en France depuis 1989,
5. Intervient sur tous les métiers de la finance, de la comptabilité, de la banque, de l’assurance, du juridique et fiscal ainsi que de l’assistanat et du secrétariat,
6. Présent à Paris, La Défense, Versailles, Saint-Denis, Vincennes, Massy, Lyon, Nantes, Lille et Aix-en-Provence,
7. Compte plus de 360 bureaux dans le monde (Etats-Unis, Canada, Europe, Australie, Asie, Nouvelle-Zélande)

www.roberthalf.fr

Mercredi 4 Juin 2008
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News