Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Quand le Saas génère de nouveaux relais de croissance


Véritable révolution comportementale et technologique, le Saas est une tendance de fond qui devrait à court et long terme profondément modifier le mode de consommation de logiciels informatiques. En effet, après le règne incontesté de la commercialisation traditionnelle de logiciels, le marché connaît aujourd’hui une profonde mutation dictée par une recherche de consommation au plus juste et une volonté de se dégager de contraintes techniques : support, mises à jour, renouvellement de licences…




Franck Buratto
Franck Buratto
Avant toute chose, il convient de donner une courte définition de ce que représentent les technologies Saas. Le Software as a Service est une technologie consistant à fournir des services ou des logiciels informatiques par le biais du Web et non plus dans le cadre d'une application de bureau ou client-serveur. Saas est donc un modèle de livraison d’application où le fournisseur propose une application de type « client léger » et héberge le service pour ses clients qui l’utiliseront via Internet. Les principales applications actuelles de ce modèle sont la relation client (CRM), la gestion des ressources humaines, le travail collaboratif ou encore les emails.

IDC prévoit une croissance moyenne annuelle du marché du SaaS de 26 % d’ici 2011. La part du "On demand" dans le marché des logiciels augmentera de plus de 100 % entre 2007 et 2011. Quant au Gartner, il estime que le chiffre d’affaires du Saas devrait dépasser les 6,4 Md$ en 2008. Selon le cabinet d’études, ce marché des applicatifs distants et utilisables à la demande a représenté 5,1 Md$ en 2007. La progression d’une année sur l’autre serait donc de 27 %. Se projetant en 2012, Gartner voit le chiffre d’affaires atteindre 14,8 Md$.

Nous sommes donc bien loin de l’effet de mode présenté par certains acteurs… mais bel et bien sur un marché existant où les attentes des entreprises ne sont pas projectives mais existantes. Au-delà des éléments liés à l’aspect technologique du Saas, l’essor de ces technologies s’explique également par leur flexibilité et leur caractère évolutif en fonction des besoins d’une entreprise à l’instant T.

La dimension organisationnelle est donc prise en compte par ce nouveau modèle qui se veut adapté à la croissance des entreprises. L’investissement informatique ne doit pas peser sur leur budget et se positionner comme un centre de profit. Pour ce faire, les clients ne payent pas pour posséder le logiciel en lui-même mais plutôt pour l’utiliser. Ils l’utilisent soit directement via l’interface disponible, soit via des API fournies.

L’un des autres atouts majeurs du Saas tient à son accessibilité pour tout type de structure. En effet, au niveau des PME, il permet par exemple de démocratiser l’accès à des logiciels souvent jugés trop onéreux pour une acquisition en mode licence. Pour les grands comptes, il permet indiscutablement de réaliser des économies d’échelle pour des déploiements massifs. On notera également qu’au niveau de l’exploitation, les technologies Saas permettent aux entreprises de s’affranchir de toutes les problématiques de support, de mises à jour…

Ces dernières sont alors en mesure de se concentrer sur leur métier et d’employer toute leur énergie pour développer leur part de marché et non pour gérer des infrastructures techniques. Cet élément est particulièrement important pour les PME qui ne justifient pas de nombreuses ressources techniques en interne et qui ne peuvent pas nécessairement ouvrir de poste à plein temps dédié à cette fonction.

Dans la période de crise que nous traversons, le Saas apporte donc des perspectives intéressantes synonymes d’opportunité de développement pour les entreprises. A n’en pas douter, nous devrions rapidement assister à des déploiements significatifs qui viendront attester de la pertinence de ce modèle associant données technologique, financière et comportementale.

Franck BURATTO, Directeur Commercial ESDI
www.esdi.fr

Lundi 18 Mai 2009
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs