Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

PwC - Etude IPO Watch Europe 2011


Etude annuelle PwC sur les introductions en bourse en Europe et activités des IPO sur les autres marchés (Chine, US, Japon, Amérique Latine, Pays du Golfe, Singapour, Australie)




Six opérations d’introductions représentent 60% des fonds levés en 2011 vs 37% en 2010.

Selon l’étude « IPO Watch 2011 » de PwC, le début d’année 2011 très positif pour le marché des introductions en bourse européens (IPO) n’aura été qu’un faux départ. En proie au ralentissement de la zone euro, 2011 a été marquée à la fois par des opérations d’envergure et de nombreux reports. Malgré une fin d’année morose, le marché européen des IPO progresse en 2011 de 13% en volume et de 1% en valeur (430 opérations réalisées pour un montant de 26,5 Mds Euros). Les six opérations les plus importantes représentent en 2011, 60% des fonds (16 Mds d’Euros), comparés à 37% en 2010 (9,6 Mds D’Euros). En 2012, l’incertitude sur la zone Euro devrait continuer à perturber les marchés. Sur les premiers mois de 2012, quelques opérations, dont la très médiatisée introduction de Facebook, traduisent, selon l’étude PwC, un regain d’optimisme du marché et un assouplissement des conditions qui avaient entaché la fin 2011.

En 2011, si Varsovie a accueilli le plus grand nombre d’IPO avec 203 introductions, Londres reste le marché le plus important en termes de valeur des opérations, en cumulant plus de la moitié de la valeur des fonds levés, soient 14,1 Mds d’Euros, même si cela ne représente qu’un quart du nombre d’opérations.

Le secteur des matières premières totalise 8,2 Mds d’Euros de fonds levés soient 58% des transactions sur le London Stock Exchange. Glencore, le courtier en matière première réalise l’opération la plus importante devant Vallares, entreprise de pétrole et gaz et Justice Holdings, société d’investissement.

Aussi, diverses opérations de privatisations en Espagne et Pologne ont permis de lever plus de 5 Mds d’Euros. L’Espagne a aussi montré son dynamisme lors de l’IPO de Dia, qui a levé 2,4 Mds d’Euros.

En France, le marché s’est révélé atone cette année, et les perspectives 2012 ne sont pas très optimistes. « La Place de Paris s’est révélée assez peu attractive pour les investisseurs. Contrairement au Royaume-Uni, nous ne bénéficions pas des investissements provenant, par exemple, de fonds de pension, et la langue reste perçue comme une barrière technique réelle. Les entreprises qui s’introduisent à Paris sont donc généralement des entreprises françaises, et non étrangères, ce qui limite la portée de la place par rapport à Londres » souligne Philippe Kubisa, associé PwC, spécialiste des Marchés de Capitaux.

Globalement, la pression exercée sur les prix se traduit par une diminution des valeurs moyennes d’introductions de 10% entre 2010 et 2011, soient de 86 millions à 77 millions d’Euros.

« Les valeurs d'introduction ont été biaisées sur la première moitié de l’année. Les marchés ne se sont pas enflammés après l'été comme on l'espérait, en raison de l'incertitude économique en Europe. Un total de 16,3 Mds € a été levé sur les six premiers mois de l’année, et 10,2 Mds € sur les six derniers » indique Philippe Kubisa.

« Les menaces qui ont pesé sur la stabilité de la zone euro, le printemps arabe et le déclassement de la cote de crédit des États-Unis par Standard & Poor 's, ont mis sous pression les marchés mondiaux de capitaux, ce qui a perturbé les plans d'introduction en bourse des sociétés. Cela était évident dans les indices de volatilité du marché aux États-Unis, au Royaume-Uni et à Hong Kong, qui ont atteint des sommets à deux reprises en Août 2011 » souligne Philippe Kubisa.

Aux Etats-Unis, malgré des conditions de marchés turbulentes, le nombre d’IPO a atteint 134 opérations pour un montant de 25,6 Mds d’Euros (comparativement à 168 IPO en 2010 et 29,1 Mds d’Euros, qui intégraient 11,6 Mds d’Euros de re-privatisation de General Motors). Le marché a connu un regain d'activité dans la première moitié de 2011 avec le retour des grandes transactions, incluant HCA Holdings et Kinder Morgan. L'année a terminé avec les IPO de Groupon, Michael Kors et Zynga, de bonne augure pour 2012.

En 2011, la Chine totalise le plus grand nombre d’opérations au monde avec 420 IPO pour une valeur de 57,2 Mds d’Euros, bien qu’en baisse de 42% par rapport à 2010. Hong-Kong confirme sa réputation avec l’introduction d’entreprises de luxe comme Prada en Juin 2011 pour un montant de 1,5 Mds d’Euros.

Les résultats complets de l’étude sont disponibles sur le site www.pwc.fr

A propos d’IPO Watch Europe
L’étude « IPO Watch Europe» analyse chaque trimestre les introductions en bourse sur les principaux marchés et segments de marchés en Europe ainsi que la Suisse et la Norvège. Les mouvements entre segments de marché d’une même bourse et les offres de type « greenshoe » (rallonge) sont exclus. Cette étude, qui a été menée entre le 1er janvier et le 31 décembre 2011, analyse les introductions en bourse d'après leur date d'admission à la cote. Toutes les données de marché proviennent des bourses elles-mêmes ; PwC n’a pas procédé à une vérification indépendante de ces données.

A propos de PwC
PwC développe en France des missions d’audit, d’expertise comptable et de conseil créatrices de valeur pour ses clients, en privilégiant des approches sectorielles.
Plus de 169 000 personnes dans 158 pays à travers le réseau PwC partagent idées, expertises et perspectives innovantes au bénéfice de leurs clients et partenaires.
Les entités françaises membres de PwC rassemblent 4 000 personnes dans 25 bureaux.
www.pwc.fr

Jeudi 15 Mars 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News