Finyear, the Financial Year Daily Journal / Le quotidien de l'exercice financier

   


              

Prêt d’Union choisit Synapse pour maîtriser son risque crédit et les coûts associés


Prêt d’Union a choisi d’intégrer la solution de collecte de données Synapse au sein de sa plate-forme de crédit entre particuliers pour sécuriser ses processus d’octroi de crédits, éviter les fraudes et limiter les risques de défaillance. Synapse permet à Prêt d’Union de s’assurer de la solvabilité des emprunteurs, en automatisant l’accès et l’acquisition de données issues du portail de la Banque de France et du serveur d’information CréditSafe.




Sécuriser les processus, rassurer les prêteurs et limiter les risques de défaillance
Prêt d’Union est une nouvelle plate-forme de crédit à la consommation entre particuliers. Lancés en mai 2010 les développements de cette plate-forme ont été pilotés en interne avec le support de consultants externes, experts dans leurs domaines. Un portail Web a été développé pour permettre le dépôt des demandes de crédits et propositions de prêts, avec la possibilité d’obtenir en temps réel une estimation de taux et un premier niveau d’acceptation.

Derrière ce portail, une véritable « usine à crédit » a été mise en place. Après avoir élaboré son propre système de score, Prêt d’Union a souhaité s’appuyer sur une solution existante pour effectuer les différents contrôles de solvabilité et permettre de simplifier, centraliser et automatiser la collecte de données issues des serveurs d’informations de la Banque de France et de CréditSafe.

« La solution Synapse de SysperTec s’est naturellement imposée de part sa réputation auprès du monde bancaire et également en étant systématiquement désignée par les autres experts avec lesquels nous collaborions comme la meilleure solution dans le domaine de la collecte » se souvient Geoffroy Guigou, co-fondateur et Directeur Général de Prêt d’Union. « Et par la suite, nous n’avons pu que nous féliciter de notre choix compte-tenu de la réactivité et de l’expertise des équipes technique et commerciale de SysperTec » ajoute-t-il.

Du mode portail au mode intégration via des Web Services
En sélectionnant Synapse, Prêt d’Union a été séduit non seulement par sa capacité à simplifier la collecte de données issues de serveurs aux technologies hétérogènes, mais également par la modularité et l’évolutivité de la solution.

Afin de lancer la plate-forme de crédit plus rapidement, Prêt d’Union a d’abord utilisé Synapse en accédant à son portail web sécurisé. « Cette première étape nous a permis de traiter sereinement les 15 000 demandes de crédit qui ont été soumises via le portail Prêt d’Union dès les trois 1er mois d’activité, avec un taux d’acceptation de 20% » se félicite Geoffroy Guigou. « Les chiffres sont prometteurs et pour atteindre notre objectif de croisière, l’intégration complète du processus de pré-acceptation est essentielle ».

Pour y parvenir, Prêt d’Union va intégrer le processus de collecte des données de la Banque de France et de CréditSafe au sein de l’application d’octroi des crédits en déployant le mode intégration de Synapse. Ce mode automatise le dialogue applicatif via des Web Services et permet d’optimiser et de systématiser le processus d’interrogation.

Grâce à cette intégration Prêt d’Union pourra ainsi utiliser des scripts de collecte personnalisés pour sélectionner les données en fonction des informations déjà recueillies et éviter de ce fait de payer inutilement certaines données. Par ailleurs, la mise en place d’un module de Piste d’Audit permettra de tracer et d’archiver ces processus de collecte afin d’être conforme aux directives de la loi Lagarde concernant la lutte contre le surendettement. Prêt d’Union pourra également, en conservant le système de sécurité et de gestion des profils de Synapse, accéder aux questionnaires déclaratifs obligatoires mis à disposition sur POBI (Portail Bancaire Internet sécurisé de la Banque de France). Enfin, les statistiques délivrées par Synapse permettront à Prêt d’Union de bénéficier d’un outil d’analyse des différents processus effectués via Synapse et de suivre précisément les interrogations et les déclarations réalisées. Il sera possible de visualiser les consommations détaillées et de savoir qui a fait quoi, ou encore, en intégrant les coûts de chaque information, d’obtenir une analyse chiffrée de la collecte d’information.

« En s’appuyant sur des applications et processus de traitement entièrement automatisés et intégrés, Prêt d’Union s’assure la possibilité de supporter rapidement une montée en charge estimée à 10 000 demandes de crédits à traiter par mois avec un taux de transformation souhaité de 25% » souligne Lionel Baudet, co-fondateur et Directeur des systèmes d’information de Prêt d’Union « et, une fois la solution informatique finalisée, elle pourra garantir à Prêt d’Union un processus d’acceptation des demandes optimisé et des coûts de fonctionnement bas et maîtrisés » précise-t-il.

SysperTec

Jeudi 22 Mars 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

ENGLISH
Articles and press releases are provided as is and have not been edited or checked for accuracy.
Any queries should be directed to the company issuing the press release or to the author issuing the article.
If you have a question for the author, or would like to comment on this article, use the box above. Your comment will be moderated before publication.
Your comment or question will appear below and the author or Finyear editor will be able to respond. Please note that your name will appear next to your comment (not your email).
Finyear does not offer financial advice of any kind and the opinions of authors are not necessarily those of Finyear.
By posting your comment, you agree to our acceptable use policy. If you read anything here that you consider inappropriate or offensive, please contact the adress : contact (at) finyear.com
Finyear: Daily News & Best Practices for the Finance Executives (CFO, Treasurer, Controller, Credit manager, accountant, financial executive, etc...).

The Financial Year by Finyear. Copyright Finyear 2007-2013. You may share using our article tools.
Please don't cut articles from Finyear.com and redistribute by email or post to the web without permission: contact (at) finyear.com

FRANCAIS
Les articles et les communiqués de presse sont fournis tels quels et n'ont pas été modifiés ou vérifiés.
Toute demande de renseignement doit être adressée à la société émettrice du communiqué de presse ou à l'auteur de l'article.
Si vous avez une question pour l'auteur, ou si vous désirez commenter cet article, utilisez la boîte ci-dessus. Votre commentaire sera modéré avant publication.
Votre commentaire ou question ci-dessous apparaîtra et l'auteur ou l'éditeur Finyear sera en mesure de répondre.
Veuillez noter, s'il vous plaît, que votre nom apparaîtra à côté de votre commentaire (pas votre adresse email).
Finyear n'offre pas de conseils financiers de quelque nature que ce soit et les opinions des auteurs ne sont pas nécessairement celles de Finyear.
En postant votre commentaire, vous acceptez notre politique d'utilisation et nos mentions légales.
Si vous lisez quelque chose ici que vous considérez inapproprié ou offensant, s'il vous plaît contacter l'adresse: contact (at) finyear.com
Finyear: actus quotidiennes et meilleures pratiques pour les cadres financiers (CFO, trésorier, contrôleur, gestionnaire de crédit, comptable, cadre financier, etc ..).

The Financial Year by Finyear. Copyright Finyear 2007-2013. Vous devez utiliser nos outils de partage situés sur les articles.
SVP ne coupez-pas les articles issus de Finyear.com, ne les reroutez-pas par message sur le web sans autorisation : contact (at) finyear.com

Les derniers articles publiés sur Finyear


Lettres Finyear



Conférences


Magazine n°33


FY Research


Livres Blancs



L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30