Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Pourquoi est-il temps de dire au revoir aux silos de données dans les entreprises ?


Aurélien Schuster, Consultant d'Affaires chez Stibo Systems, se penche sur les risques inhérents aux multiples ensembles de connaissances d'une entreprise axée sur les produits et sur les raisons du caractère essentiel d'une stratégie de données unique pour la réussite des entreprises




Il existe au sein d'une entreprise quantité d'informations concernant la gamme principale de produits : photos, spécifications techniques ou exigences d'emballage. Souvent, ces données sont détenues par plusieurs acteurs, qu'il s'agisse de l'équipe commerciale, marketing ou de la conception produits. Chaque groupe peut exploiter ses propres référentiels d'informations quand nécessaire.

Cependant, aujourd'hui, dans un monde moderne axé sur l'information, la multiplication des sources peut engendrer de nombreux problèmes. Si les données produit sont partagées entre différents niveaux de l'entreprise, accéder à l'ensemble des informations devient un véritable challenge. Dans ce cas, adopter un système performant de gestion des données de référence (ou MDM - Master Data Management) peut offrir des avantages concurrentiels majeurs.

Afin d'en tirer un réel bénéfice, les données produit doivent être stockées au cœur de l'entreprise, coordonnées de manière centralisée et à disposition de l'ensemble des collaborateurs. Lors du processus de prise de décision des clients, les données n'ont jamais été aussi cruciales. Pour exemple, une étude récente menée auprès de consommateurs européens a souligné l'importance de la richesse et de la cohérence des données produit lors du shopping en ligne : deux tiers des 2 000 répondants ont en effet affirmé qu'ils changeraient de détaillant ou qu'ils abandonneraient entièrement leurs achats si les données produit trouvées en ligne ne correspondaient pas à celles vu en magasin ou sur un catalogue.

Trois quarts des répondants ont évalué la capacité à chercher et comparer des données produit précises en ligne comme importante ou très importante. Ces résultats soulignent la croissance du numérique en tant que canal de recherche et prouvent parfaitement à quel point il est important, pour les détaillants, de mobiliser la mine d'informations stockées au sein de leur entreprise et de les présenter de manière précise.

La prise de décision des clients est de plus en plus influencée par les canaux numériques et les moins de 25 ans ne sont plus les seuls à choisir de partager leurs recommandations et expériences produit sur des sites tels que Twitter et Facebook : notre recherche révèle d'ailleurs que 13 % des plus de 55 ans partagent des informations produits via ces mêmes sites au moins une fois par semaine, contre un client sur quatre pour la tranche 35-54 ans. Fait moins surprenant, lorsque l'on observe les plus jeunes générations, plus d'une personne sur dix de la tranche d'âge 16-34 ans partage des informations sur les produits chaque jour via Facebook ou Twitter, et 38 % d'entre eux chaque semaine.

Toutefois adopter une solution MDM nécessite beaucoup plus que de simplement déployer un nouveau logiciel. Les entreprises doivent investir du temps pour exploiter une culture organisationnelle plaçant les données au cœur des priorités de l'entreprise. Après tout, sans la mise en place d'une véritable stratégie MDM, il n'y aurait aucun intérêt à investir dans une telle solution si l'entreprise et les personnes utilisant le logiciel ne s'y impliquaient pas.

La stratégie MDM doit combiner les processus, les outils, les technologies et la gouvernance pour définir et gérer de manière cohérente toutes les données non transactionnelles d'une entreprise. Elle propose également des procédures pour collecter, rassembler, associer, enrichir, consolider, garantir la qualité, conserver et distribuer de telles données dans l'ensemble de l'entreprise pour assurer cohérence et contrôle dans la gestion et l'utilisation permanentes de ces informations.

Une mise en œuvre réussie signifie également que les entreprises doivent résoudre les problèmes liés à la propriété des données. La création d'une vue harmonisée et unique des données de l'ensemble de l'entreprise engendrera davantage de cohérence et de précision, permettant à tous les services de bénéficier de l'ensemble des connaissances. Cette « intendance des données » doit être adoptée par l'ensemble de l'entreprise, pour créer une vue centrale accessible au personnel autorisé.

Aurélien Schuster, Consultant d'Affaires chez Stibo Systems

Vendredi 6 Mai 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs