Point de vue des dirigeants chinois (Etude PwC)


Les dirigeants chinois confiants dans la croissance de leurs entreprises mais pas dans l'économie mondiale. Malgré le ralentissement économique mondial, les dirigeants des entreprises chinoises sont majoritairement très confiants dans le développement de leur activité en 2012.




PwC - Etude CEO Survey – « Point de vue des dirigeants chinois »
Alors que la croissance chinoise atteindrait 7,5 % en 2012, les dirigeants chinois restent optimistes sur les perspectives de leur entreprise. Selon l’étude PwC « Point de vue des dirigeants chinois », réalisée auprès de 160 dirigeants en Chine et à Hong-Kong, 51% d’entre eux sont très confiants sur la croissance de leurs activités en 2012. Les marchés européen et américain continuent de les attirer, mais 63% d’entre eux comptent principalement sur les marchés émergents pour développer leurs entreprises.

Signes d’une transformation économique profonde, des évolutions stratégiques majeures sont en cours dans les sociétés chinoises : désormais essentiellement tournées vers leur marché domestique, elles investissent considérablement dans la recherche et développement - 87% d’entre elles - et mettent l’accent sur la gestion des talents pour répondre à une croissance rapide.

Des dirigeants chinois pessimistes sur les perspectives économiques mondiales mais optimistes sur l’activité de leurs entreprises
Les perspectives d’un ralentissement de croissance ont érodé la confiance des dirigeants chinois, même s’ils restent plus confiants que les dirigeants du reste du monde. Ainsi, 51% des dirigeants chinois sont très confiants dans la croissance de leur activité en 2012 – ils étaient 72% l’année dernière - contre 40% au niveau mondial. Cet optimisme est fondé sur « la croissance de la consommation chinoise, soutenue par les programmes gouvernementaux et des liens économiques et commerciaux très forts entre l’ensemble de pays émergents », explique Hélène Rives, avocate associée, responsable du China Business Group de PwC France.

Quel est votre niveau de confiance dans les perspectives de croissance de votre activité sur les 12 prochains mois ?

Point de vue des dirigeants chinois (Etude PwC)

Sur la conjoncture économique mondiale, ils sont plus pessimistes : 56 % anticipent en effet un déclin en 2012, contre 48 % des dirigeants dans le monde. « Au même titre que les dirigeants du monde entier, les dirigeants chinois considèrent que la menace est celle de la volatilité de la croissance économique mais plus que les autres chefs d’entreprise, ils s’inquiètent de l’inflation et de toutes mesures protectionnistes » indique Hélène Rives.

Les marchés émergents et le marché domestique sont prioritaires
Selon l’étude PwC, « Point de vue des dirigeants chinois », 63 % sont convaincus que les marchés émergents sont plus importants pour leur croissance que les marchés développés. Les marchés américains et européens conservent leur attrait, mais les entreprises recherchent de nouveaux débouchés plus accessibles en Asie. Ainsi, trois-quarts des dirigeants chinois et de Hong-Kong prévoient d’augmenter leurs opérations en Asie du Sud-Est et de l’Est (voir tableau).

Dans les 12 prochains mois, attendez-vous une augmentation, diminution ou stagnation des opérations dans les régions ? Réponses de ceux qui ont répondu « augmentation »

Point de vue des dirigeants chinois (Etude PwC)

Avec la crise économique – et notamment depuis 2008, dont le coup d’arrêt les a marqués – les chefs d’entreprise chinois cherchent à se renforcer sur le marché domestique. « Les dirigeants se recentrent sur leur marché national, qui recèle un potentiel de croissance remarquable. Il reste beaucoup à faire en termes de protection sociale, d’éducation, pour développer le niveau de consommation des habitants. Les dirigeants sont conscients de ces opportunités » explique Hélène Rives.

Le passage du « Made in China » au label « Designed in China » se fera par l’innovation
Conscient du risque du low cost « Made in China », le gouvernement chinois, dans son 12ème plan quinquennal, a appelé les entreprises à évoluer vers une offre premium pour les produits et services. Pour construire un nouveau label « Designed in China », les dirigeants chinois ont prévu de renforcer, pour 87% d’entre eux, leur recherche et développement, et 38% d’entre eux souhaitent lancer de nouveaux produits et services. Cette tendance est d’autant plus forte que se recentrer sur le marché national implique de créer de nouveaux produits, répondant à une demande locale spécifique.

Laquelle de ces opportunités vous semble être la plus importante sur les 12 prochains mois ?

Point de vue des dirigeants chinois (Etude PwC)

« Dans un environnement très concurrentiel investi par des compagnies étrangères, les entreprises chinoises doivent plus que jamais compter sur leur agilité et leur adaptabilité pour accroître leur compétitivité et soutenir leur croissance. Le marché domestique est certes colossal mais pour y répondre, ce ne sont pas seulement les produits qui doivent être adaptés à une nouvelle classe moyenne, c’est aussi la production, la distribution, le marketing, en d’autres termes, l’intégralité du business model » indique Hélène Rives.

Développer les talents « à la vitesse de la croissance chinoise »
Comme dans les pays matures, les enjeux RH, et en particulier le recrutement des talents préoccupent 59% des dirigeants chinois. D’ambitieux plans de croissance et de développement sont régulièrement freinés par manque de ressources qualifiées. Ainsi, 59% des dirigeants considèrent que recruter est devenu plus difficile et seulement 1/3 sont très confiants dans le fait qu’ils disposeront des talents nécessaires pour mettre en œuvre leur stratégie dans les trois prochaines années.

Méthodologie :
L’étude globale CEO Survey de PwC a été réalisée sur la base de 1258 entretiens avec des chefs d’entreprise issus de 60 pays, entre septembre et décembre 2011.
L’étude CEO Survey – Point de vue des dirigeants chinois est un extrait de cette étude, faisant un focus particulier sur le marché chinois. Elle a été réalisée sur la base d’interviews de 160 dirigeants, dont 122 sont basés en Chine continentale et 38 à Hong Kong.

PwC
www.pwc.fr

Mardi 3 Avril 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Finyear lettres métiers