Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Plaidoyer pour une Finance durable par Marc Lebreton


Plaidoyer pour une finance durable : interview de l'auteur Marc Lebreton par CFO-news.




CFO-news : Marc Lebreton bonjour, vous venez d'écrire

Marc Lebreton
Marc Lebreton
Marc Lebreton : La finance est le coeur de l'économie, un des trois piliers du développement durable. Son dérèglement, matérialisé aujourd'hui par l'explosion d'une bulle spéculative, prend la forme d'une crise aux conséquences chaque jour plus importantes. Sur des sujets comme l'envolée des cours du pétrole ou les émeutes de la faim, sans parler de la crise de l'immobilier, les dérives de la finance moderne sont au coeur, si ce n'est à l'origine de la tourmente.
Il m'a semblé important de rappeler le rôle essentiel de la finance, et la nécessité de revenir à des pratiques plus simples, plus traditionnelles, comme outil à la disposition des entreprises par exemple, et non comme unique moyen de dégager des profits courts termes à travers des stratégies de spéculation déconnectées de l'économie réelle.
De nouveaux défis se présentent aujourd'hui, sociaux et environnementaux, et la finance doit retrouver le rôle essentiel qui est le sien, pour permettre l'émergence d'un modèle économique durable, respectueux des hommes et des ressources, au Nord comme au Sud.

Dans la première et la seconde partie de votre ouvrage vous parlez des relations Nord-Sud et des échanges. Pourriez-vous nous en faire un résumé et nous apporter votre vision ?

J'ai comparé les économies de pays développés comme la France, un des 8 pays les plus "riches" du monde, à celle d'un pays les plus pauvres, le Mali, dont l'essentiel de l'économie est soutenue par des échanges avec les pays développés, que ce soit sous formed'aides pas toujours bien utilisées, d'investissements insuffisants dans des PME et du flux le plus important que constitue l'argent des migrants. Cette confrontation entre le Nord et le Sud prend la forme d'une opposition entre l'univers du trader, acteur essentiel de cette finance moderne, et le Dogon, acteur on ne peut plus traditionnel d'une société séculaire.
A l'heure où les économies des pays émergents s'impose et celles des pays pudiquement qualifiés "en voie de développement" frémissent, il est essentiel de s'interroger sur la notion de développement, car il est certains que d'autres chemins doivent être empruntés que ceux que nos pays développés ont défrichés.

Dans la partie dédiée à la Gouvernance, vous proposez des solutions très concrètes. Parlez-nous d'ENTHIC.

Enthic est un projet, qui a pris aujourd'hui la forme d'une Fondation abritée par la Fondation de France, qui vise à aider de jeunes entrepreneurs à s'installer en Afrique Subsaharienne. En effet nous sommes nombreux à penser que seul un tissu de PME peut faire décoller ces économies. Les projets et bonnes volontés ne manquent pas, à commencer par tous ces jeunes qui sont venus se former et commencer à travailler au Nord, mais qui aspirent à retourner au pays pour construire quelque chose. Mais aujourd'hui ces jeunes sont livrés à eux mêmes, il y a un grand vide entre la micro-finance et la banque mondiale. En France, un jeune qui a un projet sérieux peut trouver des premiers appuis auprès d'incubateurs, de pépinières, de business angel, de structures comme OSEO voire même d'investisseurs financiers comme le capital risque.
Ce sont ces premières étapes de la vie d'une entreprise que nous souhaitons accompagner, avec ENTHIC, tant financièrement, qu'en support en apportant aux jeunes l'expérience acquise sur des projets similaires au Nord comme au Sud.

Pensez-vous, comme vous l'écrivez que business peut se marier avec éthique ?

J'en suis intimement convaincu. Les états d'esprit évoluent rapidement. Entre des ONG peu scrupuleuses ou pas suffisamment transparentes et une entreprise bien gérée qui rend compte à des actionnaires, je n'hésite pas. En outre il ne s'agit pas d'opposer ces deux démarches complémentaires, la vertu n'est pas l'apanage du monde associatif et des démarches non lucratives. On peut, et on doit, développer des projets d'entreprises en respectant des règles éthiques. C'est le champ exploré par l'entreprenariat social. Afficher un objectif de rentabilité et d'efficacité économique à un projet ne suffit pas à lui enlever toute valeur, bien au contraire, c'est le rendre pérenne et peut être même durable.

Vous qualifiez votre ouvrage de

J'ai opté pour un ton un peu taquin pour traiter de sujets graves. Cet essai prend la forme d'un jeu symbolisé par les 3 boules d'un billard qui s'entrechoquent, les trois piliers du développement durable, l'opposition entre deux univers opposés, l'utilisation d'un vocabulaire commun -celui de l'eau- à l'environnement et la finance, qui nous amène à voyager sur des thèmes comme le liquide, le flux, la profondeur, la volatilité, la transparence. L'objectif est d'interpeller le lecteur, l'amener à réfléchir ou réagir, mais aussi introduire notre propre démarche ENTHIC.

Autre sujet, vous êtes Président de OTC Conseil, présentez-nous votre société.

OTC Conseil est un cabinet de conseil en management que j'ai créé il y a dix ans et qui réunit aujourd'hui plus de cent collaborateurs, autour de dix associés, en France, aux Etats Unis et en Afrique du Sud. Nous sommes spécialisés autour de la gestion des risques, que ce soit les risques financiers, mais aussi de plus en plus les risques sociaux et environnementaux. Nous intervenons dans la finance bien sûr, mais aussi auprès de grandes entreprises, auprès de directions financières, direction des risques, et directions du développement durable.
Nous appliquons bien sûr en interne des principes de gouvernance et respectons une démarche éthique proche de celle évoquée dans cet ouvrage. Nous avons en outre suscité une vraie dynamique interne de type "Responsabilité Sociale de L'Entreprise", depuis de nombreuses années en participant activement à la création d'un centre d'appels au Mali, entreprise qui a aujourd'hui pris son envol. Nous accompagnons de plus en France de nombreux entrepreneurs. OTC Conseil, ainsi que ses collaborateurs, s'impliquent fortement dans le réseau et la dynamique qui se mettent en place autour de la fondation ENTHIC.

Marc Lebreton, je vous remercie et vous donne rendez-vous très prochainement dans un nouveau numéro de CFO-news.

© Copyright CFO-news. Propos recueillis par la rédaction de CFO-news


Vendredi 25 Juillet 2008
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs