Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Pierre Patuel, co-fondateur de DPii Télécom & Services


A l’issue des Salons Solutions qui se sont déroulés du 30 septembre au 2 octobre dernier, l’éditeur de logiciels et de services avancés de dématérialisation, DPii Télécom & Services, a réalisé une micro enquête de terrain auprès d’une vingtaine d’acteurs. Les résultats révèlent une tendance de fond : l’accélération de la dématérialisation.




Pierre Patuel
Pierre Patuel
Comment la dématérialisation est-elle aujourd’hui perçue par les entreprises ?

Aujourd’hui, la dématérialisation ne semble plus être considérée comme un concept mais bien comme une préoccupation majeure des entreprises, voire une réalité et ce, pour 84% des répondants. En effet, grâce notamment aux investissements réalisés par le secteur public, nous observons une réelle évolution du marché. Nous nous sommes aperçus cette année que les entreprises sont davantage familiarisées à la dématérialisation et plus sensibles à l’évolution du numérique. Nous pouvons parler d’une véritable accélération de la dématérialisation.

Qui gère la dématérialisation aujourd’hui au sein des entreprises ?

Il n’existe pas réellement de métier propre à la gestion de la dématérialisation. Les répondants de cette enquête expliquent en effet qu’au sein de leur entreprise, la dématérialisation est gérée par des DSI (27%), des dirigeants (15%), des DAF (15%), le service comptabilité (8%) mais aussi par d’autres métiers tels que le commercial, les achats, la logistique, etc. Or, il est certain qu’un projet de dématérialisation ne sera optimal que s’il est porté par le dirigeant et s’intègre dans une véritable politique de l’entreprise.

Quelle sont les conditions nécessaires à la réussite d’un projet de dématérialisation selon elles ?

Selon 40% des acteurs que nous avons interrogés, le point de départ avant tout projet de dématérialisation repose principalement sur l’identification de partenaires de confiance. En effet, les partenaires ont pour principale mission d’informer et de conseiller les entreprises afin de les accompagner dans la réalisation de leur projet et de leur apporter des solutions adaptées à leurs besoins. Vient ensuite l’élaboration d’une politique d’archivage pour 26% des répondants. Ces résultats expliquent que les entreprises recherchent désormais de plus en plus de prestataires à même de leur proposer une solution unique regroupant la dématérialisation et l’archivage.

Pierre Patuel, je vous remercie et vous donne rendez-vous très prochainement dans un nouveau numéro de Finyear.

© Copyright Finyear. Propos recueillis par la rédaction de Finyear.


Jeudi 30 Octobre 2014
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs