Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Pierre Patuel, co-fondateur de DPii Télécom & Services


Que pensez-vous du marché actuel de la dématérialisation ? Est-il davantage favorable à la dématérialisation ?




Pierre Patuel
Pierre Patuel
Lancé par le Gouvernement en 2013, le « choc de simplification », qui prévoit de simplifier la vie des entreprises et des particuliers en allégeant un certain nombre de démarches, a relancé le marché de la dématérialisation (tickets restaurants, cartes grises, amendes, etc.).

Nous observons également cette tendance chez nos clients. Tandis qu’il était auparavant nécessaire de démocratiser ce sujet et de les sensibiliser sur la dématérialisation et ses enjeux réglementaires, nous sommes depuis l’année dernière très sollicités et recevons des demandes d’entreprises de toutes tailles.

A titre d’exemple, nous avons récemment installé notre solution phare de dématérialisation, DPii EDC, chez Yamaha Motor France, afin de leur permettre de dématérialiser leurs 120 000 factures sortantes annuelles. Les entreprises sont désormais de plus en plus familiarisées aux bénéfices offerts par la dématérialisation et conscientes qu’elles peuvent réduire de manière significative leurs dépenses ainsi que leur empreinte carbone.

Quelle est la dernière solution que vous avez lancée ?

A l’occasion du salon Documation, qui s’est tenu en mars dernier, nous avons dévoilé notre nouvelle solution wypiwy@ ou encore « what you print is what you demat ». Il s’agit de la fonction d’impression dématérialisée de notre solution DPii EDC.

Avec ce lancement, nous avions pour principal objectif de simplifier la dématérialisation et de sécuriser les documents. De nombreuses entreprises veulent pouvoir passer du papier à l’électronique, rapidement et facilement, que ce soit pour leurs courriers papiers ou emails (facture, bon de commande, bulletin de paie, résultats d’analyses, plans de vol ou bien encore contrats).

Concrètement, les collaborateurs qui impriment aujourd’hui leurs documents courrier et souhaitent les dématérialiser, peuvent le faire grâce à wypiwy@, sans avoir à adapter ou modifier leurs applications. Les documents qui suivaient jusque-là un flux courrier ou email sans validation sont orientés vers des modes sécurisé HTTPS, inviolabilité et traçabilité intégrant l’accusé de réception et la confirmation de lecture du destinataire.

Il suffit donc aux salariés d’imprimer leurs documents, en manuel ou en automatique, vers la fonction wypiwy@ de DPii pour que ces derniers soient automatiquement traités en dématérialisation légale et envoyés de manière sécurisée.

Quels sont les principaux avantages concurrentiels de wypiwy@ ?

La principale différence avec les envois postaux, par email ou par fax repose sur le prix très avantageux de notre solution.

L’envoi d’un document dématérialisé par wypiwy@ est proposé à partir de 0,05€ HT par document de 300Ko tout en incluant les fonctionnalités suivantes : l’horodatage, la garantie d’identité émettrice, l’intégrité du document, l’accusé de réception de lecture (y compris via email) ainsi qu’un archivage de 1 à 30 ans sur les plateformes ISO 9001 et 27001 en France.

D’autre part, elle offre également un suivi en temps réel avec garantie de réception, l’intégrité des documents (non modifiables) ainsi que l’archivage automatique en coffre-fort.

Pierre Patuel, je vous remercie et vous donne rendez-vous très prochainement dans un nouveau numéro de Finyear.

© Copyright Finyear. Propos recueillis par la rédaction de Finyear.


Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement chaque jour (5j/7) le quotidien Finyear.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise.
Lien direct pour vous abonner : www.finyear.com/abonnement

Lisez gratuitement chaque mois :
- le magazine digital Finyear sur www.finyear.com/magazine
- la lettre digitale "Le Directeur Financier" sur www.finyear.com/ledirecteurfinancier
- la lettre digitale "Le Trésorier" sur www.finyear.com/letresorier
- la lettre digitale "Le Credit Manager" sur www.finyear.com/lecreditmanager
- la lettre digitale "Le Capital Investisseur" sur www.finyear.com/lecapitalinvestisseur
- la lettre digitale "GRC Manager" sur www.finyear.com/grcmanager
- la lettre digitale "Le Contrôleur de Gestion" (PROJET 2014) sur www.finyear.com/lecontroleurdegestion

Un seul formulaire d'abonnement pour 7 lettres



Lundi 2 Juin 2014
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear


Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News