Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Philippe Michelin Président BFD


Philippe Michelin bonjour, vous êtes le Président de BFD-Neolis (Groupe Aebis). Pouvez-vous nous présenter ses activités ?




Philippe Michelin
Philippe Michelin
Bonjour. Je dirige un petit groupe d’entreprises (37 personnes dont 30 consultants, CA 2010 de 4M€), innovant dans le domaine des technologies de pointe, notamment sur les secteurs bancaires et financiers.


Nos expertises adressent : l’urbanisation et l’architecture de systèmes, l’amélioration des processus avec le modèle CMMI® (nous sommes partenaires officiels du SEISM) et le Management de la connaissance et l’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage sur les métiers du réglementaire bancaires.

Quelles sont les particularités du marché de la gestion des systèmes d'information dans le secteur bancaire ?

Le marché de l’informatique bancaire a été longtemps porteur, car le système d'information automatisé est l’outil de production de la banque de détail, de flux et de marché. Les banques, françaises notamment, ont été longtemps précurseurs en la matière.

Avec les annonces quotidiennes qui sont faites et dans le contexte d’une année électorale en France et aux Etats Unis, le l’informatique bancaire est globalement dans une phase d’attentisme ; nous assistons même à un phénomène rare concernant les budgets 2012 : à ce jour, ils ne sont même pas encore arbitrés dans la quasi-totalité des établissements ! C’est une situation inédite, qui n’est pas sans rappeler les années 1993 (la 1ère guerre du Golfe).

Nous espérons, pour nos clients comme pour nous, que l’activité reprendra au 2nd trimestre, avec un redémarrage très net à la rentrée.

Présentez nous, @L-is - Artificially Living Information System, votre nouvelle offre de management et de transmission de la connaissance.

C’est le fruit de plus de dix ans d’investissement en R&D sur des méthodes & outils de modélisation de la connaissance sur lesquels nous avons déposé un brevet US.

Nous utilisons ces méthodes & outils pour baliser les domaines métier, identifier les personnes-clefs (qui détiennent la connaissance) dans ces domaines et organiser la transmission afin d’accélérer la montée en compétence des nouveaux arrivants.

Nous avons utilisons le service @L-is en interne (pour nos salariés, notamment les jeunes embauchés, sur nos métiers) et auprès de nos clients, pour valoriser leurs savoir-faire sur leurs différents métiers.

Nous apportons à nos clients un facteur clé de différenciation stratégique, notamment sur :
- Le management des experts et des expertises ;
- La transmission de la connaissance professionnelle,
- Les transformations intégrant de fortes évolutions des métiers.

Quelles sont vos perspectives de développement dans les mois et années qui viennent ?

De nombreuses entreprises de la banque et des assurances, aux problématiques très différentes, nous déjà ont fait confiance.

Les transformations des entreprises devraient s’accélérer pour s’adapter à cette nouvelle ère ; cela devrait relancer l’activité sur nos métiers, dès que les incertitudes financières de ces adaptations seront levées.

Avec @L-is, nous disposons d’une offre sans équivalent sur le marché et nous visons un développement dans de larges secteurs d’activité et domaines d’expertise.

Mercredi 15 Février 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs