Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Pays du Golfe : potentiel de croissance et d'exportation


Sous le patronage de son Altesse le Cheik Ahmed bin Saeed Al Maktoum, Vice-président du Conseil exécutif de Dubaï et président du conseil d'administration d'Alliance Insurance, Euler Hermes a apporté récemment un éclairage sur les perspectives économiques de la planète et de la région du Golfe, ainsi que sur les tendances de l'assurance-crédit.




Pays du Golfe : potentiel de croissance et d'exportation
Plus de 120 clients et chefs d'entreprise du Conseil de coopération du Golfe (CCG) se sont joints à Euler Hermes à l'occasion d'une conférence dans la tour Burj Khalifa afin d'évoquer l'actualité et les prévisions relatives à l'économie mondiale, aux débouchés offerts par les marchés exportateurs émergents et aux risques liés à la croissance.

Voici les points clés des discours prononcés lors de cet événement :

Ludovic Subran, chef économiste d'Euler Hermes
Moteur et reflet du cœur de l'économie mondiale, le CCG souffre lorsque le reste du monde rencontre des difficultés qui se matérialisent notamment par un tassement des échanges commerciaux, une diminution des opportunités d'investissement et un recul des prix des matières premières.
L'année 2013 sera « quitte ou double » sur le plan macroéconomique. La zone euro restera en proie à des difficultés. Les Etats-Unis seront confrontés au risque d'une falaise fiscale. Les pays BRIC et MIST (Mexique, Indonésie, Corée du Sud et Turquie), dont aucun n'a encore démontré quel rôle il pourrait jouer en tant que superpuissance, constituent également une source de préoccupation croissante.
En 2012, la région du CCG affichera toutefois une croissance d'environ 4,5%, liée à de solides excédents budgétaires et commerciaux, articulés essentiellement autour des revenus pétroliers et gaziers, d'une abondance de ressources naturelles, mais aussi d'une coopération étroite et de liens commerciaux forts entre membres du CCG.
La région du CCG devrait continuer de croître à un rythme soutenu en 2013, tirée par le dynamisme persistant de l'Inde et du Japon, ses principaux partenaires commerciaux.

Michele Pignotti, responsable de la région Pays méditerranéens, Afrique et Moyen-Orient chez Euler Hermes
Les transactions commerciales réalisées au sein de la région CCG et par celle-ci avec le reste du monde augmentent fortement - de plus de USD 800 milliards de depuis le début de l'année 2012.
Les entreprises exportatrices de la région pourront bientôt saisir une multitude d'opportunités sur différents marchés.
Dans la région couvrant le bassin méditerranéen et l'Afrique, l'Italie et l'Afrique du Sud sont actuellement des marchés stratégiques pour la croissance des exportations du CCG. L'importance stratégique de la Turquie et de l'Egypte pourrait s'accroître considérablement dans les mois à venir.

Les exportateurs de la région devront surtout sélectionner les marchés, clients et partenaires commerciaux les plus sûrs. Pour percevoir des revenus récurrents, ils devront impérativement appréhender les mécanismes commerciaux à travers le monde.
Au cours des six derniers mois, l'exposition aux marchés du crédit des clients implantés dans la région du CCG et couverts par une assurance-crédit a augmenté de plus de 30%, selon Euler Hermes. Cette évolution traduit une prise de conscience croissante du rôle de l'assurance-crédit comme outil de gestion financière et élément précieux des stratégies de croissance des exportations.

Massimo Falcioni, Directeur général d'Euler Hermes CCG
La crise mondiale a contraint les entreprises à jeter un regard critique sur leur activité. L'évolution permanente de l'économie mondiale les oblige désormais à constamment examiner et réviser leurs stratégies, leurs prévisions budgétaires, la gestion de leurs liquidités et de leur solvabilité, mais aussi leurs processus de maîtrise des coûts.
Euler Hermes continue d'anticiper une croissance solide dans la région du CCG, essentiellement tirée par :
- le secteur de la pétrochimie (qui a représenté près de 50% du PIB en 2011), avec une capacité de production qui devrait croître de plus de 40%, de 73 millions de tpa (tonnes par an) actuellement à 113 millions de tpa à fin 2015.
- le secteur de la construction (avec un rebond attendu aux niveaux observés au T1 2008, c'est-à-dire avant la crise) avec d'importants montants budgétisés pour la réalisation de projets d'infrastructure (nouveaux aéroports dans les pays du CCG).
- les secteurs des technologies de l'information / télécommunications et de la distribution, qui réaliseront une bonne performance grâce à la croissance démographique et à la hausse du revenu par habitant.
Les dernières données relatives à l'indice global des défaillances d'Euler Hermes ont également été communiquées aux participants de la conférence.

Pays du Golfe : potentiel de croissance et d'exportation
Euler Hermes
www.eulerhermes.com

Mardi 23 Octobre 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs