Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Patrick Benichou, Président d'Open Wide


Vous fêtez aujourd’hui les 10 ans de la société, pouvez-vous vous présenter en quelques mots afin de faire savoir qui vous êtes en 2011 ?




Patrick Benichou
Patrick Benichou
Open Wide est aujourd’hui un groupe indépendant de services d’une centaine de collaborateurs tous passionnés de technologies Open Source. Nous pratiquons principalement les métiers de l’intégration, de l’infogérance et plus récemment de l’édition de logiciels libres. Nous avons la chance de faire partie des 3 plus gros acteurs spécialisé dans ce domaine en France avec des références prestigieuses.

Quelle a été votre progression ces dernières années, avez-vous été touché par la crise ?

Nous envisageons cette année un chiffre d’affaire autour de 10 M€, avec une rentabilité opérationnelle tout à fait satisfaisante pour le secteur à près de 12 %, nous aurions mauvaise grâce de nous plaindre en comparaison à d’autres secteurs d’activité. Cela veut dire concrètement que nous avons doublé de taille depuis 2007 en 4 ans.

Quels sont selon vous les principaux facteurs de succès d’Open Wide ?

Depuis notre création la recette n’a pas changée ! Nous sommes et nous voulons rester des industriels du service, c'est-à-dire des professionnels performants et expérimentés qui prennent des engagements de coûts et de délais et qui les tiennent. Nos clients sont très souvent surpris par la maturité de nos processus qu’ils s’attendraient plus à trouver dans des structures de taille plus importante.
Nous leur offrons les mêmes garanties de qualité et de bonne fin tout en conservant la proximité, l’écoute et la réactivité que nous autorise notre taille.

Selon vous qu’est-ce qui a changé le plus sur la marché de l’Open Source depuis 2001 ?

Tout ! En 10 ans nous sommes passés de la clandestinité à la promotion de la gouvernance de l’Open Source en entreprise. C’est dire si les mentalités ont évoluées. Depuis 2005 la défiance vis-à-vis du modèle économique Open Source, et donc de sa viabilité, s’est estompée. A partir de là les modèles d’éditeur Open Source ainsi que les synergies éditeurs/intégrateurs ont pu de se développer afin de professionnaliser les offres, notamment les offres de support qui reste un point clé de l’adoption des logiciels libres par les entreprises.

Comment voyez-vous l’évolution de l’Open Source en entreprise ?

Aujourd’hui la question n’est plus de savoir si l’on va adopter des solutions Open Source, mais plutôt d’inventer les règles de bonne gestion et leur cohabitation avec les logiciels propriétaires. Après avoir investi fortement le domaine des infrastructures et du middleware l’Open Source pénètre maintenant les applications métier de l’entreprise. Notamment le CRM, La GED, le Décisionnel et les ERP. Les couches inférieures, qui entre temps on fait leurs preuves, sont ainsi progressivement reléguées au rang de commodités ce qui permet de concentrer les efforts et les investissements sur le métier. C’est pour cette raison que nous avons récemment racheté l’activité d’édition Improve Foundations. Nous proposons aux clients qui utilisent java pour leurs applications de gestion de se concentrer sur leur métier et de nous déléguer le support du socle applicatif sous-jacent.

Votre projet pour les 10 ans à venir ?

A 10 ans je ne prendrai pas le risque de vous répondre !
Nous allons déjà nous concentrer sur un objectif simple à 4 ans, à savoir garder un haut niveau de satisfaction de nos clients et de nos équipes tout en doublant de taille. Cela bien sûr en restant un acteur spécialisé sur les logiciels libres qui sont de plus en plus nombreux.

Vendredi 28 Octobre 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear


Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs