Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Paris est la 3ème ville européenne la plus attractive


Les professionnels du secteur de l’immobilier en Europe affichent un optimisme prudent quant à l’amélioration du marché en 2010 en raison de l’assouplissement de l’accès au crédit et de la stabilisation des valeurs. Ils estiment que le secteur est sur la voie d’un lent rétablissement selon l’étude Emerging Trends in Real Estate® Europe 2010, publiée par l’Urban Land Institute (ULI) et PricewaterhouseCoopers.




La 7ème édition de ce rapport s’appuie sur plus de 600 interviews conduites auprès des principaux acteurs de l’immobilier en Europe. Elle classe les villes européennes les plus attractives selon deux critères : la performance des investissements existants et l’attractivité pour des acquisitions à venir. En ce qui concerne la performance des investissements existants, Paris passe de la 7ème à la 3e place derrière Munich et Hambourg mais devant Londres. Sur l’attractivité des villes pour des acquisitions à venir, Paris se classe en 4e position derrière Londres, Munich et Hambourg.

Un optimisme prudent des professionnels du secteur de l’immobilier
Les professionnels du secteur de l’immobilier affichent un optimisme prudent pour 2010. L'économie européenne demeure fragile. En outre, le secteur manifeste une certaine inquiétude quant à la perspective du refinancement massif de la dette immobilière. Une de des questions clés est de savoir si les institutions financières ont l’intention de solder ces actifs immobiliers et ces prêts ou si elles les conserveront.

A cette interrogation s’ajoute pour le secteur immobilier une incertitude majeure sur la manière dont les gouvernements européens se désengageront de leurs soutiens respectifs au secteur. Un retrait brusque des fonds de relance pourrait faire dérailler la reprise, et même faire replonger l'économie dans la récession, constate le rapport. John Forbes, responsable du secteur immobilier en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique chez PricewaterhouseCoopers explique : «Cette année, il règne un sentiment d'optimisme prudent.

On constate une stabilisation concernant les perspectives d'investissement. Si les perspectives de développement sont toujours à la baisse, cette baisse est moins spectaculaire que celle que l’on constatait l'an dernier. L’inconnue de l’équation est la réaction des investisseurs. Ceux-ci se montrent nerveux et se concentrent sur les marchés plus liquides. »

« La reprise du secteur en Europe est en cours, mais elle sera lente et inégale", ajoute Erik Sonden, président d’ULI en France. «Celle-ci dépendra de la façon dont l’Europe s’en sort économiquement dans le contexte concurrentiel mondial. »

Paris est la 3ème ville européenne la plus attractive

Paris retrouve grâce aux yeux des investisseurs en Europe
L'Allemagne est perçue comme le pays le plus intéressant à la fois pour la performance des investissements existants et pour les perspectives d’investissements en raison des fondamentaux généraux de son économie. Munich et Hambourg confirment leur position à la tête du classement comme en 2009.

Paris regagne quatre places et passe de la 7ème à la 3ème position du classement pour les portefeuilles existants et dépasse Londres. « Pour les investisseurs, Paris a une base économique plus large que Londres. Elle est aussi moins dépendante du secteur de la finance. Les personnes interrogées ont également souligné le faible niveau de vacance à Paris. Cela favorise son niveau dans le classement. » commente Geoffroy Schmitt, associé, responsable de l’activité conseil en immobilier de PricewaterhouseCoopers en France. Pour rappel, la capitale française était en tête du classement en 2007.

Londres connaît une amélioration significative de son classement par rapport à 2009, en raison principalement d'une correction du marché due à l’arrivée de fonds en provenance du Moyen-Orient et d’Asie. La ville se classe 4ème en 2010 pour les perspectives des investissements existants et 1ère pour les perspectives d’acquisition.

Des villes comme Istanbul et Moscou et qui se positionnaient en tête du classement des villes les plus attractives pour l’investissement immobilier en Europe en 2008 ont chuté dans le classement respectivement à la 7ème place et à la 24ème place. Selon Bruno Lunghi, responsable de l’activité de conseil fiscal en immobilier en France chez Landwell, cabinet d’avocat correspondant de PricewaterhouseCoopers : « Dans le contexte actuel, les investisseurs ont tendance à se concentrer sur les marchés qu'ils connaissent. Jusqu’en 2007, lorsque Londres et Paris étaient toujours classées première ou deuxième ville du classement, les personnes interrogées estimaient que la transparence et la liquidité des marchés attiraient les investisseurs qui ne souhaitaient pas se tourner vers d’autre marchés. Ce point de vue est de nouveau partagé en 2009. L’activité du secteur en 2010 consistera à éviter les risques et choisir la sécurité. »

À propos de l’étude Emerging Trends in Real Estate® Europe 2010
Emerging Trends in Real Estate® Europe 2010 est la septième édition d’un classement des villes européennes en matière d’investissement immobilier réalisée conjointement par l’Urban Land Institute (ULI) et PricewaterhouseCoopers. Ce rapport est réalisé à partir d’interviews de plus de 600 spécialistes de l'industrie, y compris des investisseurs, des promoteurs, des financiers et des gestionnaires immobiliers.
L’intégralité du rapport est disponible sur le site www.pwc.fr/immobilier

À propos de l’Urban Land Institute
L’Urban Land Institute est un institut global de recherche et d’éducation, à but non lucratif, financé par ses membres. Sa mission est de proposer des perspectives novatrices pour un usage responsable du territoire et pour la création et le soutien de groupes de réflexion à travers le monde. Fondé en 1936, l’Institut compte plus de 33 000 membres représentant tous les aspects des disciplines de l’urbanisme.
www.uli.org

À propos de PricewaterhouseCoopers
Les entités membres de PricewaterhouseCoopers (PwC) développent des missions d’audit, de conseil et d’expertise comptable pour des entreprises et des organisations, publiques et privées, privilégiant des approches sectorielles et assurant confiance et valeur ajoutée pour ses clients et l’ensemble des parties prenantes. En France, PwC développe cette approche avec Landwell & Associés, société d'avocats membre du réseau PricewaterhouseCoopers. Constitué d’entités légalement autonomes et indépendantes, membres de PricewaterhouseCoopers International Limited, PwC rassemble en France 3 800 personnes dans 25 bureaux. Dans le monde, plus de 163 000 personnes travaillent au sein du réseau dans 151 pays, partageant points de vue, expériences et solutions pour proposer des perspectives innovantes et des conseils adaptés à chaque problématique. PricewaterhouseCoopers, leader mondial de prestations de services intellectuels, a réalisé un chiffre d’affaires de 26,2 milliards de dollars (au 30 juin 2009).
www.pwc.fr

Lundi 8 Février 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs