Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Papier et Dématérialisation : une dualité au service de l’initiative environnementale (livre blanc ESKER)


Esker, un des principaux éditeurs de solutions de dématérialisation des échanges de documents, annonce la sortie de son Livre Blanc « Papier et Dématérialisation : une dualité au service de l’initiative environnementale ». Pour compléter ce Livre Blanc, Esker lance également, sur son site quipaper.fr, un calculateur permettant aux entreprises de chiffrer l’impact de leur consommation de papier sur l’environnement.




Partant du constat que le rôle du papier est largement sous-estimé dans la quête environnementale des entreprises, ce Livre Blanc dresse un bilan de l’utilisation du papier et approche les différentes solutions à mettre en œuvre pour en limiter son usage.

Une nécessaire distinction entre flux bureautiques et flux de gestion
Au-delà la croissance constante de l’utilisation de papier et du mythe du zéro papier, le Livre Blanc apporte une analyse originale en distinguant deux types de flux papier :
- es flux bureautiques qui correspondent à une utilisation ponctuelle et individuelle : l’impression d’un e-mail, d’un article, d’un document interne…
- les flux de gestion qui sont fortement récurrents et représentent des volumes importants : factures, relevés de comptes, bons de commandes…

Malgré des années d'informatisation et d'automatisation des processus de gestion, 90 % des flux de gestion s'achèvent encore brutalement sur une imprimante : les logiciels de gestion commerciale continuent de produire des factures papier, les modules de recouvrement produisent encore des lettres de relance papier, les applications de gestion des marchandises génèrent toujours des bons de commandes et des propositions commerciales à imprimer, etc. Le plus souvent, ces documents peuvent générer plusieurs impressions, envois par fax, photocopies, archivage papier, etc.

Ainsi, si les entreprises peuvent diminuer fortement l’utilisation du papier sur le flux bureautique, la majorité des économies et gains de productivité peuvent être réalisés sur les flux de gestion. La plupart de ces documents peuvent aujourd’hui être dématérialisés facilement grâce aux technologies permettant d’automatiser intégralement les processus de gestion : gestion des commandes clients, de la facturation clients ou encore des factures fournisseurs.

Un calculateur pour chiffrer l’impact des flux de gestion sur l’environnement
Parallèlement, Esker met un calculateur « GreenDoc » à la disposition des entreprises sur son site quitpaper.fr. Grâce à un questionnaire sur le nombre moyen de commandes, de factures fournisseurs, de courriers de gestion traités par jour, le calculateur estime le nombre d’arbres, de litres d’eau, de KW d’électricité et de CO2 générés par la consommation annuelle de papier.

« En tant qu’acteur du marché de la dématérialisation, nous accompagnons les entreprises dans leurs démarches de dématérialisation. Nous savons donc que le zéro papier est un mythe mais que toutes les initiatives qui auront pour but de réduire cette consommation sont gagnantes. Grâce à ce Livre Blanc, nous souhaitons montrer qu’il n’y a pas d’opposition à faire entre le papier et le numérique, mais que la coordination des deux peut augmenter significativement la productivité d’une entreprise » déclare Jean-Michel Bérard, Président du Directoire d’Esker.

Quelques chiffres sur la consommation de papier dans les entreprises
- Les 174 milliards de pages imprimées chaque année en France représentent un coût compris entre 1 % et 3 % du chiffre d'affaires d'une entreprise
- Les entreprises françaises dépensent 409 millions d’euros en impressions inutiles, soit l’un des taux le plus élevés en Europe
- En Europe, environ 1 page sur 6 imprimés sur le lieu de travail n’est jamais utilisée, oubliée sur l’imprimante voire même jetée directement
- 20 % des employés français impriment la totalité des documents qu'ils reçoivent par e-mail
- En moyenne, un employé de bureau utilise 1 kg de papier par semaine
- Environ 4 milliards de dollars sont dépensés chaque année aux Etats-Unis pour acheter 4 millions de tonnes de papier pour les entreprises
- Une entreprise de 2500 employés consomme 43 ramettes de papier par heure
- Une tonne de papier, c’est : 17 arbres, 3 m3 de déchets, 26 500 litres d’eau, 3 barils de pétrole et 4 100 kilowatts
- Le respect de l’environnement, pour 75 % des DSI, constitue un élément important de leur stratégie IT et même, pour 15 % de l'échantillon, une priorité de haut niveau.

Sources : Ipsos Global pour Lexmark , Datamonitor, www.printgreener.com

Le Livre Blanc est disponible sur demande

A propos d'Esker
Créé en 1985, Esker est un des leaders mondiaux des solutions de dématérialisation des processus documentaires (facturation, prise de commande, recouvrement, vente, marketing...).
Ses solutions logicielles et services à la demande, Esker DeliveryWare et FlyDoc, permettent d’automatiser la réception et l’envoi de documents par courrier, fax, e-mail ou SMS, depuis tout type d’applications (ERP, CRM, bureautique…). Esker aide ainsi les entreprises à éliminer le traitement du papier dans leurs processus documentaires, tout en améliorant leur productivité et en réduisant leurs cycles de gestion.
Ses solutions sont utilisées par des sociétés de renommée mondiale telles que Adecco, AGF, EDF, Flammarion, Lafarge, Lapeyre, Microsoft Corp, Whirlpool, Samsung... ainsi que par des PME, TPE, associations, professions libérales et particuliers.
21ème éditeur de logiciels français et 3ème en région Rhône-Alpes, Esker est également le plus présent à l’international avec 77 % de son chiffre d'affaires réalisé hors de France, dont 45 % aux Etats-Unis.
Présent en Amérique du Nord, en Europe et dans la zone Asie/Pacifique, Esker a réalisé, en 2007, un chiffre d’affaires de 25,87 millions d’euros.
Esker est également 3ème éditeur mondial de solutions de serveurs de fax (Source IDC) avec ses solutions Esker FaxTM , VSI FAX® for Unix et Esker FaxTM for Notes, et 6ème éditeur mondial de logiciels Host Access avec ses solutions Tun® Plus et Smarterm.
Esker est cotée sur Euronext Paris Compartiment C (Code ISIN FR0000035818) et bénéficie du label d’entreprise innovante décerné par Oséo (N° A0605040V).
www.esker.fr

Vendredi 10 Octobre 2008
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News