Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

PME : besoin accru de contrôle de sa trésorerie


Dans un contexte difficile où la visibilité s'est réduite, les dirigeants de PME/TPE ont un besoin accru de suivi et de contrôle de leur trésorerie.




PME : besoin accru de contrôle de sa trésorerie
Jean-Louis Flèche, associé Baker Tilly France et Claude Deunette, responsable du département informatique, vous font part de leur expérience sur les besoins de prévisionnel de trésorerie dans les PME.

Gérer sa trésorerie, est-ce complexe ?
Conscientes de la nécessite d'anticiper leurs besoins de trésorerie, les PME ne disposent généralement pas de l'effectif et des compétences leur permettant d'assurer cette fonction en temps réel. Les sources d'un prévisionnel de trésorerie sont multiples et en mouvement constant, des prévisions de chiffre d'affaires et d'investissement aux anticipations de retard de règlements. Leur collecte, leur hiérarchisation et leur fusion nécessitent une application souple et adaptée aux outils comptables et budgétaires.

Gérer sa trésorerie, est-ce nécessaire ?
Une gestion de trésorerie efficace ne se limite pas à la réduction des coûts financiers, à la communication bancaire et aux relances. Elle apporte surtout une visibilité à court et moyen terme, en temps réel, de la situation et des déséquilibres latents. Elle intègre les engagements de I'entreprise et les prévisions du dirigeant. La mise à jour est rapide et fiable et la restitution des données pertinente et synthétique.

Par expérience, elle doit être supervisée par une compétence externe qui en assure la fiabilité et I'évolution.

Quelles sont les solutions accessibles aux PME ?
Une méthodologie pour le choix et la mise en place de ces solutions doit être développée en étroite collaboration avec le dirigeant. Elle doit prendre en compte les évolutions des logiciels disponibles, ainsi que la taille et les attentes de l'entreprise.

La mise en place peut se limiter à l'exploitation de toutes les fonctionnalités des outils comptables et financiers disponibles, mais elle peut aussi intégrer des applications connexes, en liaison directe avec les banques et traitant de la trésorerie budgétaire. Les structures plus lourdes ou multi-sites préféreront les applications en mode Saas qui collecte tous les flux réels, engagés et simulés, et en assure une restitution lisible et accessible « anytime/anywhere ».

Baker Tilly France

Mardi 13 Novembre 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs