Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Optimisez votre plate-forme financière


Le paradoxe de l’effort. Plus une entreprise a consacré d’efforts à la mise en œuvre d’un progiciel, moins elle sera disposée à réinvestir dans son utilisation par la suite !




Optimisez votre plate-forme financière
Prenez l’exemple d’un ERP : l’effort consenti lors de sa mise en place initiale est si important que les équipes sont souvent hésitantes à modifier le paramétrage par la suite. Pourtant, les besoins métiers évoluent et il est important d’aligner les processus et les systèmes.

Des gains attendus
Les systèmes d’information des Directions Financières représentent des enjeux considérables, tant du point de vue de leur importance stratégique que des dépenses consenties ces derniers temps. Après des années d’investissements dans son Système d’Information financier, depuis l’ERP jusqu’aux outils de reporting, il est maintenant nécessaire de rationaliser l’utilisation de ces outils et d’en tirer le maximum de bénéfices.
Les grands éditeurs du marché l’ont d’ailleurs bien compris, en investissant massivement pour constituer ou acquérir des plates-formes complètes en matière de gestion financière, couvrant désormais un périmètre très large, depuis le Corporate Performance Management à la gestion du cash, en passant par la dématérialisation ou la gestion de la gouvernance, des risques et des conformités.

Optimisez votre plate-forme financière

De plus les attentes au sein des Directions Financières sont souvent nombreuses :
- mettre en concordance les processus métiers et le paramétrage des progiciels.
- réduire les délais : démarche Fast Closing…,
- améliorer les contrôles : de la fiabilisation des données à la traçabilité complète,
- gérer les contraintes réglementaires ou prudentielles,
- unifier les référentiels et harmoniser la gestion,
- intégrer les applications et automatiser les tâches,
- enrichir les données traitées, pour étendre le périmètre de gestion et analyser avec précision les activités
- accroître la flexibilité et la simplicité des outils,
- étendre l’utilisation des progiciels afin d’en tirer le maximum de bénéfice sur l’ensemble des fonctionnalités.

Ces avantages sont parfois facilement atteints. La rationalisation des systèmes représente souvent une part minime d’effort en comparaison des coûts initiaux. Il est vrai, qu’il est nécessaire d’avoir un temps de réflexion, alors que le quotidien et l’opérationnel accaparent déjà l’essentiel. De plus, la complexité croissante des systèmes d’information et leurs imbrications ne facilitent pas le travail.

Optimiser la plate forme financière, d’accord, mais par où commencer ?
Deux cas se rencontrent dans les entreprises. Dans le premier cas, plusieurs pistes d’amélioration sont envisagées, sans qu’elles aient été associées à un business case précis. La solution passe alors par un diagnostic global pour déterminer les priorités et les associer aux gains les plus significatifs. Dans le second cas, un axe d’optimisation se distingue très nettement des autres, mais c’est un sujet à défricher. Cela peut par exemple être le cas du processus de prévision, sujet d’actualité dans ces périodes de turbulence où les hypothèses prises lors de la construction du budget annuel sont à ajuster en permanence. L’enjeu est alors d’aller très vite dans les phases amont - définition du business case, justification économique du projet, choix des outils, spécifications - ce qui nécessite un démarche très cadrée, basée sur des “ best practices ” qui ont été éprouvées.

Par Denis Perruchet - Directeur Business & Decision Consulting
et Jean-Michel Franco - Directeur Solutions chez Business & Decision

www.businessdecision.com

Mardi 12 Mai 2009
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs