Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Optimisation du BFR Fournisseurs (reverse factoring)

BMB et son application PIC : la solution à l'attention des entreprises souhaitant mettre en place une offre de 'reverse factoring'.


Le crédit interentreprises (C.I.E) est le résultat de pratiques commerciales entre acheteurs et fournisseurs et provient d’un décalage dans le temps entre la vente d’un produit et son règlement. Simple en apparence, le C.I.E. possède en réalité des faces cachées complexes et pose en particulier des défis d’ordre commercial, financier et administratif à l’ensemble des acteurs impliqués : acheteurs, fournisseurs, établissement de crédit, prestataires de services liés.




Née de projets concrets, BMB est une société de services spécialisée auprès des Entreprises qui cherchent à optimiser leur BFR Fournisseurs.
La gestion du crédit interentreprises (C.I.E) peut s'effectuer du point de vue de l'acheteur (position innovante)</b>, ou bien celui du fournisseur, cas des banques, assureurs crédit et sociétés d'affacturage dont les prestations pour l'essentiel s'adressent à la gestion du poste Client.

BMB a fait le choix de couvrir l'ensemble des besoins fonctionnels liés aux différents métiers du C.I.E, en privilégiant la gestion optimisée des dettes fournisseurs au profit de l'acheteur.
La gestion de la dette du point de vue de l'acheteur reste un domaine peu exploré : si la gestion de créances est une activité classique, le domaine des services associés à la gestion de la dette reste encore un terrain vierge.
Le fournisseur négocie en général sa créance auprès d'un établissement de crédit (banque ou factor) et récupère en échange la somme due, moins les intérêts et frais accessoires.

A travers la conception et le développement de son programme, BMB permet à l'acheteur d'intégrer simultanément les points de vue du fournisseur et de l'acheteur.
Le principe est simple :
L'acheteur met à disposition du fournisseur, via un portail internet, un service de base lui permettant de disposer d'informations sur le règlement des créances en cours et de piloter sa trésorerie en demandant le paiement des créances validées
Le produit mis au point administre les créances des fournisseurs sur l'acheteur, tout en respectant leurs modalités de règlement (comptant ou à échéance)
Par l'entremise d'une ou plusieurs banques partenaires, le produit permet le financement revolving, sous 0h à 24h maximum, jusqu'à 100% du flux de ventes du fournisseur.

Les pratiques des paiements sont le plus souvent antagonistes entre le fournisseur et l'acheteur, elles ont des impacts multiples soit sur le Résultat, soit sur le Besoin en Fonds de Roulement (BFR).
En recourant au programme BMB, l'équilibre financier « acheteur/fournisseur » est préservé, en même temps que leurs BFR se trouvent améliorés.
Ainsi, la mise en œuvre d'un tel programme permet d'atteindre simultanément plusieurs objectifs :
Vis-à-vis du fournisseur :
Mettre en place un système de règlement souple, permettant au fournisseur d'être payé à temps Disposer en ligne d'informations sur la vie de la facture et sur son règlement
Faciliter l'encaissement des créances sur l'acheteur
Simplifier la gestion des comptes clients (recouvrement et lettrage)
Contribuer à l'amélioration de son BFR

Vis-à-vis de l'acheteur :
Améliorer significativement les marges, grâce à la qualité de sa signature
Créer des revenus complémentaires sans dégrader son BFR
Centraliser le règlement des fournisseurs
Dématérialiser les échanges et les rendre interactifs
Réaliser des économies importantes sur ses coûts administratifs.

En lui procurant une simplification de la gestion administrative et financière des échéances de règlement résultant de ses pratiques habituelles, l'acheteur s'efforce d'encourager l'accord des fournisseurs sur la signature d'un contrat d'abonnement.
La mise en oeuvre d'un tel programme ne peut s'envisager sans l'aide d'un outil spécifique, destiné à administrer l'ensemble des opérations qui en découle.
Le marché ne dispose pas d'outils de gestion globale du CIE. En effet, différents outils indépendants (affacturage, cash management) se juxtaposent, permettant ainsi de gérer certaines activités de ce domaine particulier, mais chacun reste autonome et nécessite des contorsions importantes pour le faire entrer dans une offre globale.
Pour combler cette lacune, BMB a mis au point un outil de gestion globale du C.I.E, dénommé P.I.C, «Payment Information Center» ayant pour but :
d'offrir une application permettant de gérer la mise à disposition en ligne d'informations sur le règlement des créances d'un acheteur vis-à-vis de ses fournisseurs
d'exécuter des paiements en masse et de gérer une activité de « Reverse factoring »
de participer à des programmes de titrisation des encours financés de créances commerciales validées par l'acheteur
de réaliser l'ensemble des prestations dans un environnement international et donc multidevises.

Conçu autour de technologies innovantes et du réseau de télécommunication Internet, le déploiement de l'outil P.I.C se fait en direct auprès de l'acheteur, afin de lui permettre de conserver un certain degré d'autonomie vis-à-vis de ses banques partenaires.
Contacts:
Robert BARONE et Franck BOUCAUD
Pour toute information

Lundi 16 Octobre 2006
Notez






Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs