Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

OSEO : très légère reprise en 2010 pour les PME. Meilleures perspectives pour 2011


Interrogés en mai 2010, les dirigeants de PME font état d’une reprise encore faible. Pour 2011, les perspectives sont nettement plus optimistes, notamment pour les entreprises les plus exportatrices et innovantes. Elles sont incontestablement les mieux placées pour bénéficier de l’accélération du commerce mondial et du gain de compétitivité dont bénéficient les biens et services français hors zone euro en raison de la récente baisse du cours de l’euro.




Activité
Après le recul historique de 2009, on constate un léger démarrage de l’activité. Tous secteurs confondus, les dirigeants de PME prévoient une hausse moyenne de leur chiffre d’affaires de seulement 1 % en 2010. Une reprise technique est à noter dans le secteur de l’industrie et ceux qui lui sont liés ainsi qu’une sensible accélération de l’activité chez les PME exportatrices. Si l’activité se stabilise dans les TPE, elle accélère dans les PME de 50 à 99 salariés avec une croissance anticipée à + 4,2 %. Les PME innovantes, prévoient, quant à elles, un redressement de leur activité avec une progression de leur chiffre d’affaire de +3,2 % en moyenne sur 2010.
Pour 2011, les perspectives d’évolution de l’activité sont assez bonnes : 39 % des dirigeants tablent sur une progression en 2011 tandis que 10 % seulement s’attendent à une baisse. Les perspectives apparaissent en revanche assez ternes dans la construction, le commerce de détail et l’automobile. Elles augmentent avec la taille de l’entreprise et une fois de plus, les PME innovantes et exportatrices sont nettement plus optimistes que les autres

Emploi
L’emploi continue de reculer dans la quasi-totalité des secteurs d’activité. Les suppressions de postes sont encore importantes dans l’industrie mais c’est dans le secteur des travaux publics, du commerce et de la réparation automobile que les réductions d’effectifs sont les plus fréquentes. L’emploi s’est stabilisé en début d’année dans 3 secteurs : les transports, le commerce de gros et les services aux particuliers. Seules les PME du tourisme semblent véritablement créatrices d’emplois nouveaux. L’emploi est actuellement en sensible reprise dans les entreprises fortement exportatrices. Dans les entreprises innovantes, les créations de poste ont compensé les suppressions, ce qui a permis de maintenir les effectifs.
En 2011, les PME envisagent une sensible augmentation des effectifs mais les perspectives d’embauche sont très variables selon le secteur d’activité. Elles sont plus élevées chez les entreprises exportatrices et les PME innovantes

Trésorerie et rentabilité
Les trésoreries sont encore très tendues et devraient peu évoluer d’ici la fin de l’année. On observe un net durcissement dans la construction et un sensible assouplissement dans le commerce. Cependant, chez les entreprises exportatrices, les trésoreries sont moins serrées et une amélioration de la situation est attendue ; chez les entreprises innovantes, la trésorerie s’assouplit et l’optimisme est de retour.
Les prévisions d’évolution de la rentabilité en 2010 sont meilleures dans les moyennes entreprises que dans les TPE.

Investissement
45 % des entreprises prévoient d’investir en 2010, principalement dans le mobilier. La stabilisation de l’activité dans les secteurs les plus en amont voire l’amorce de son redressement, conduisent les PME à limiter la baisse de leurs dépenses d’investissement. L’investissement redémarre dans les entreprises fortement exportatrices et s’est stabilisé dans les entreprises innovantes. Malgré tout, la faiblesse de la demande reste le principal frein à l’investissement.

Comparaison avec la communauté OSEO excellence interrogée en juin 2010
Un optimisme plus affirmé, tant pour l’activité que pour l’emploi.
Plus de 60 % des membres de la communauté pensent que leur chiffre d’affaires progressera en 2010, soit près du double de l’ensemble des PME, grâce notamment à l’innovation, les nouveaux marchés et l’ouverture à l’export. En outre, un membre de la communauté sur deux déclare des effectifs en hausse sur les premiers mois de l’année, contre 17% seulement dans l’enquête PME.
Pour 2011, 78% des entreprises d’OSEO excellence anticipent une croissance de leur activité, au lieu de 39% dans la population générale des PME. De même, 65% des membres de la communauté OSEO excellence pensent accroître leurs effectifs l’an prochain, soit trois fois plus que pour l’ensemble des PME.

OSEO

Mardi 7 Septembre 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs