Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

ONDD Alert Service, le baromètre des Risques pays (Alert n° 42 - 2 mai 2006)


ASSOUPLISSEMENT DES CONDITIONS DE COUVERTURE POUR LES OPERATIONS A MOYEN ET LONG TERMES.




Burkina Faso

Toutes les restrictions de couverture envers le Burkina Faso pour des opérations d’exportation assorties de délais de crédit de plus de deux ans (moyen/long termes) ont été levées. Cependant, il doit s’agir de projets très rentables, prioritaires pour le développement économique du pays et importants pour l’économie belge. Le plafond pour ces opérations a été élevé à 50 millions d’euros. La catégorie de prime pour les opérations à moyen et long termes reste inchangée dans le cadre de l’Arrangement OCDE (catégorie 7 sur 7).

L’endettement extérieur du Burkina Faso a été significativement réduit ces dernières années. Il est désormais soutenable et peut autoriser la couverture d’affaires avec le secteur public. Le pays a non seulement bénéficié de l’effacement de dette issu de l’achèvement du processus PPTE en 2002, mais aussi de l’annulation cette année de sa dette extérieure vis-à-vis du FMI, de la Banque Mondiale et de la Banque Africaine de Développement dans le cadre de « l’Initiative d’Allègement de la Dette Multilatérale ». Sa situation financière, caractérisée aussi par une bonne liquidité, est devenue très clémente. Dans ce contexte favorable et de stabilité politique, les autorités burkinabées s’engagent à poursuivre leur bonne collaboration avec le FMI, afin de faciliter la résorption du déficit budgétaire chronique et de diversifier une économie qui reste trop dépendante du secteur du coton et de son cours en détérioration. Cela permettra indirectement de réduire le déficit constant de la balance courante qui manifeste d’importants besoins alimentaires et d’équipements de l’économie domestique.

Papouasie-Nouvelle Guinée

L’Office national du ducroire a assoupli sa politique envers la Papouasie-Nouvelle Guinée pour les exportations dont la durée de crédit est à moyen et long termes. Le plafond passe de 230 millions d'euros à 300 millions d'euros. Dans le cadre de l’Arrangement OCDE, l’Office national du ducroire a réduit ses primes d’assurance de la catégorie 6 à la catégorie 5 (sur 7).

La stabilité politique a favorisé l’amélioration des fondamentaux économiques de la Papouasie-Nouvelle Guinée ces dernières années. Dès lors, les élections législatives de 2007 sont importantes pour assurer la continuité politique. L’économie papoue est portée par l’élévation du prix de ses nombreuses ressources minérales (or, cuivre, pétrole) qui la rendent toutefois vulnérable en cas de retournement de tendance. Le pays a encore besoin de l’aide extérieure, surtout venant de son premier partenaire commercial australien, pour son développement. Les perspectives de croissance sont bonnes à moyen terme, notamment lorsque les réserves gazières seront exploitées après 2009. A situation inchangée, c’est-à-dire avec le maintien d’un budget en équilibre, d’une politique monétaire légèrement accommodante et d’un niveau de taux de change adéquat, le pays devrait garder des ratios d’endettement soutenables.

Pour plus d'information :
Office national du ducroire
Rue Montoyer 3
1000 Bruxelles
Tel : +32.2.788.88.00
Fax : +32.2.788.88.10
E-mail : info@ondd.be
www.ondd.be


Lundi 8 Mai 2006
Notez






Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News