Q1VjRXZAhsU2RTZ1czBGRXZgM6AHlXBQtoUiBQNg4lBGUDY15rVDJVJwl0AC5UNwUzA2U=
 
 
 
Journal quotidien du financier d'entreprise - Exercice financier & Finance d'entreprise / Financial Year & Business Finance


              

Normalisation SEPA


Quelle solution pour réduire l’impact sur les applications mainframe et se mettre rapidement en conformité avec les nouveaux protocoles et formats d’échanges ?




La mise en œuvre de l’harmonisation des règles et moyens de paiement définis dans le cadre du projet SEPA (Single Euro Payments Area) est plus que jamais d’actualité. Or ce nouveau standard européen utilise des formats d’échange qui sont incompatibles avec les standards actuels, ce qui nécessite de remettre à plat les modalités d’échanges interbancaires (banque <> banque) et d’échanges électroniques (banque <> entreprises).

SEPA : ce qui va changer
Actuellement, comme le protocole bancaire ETEBAC s’appuie sur le réseau Transpac X25 et sur des formats de fichiers fixes, les utilisateurs doivent migrer vers des solutions de remplacement tant au niveau des protocoles réseaux & des protocoles d’échange que du format du message :
- utiliser le réseau TCP/IP au lieu du réseau X25 qui ne sera plus supporté en juin 2012,
- migrer vers les protocoles d’échanges EBICS ou SWIFTNet pour répondre aux enjeux SEPA et remplacer ETEBAC,
- intégrer les formats de fichiers définis par SEPA pour traiter les virements, les prélèvements et les paiements par carte bancaire.

Le problème majeur est de migrer en tenant compte et des délais de mise en œuvre et du nombre d’applications directement impactées, ce qui peut nécessiter de nombreuses ressources et des budgets importants, notamment lorsque l’on doit modifier les applications mainframe.

Une alternative simple et rapide pour être prêt à temps
Pour contourner ces contraintes, l’une des alternatives est d’installer une passerelle de communication et de conversion multi-protocoles, installée directement sur le mainframe et n’utilisant pas de plateforme déportée. Cette solution limite à la fois les contraintes d’exploitation, les délais, et les coûts de mise en œuvre. De par ses fonctionnalités une telle passerelle permet de se mettre en conformité avec ces nouveaux protocoles et formats d’échanges de manière simple et rapide, sans avoir à modifier les applications métiers existantes. Une traduction transparente et bilatérale des informationsAu niveau de l’évolution du protocole réseau, une passerelle de communication et de conversion multi-protocoles dispose de tous les mécanismes permettant une traduction transparente et bilatérale des informations liées à X25 (numéro X25, données complémentaires, fenêtrage, etc.) et des informations liées à TCP/IP (adresse IP, Keep Alive, etc.).

Une indépendance de l’architecture applicative
Au niveau du protocole d’échange, ce type de solution assure une conversion transparente du protocole ETEBAC vers les protocoles tels qu’EBICS et SWIFTNet, sans impacter les applications. Les paramètres d’échanges liés au partenaire (EBICS, SWIFT, …) sont définis dans la solution, qui devient en quelque sorte un super routeur de protocoles d’échanges adressant les données à chaque partenaire selon le mode de communication adéquat. Flexible et évolutive, cette solution garantit l’indépendance de l’architecture applicative vis-à-vis des évolutions probables des protocoles EBICS, SWIFTNet, etc.

Une conversion dynamique des messages ETEBAC au format SEPA
Au niveau du format des messages la solution convertit les messages ETEBAC au format SEPA, en y ajoutant dynamiquement les données complémentaires requises par le format SEPA. Pour intégrer ces nouvelles normes et passer d’un format fixe à un format variable, la solution dispose de mécanismes de transformation de données au format SEPA. Cet ensemble de mécanismes est constitué de scénarios (scripts) qui permettent la mise en conformité SEPA des formats de données actuels, avant transfert aux partenaires. En fonction de la nature des transformations à réaliser (IBAN, BIC, cryptage, compression, signature, etc.) le nombre de scénarios à invoquer est modulaire. Les nouvelles données à générer ou à ajouter aux messages peuvent être stockées sous diverses formes (bases DB2, fichiers VSAM, tables externes, …).

Une solution de transition pour plus de sérénité
Une passerelle de communication et de conversion multi-protocoles peut être utilisée comme un moyen de conversion de données transitoire permettant d’effectuer des transferts en toute transparence bien que les formats et protocoles aient été modifiés. Il est ainsi possible de planifier sereinement les nouveaux développements applicatifs nécessaires à une migration complète.

Elle permet en effet :
- un désengagement simple et rapide du protocole X25, sans impact sur l’architecture applicative,
- une migration des protocoles d’échange vers EBICS et/ou SWIFTNet, sans impact sur les applications et transparente pour les utilisateurs et partenaires,
- une mise en œuvre des formats SEPA, sans modification applicative,
- une mise en œuvre d’une architecture évolutive conformément à la nécessité de disposer de nouveaux protocoles d’échanges et permettant une migration progressive et stabilisée,
- une prise en charge de toutes les évolutions liées au protocole d’échange : EBICS V3, V4, etc.Au final ce type de solution apporte la souplesse requise pour gérer la transition entre les deux systèmes, tout en garantissant la mise en conformité vis-à-vis de la normalisation SEPA.

SysperTec Comunication en bref
SysperTec est un éditeur de logiciels dont la vocation est d’accompagner ses clients en leur apportant des solutions pérennes favorisant l’interopérabilité afin de faciliter et d’automatiser les échanges au sein des environnements informatiques hétérogènes, actuels et futurs. SysperTec est composé d’une équipe d’experts qui développe depuis près de 20 ans des logiciels dont l’objectif est de simplifier les projets d’intégration applicative et réseau des entreprises.

www.syspertec.com

Jeudi 19 Janvier 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

ENGLISH
Articles and press releases are provided as is and have not been edited or checked for accuracy.
Any queries should be directed to the company issuing the press release or to the author issuing the article.
If you have a question for the author, or would like to comment on this article, use the box above. Your comment will be moderated before publication.
Your comment or question will appear below and the author or Finyear editor will be able to respond. Please note that your name will appear next to your comment (not your email).
Finyear does not offer financial advice of any kind and the opinions of authors are not necessarily those of Finyear.
By posting your comment, you agree to our acceptable use policy. If you read anything here that you consider inappropriate or offensive, please contact the adress : contact (at) finyear.com
Finyear: Daily News & Best Practices for the Finance Executives (CFO, Treasurer, Controller, Credit manager, accountant, financial executive, etc...).

The Financial Year by Finyear. Copyright Finyear 2007-2013. You may share using our article tools.
Please don't cut articles from Finyear.com and redistribute by email or post to the web without permission: contact (at) finyear.com

FRANCAIS
Les articles et les communiqués de presse sont fournis tels quels et n'ont pas été modifiés ou vérifiés.
Toute demande de renseignement doit être adressée à la société émettrice du communiqué de presse ou à l'auteur de l'article.
Si vous avez une question pour l'auteur, ou si vous désirez commenter cet article, utilisez la boîte ci-dessus. Votre commentaire sera modéré avant publication.
Votre commentaire ou question ci-dessous apparaîtra et l'auteur ou l'éditeur Finyear sera en mesure de répondre.
Veuillez noter, s'il vous plaît, que votre nom apparaîtra à côté de votre commentaire (pas votre adresse email).
Finyear n'offre pas de conseils financiers de quelque nature que ce soit et les opinions des auteurs ne sont pas nécessairement celles de Finyear.
En postant votre commentaire, vous acceptez notre politique d'utilisation et nos mentions légales.
Si vous lisez quelque chose ici que vous considérez inapproprié ou offensant, s'il vous plaît contacter l'adresse: contact (at) finyear.com
Finyear: actus quotidiennes et meilleures pratiques pour les cadres financiers (CFO, trésorier, contrôleur, gestionnaire de crédit, comptable, cadre financier, etc ..).

The Financial Year by Finyear. Copyright Finyear 2007-2013. Vous devez utiliser nos outils de partage situés sur les articles.
SVP ne coupez-pas les articles issus de Finyear.com, ne les reroutez-pas par message sur le web sans autorisation : contact (at) finyear.com


Lettres Finyear


Conférences


Magazine n°33


Finyear Research


Livres Blancs



L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30