Journal quotidien finance-innovation daily news
Financial Year Financial Year

Journal quotidien Finyear : finance-innovation all the year

 
 
 


              



Net progression du cours du titre pour les assureurs qui procèdent à des acquisitions


Surperformance marquée des assureurs dans le sillage d'opérations de fusion-acquisition majeures : la tendance s'accélère.



L’écart entre le cours des actions des compagnies d’assurance et celui de leurs concurrents après une acquisition majeure a presque quadruplé depuis 2008, selon une nouvelle étude Willis Towers Watson menée en partenariat avec la Cass Business School et Mergermarket.

Les résultats de l’étude Insurance M&A Success Tracker, fondés sur l’analyse par Willis Towers Watson et la Cass Business School de toutes les transactions d’une valeur supérieure à 50 millions de dollars US depuis 2008, montrent que les assureurs qui procèdent à des acquisitions voient le cours de leur titre progresser nettement plus que celui de leurs pairs dans les 12 mois qui entourent la transaction.

En moyenne, les acquéreurs ont surperformé leur indice sous-sectoriel de 3,7 points de pourcentage depuis 2008. Et cette tendance est de plus en plus marquée puisque sur la seule année 2015, les acquéreurs ont surperformé leur sous-indice de 12,5 points en moyenne.

Cette croissance exponentielle s’explique avant tout par la surperformance constatée dans les six mois qui suivent l’annonce d’une acquisition. On note en effet qu’au cours des trois dernières années, la performance boursière des acquéreurs a dépassé de 1,1 point l’indice sectoriel sur une période allant de six mois avant l’annonce à un jour après l’annonce, tandis qu’elle a atteint 7,4 points supplémentaires dans les six mois suivant l’annonce. Cette tendance s’est répétée en 2015, avec 9,7 points du pourcentage total de surperformance durant la phase post-annonce, contre 2,8 points avant l’annonce.

Graphique 1 : Les assureurs qui procèdent à des acquisitions surperforment leur indice sous-sectoriel
Sébastien Dumas
Sébastien Dumas

Frédéric Traimond, Directeur de l’activité Risk Consulting & Software South West Europe chez Willis Towers Watson, constate : « Les incertitudes qui entourent une grosse transaction dès le premier jour, conjuguées au fait qu’il faille patienter pour en retirer des bénéfices, expliquent en partie pourquoi les investisseurs ont parfois tardé à reconnaître les avantages des fusions-acquisitions dans le secteur des assurances. En particulier dans le cadre de transactions transfrontalières, nos chiffres montrent que si ces opérations permettent de créer des profits à terme, néanmoins il faut du temps pour générer les résultats attendus de l’acquisition ».

D’après les résultats de l’étude, plusieurs facteurs sont à l’origine de cette surperformance. Le premier est qu’un grand nombre d’opérations dans le secteur des assurances consistent en des rachats de portefeuilles d’activités spécialisées à des pairs (les portefeuilles d’assurance vie fermés par exemple, qui requièrent des compétences spécialisées), auxquels les acquéreurs ajoutent de la valeur grâce à leur expertise et leur expérience.

« Le portefeuille est cédé à une entreprise capable de s’y consacrer pleinement et d’accroître sa valeur grâce à ses compétences de gestion. Ainsi, le même portefeuille de clients présente une valeur supérieure une fois racheté », remarque Frédéric Traimond.

D’après Willis Towers Watson, la surperformance des acquéreurs est également attribuable en grande partie à leur expansion sur de nouveaux territoires. Par exemple, il ressort de l’étude qu’un certain nombre d’entreprises cherchent à étendre leur présence dans les marchés émergents d’Asie, d’Europe de l’Est et d’Amérique du Sud.

« Les risques et les incertitudes qui vont de pair avec toute transaction pourraient être partiellement atténués si les entreprises communiquaient davantage sur les bénéfices de
l’opération », précise Frédéric Traimond. Selon lui, « les assureurs doivent pouvoir justifier leur décision à l’aide d’un argumentaire solide et clair. C’est essentiel pour convaincre les actionnaires ».

À PROPOS DE L’ÉTUDE
L’analyse a été menée du point de vue de l’acquéreur et se fonde sur des paramètres standardisés. Les performances boursières correspondent au pourcentage de variation du cours de l’action par rapport aux indices MSCI. L’analyse de la performance porte sur deux périodes : une période allant de six mois avant la date de l’annonce au lendemain de l’annonce ; et une période allant de six mois avant l’annonce à six mois après la conclusion de la transaction. Seules les fusions-acquisitions d’une valeur supérieure ou égale à 50 millions de dollars US ont été prises en compte dans l’étude. Ont été exclues de l’étude les acquisitions de participations minoritaires (lorsque l’acquéreur détenait moins de 50 % du capital de la cible à l’issue de l’opération). Ont été également exclus les soldes de participation (lorsque l’acquéreur détenait plus de 50 % du capital de la cible avant l’acquisition).

Source : WILLIS Towers Watson

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

FINYEAR

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

Sa newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation & Digital transformation.

Ses 5 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief FinTech Officer
- The Chief Digital Officer

Finyear magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour choisir de recevoir un ou plusieurs médias Finyear

BLOCKCHAIN DAILY NEWS

Le quotidien Blockchain Daily News :
- Blockchain Daily News

Sa newsletter quotidienne :
- Blockchain Daily News Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Blockchain daily News, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Blockchain révolution.

Sa lettre mensuelle digitale :
- The Chief Blockchain Officer

Vendredi 13 Janvier 2017
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear



Blockchain Daily News


Actus Nasdaq