Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Morning Briefing by Finyear Coffee - 26 mars 2014


Commentaires marchés, actions, forex, matières premières, deals, chiffres éco. Tableau de bord financier : cotations, indices et taux. Plusieurs mises à jour quotidiennes by Finyear Coffee.




Marchés, actions, forex, matières premières : commentaires du jour

10:30

Good Morning Finyear Readers!

European shares are trading higher this morning managing to extend yesterday’s impressive rebound. Strong US consumer confidence figures yesterday afternoon has generated new optimism that not only recent political turmoil surrounding Crimea doesn’t seem to have a major impact on global growth but also that the global recovery is gaining speed.
Furthermore giving stocks a lift are comments by ECB chief Draghi yesterday evening where he calmed down fears about deflationary tendencies in the Euro-zone.
Despite that there has been a lot of tough talk in recent days mainly from EU leaders and from US President Obama concerning the possibility of further sanctions against Russia overall it seems that things are calming down a bit for now, making traders to start focusing increasingly again on corporate and economic data instead.
The economic data schedule is rather on the light side today. So far we had mixed data, with German GFK consumer confidence meeting expectations while Euro-zone retail sales missing estimates.
Later on in the US, focus will be on durable goods orders, another strong reading would provide more evidence that after a fairly harsh winter with dismal weather throughout most of December and January that the US economy is back on track and that the recovery continues to accelerate.
Overall while sentiment looks much better than just a few days ago, the Crimean crisis is far from being resolved and still could prove to be a drag on stocks.
Furthermore it wouldn’t come too much of a surprise if US markets would continue to underperform their European peers simply because they have outperformed strongly in the past few weeks, with many considered them as safe havens and consequently with tensions between Russia and the ‘West’ somewhat subsiding some money is flowing back into Europe.

Thank you.
Kind regards,

Markus Huber | Senior Sales-Trader/Senior Analyst
Peregrine & Black
www.peregrineblack.com

------------------------------------------

10:00

US Consumer Confidence Lifts Markets; Policy Easing Hopes Help - ETX Capital

US consumer confidence data blew the doors off yesterday, reaching a six-year high of 82.3 from 78.3 on the month. The report fuelled risk appetite, helping the DJIA to finish up 0.6% and the S&P500 up around 0.4%. US macros are thawing; data indicators are showing an improvement and markets have had enough time to digest the likelihood of monetary tightening by the Federal Reserve next year. After all, it’s not unreasonable for the Fed to indicate rate hikes as the central bank reins in stimulus on an improving US economy. Asian markets were lifted by the upbeat tone out of the US with investors in China responding warmly to hopes of stimulus measures by the PBoC.

European markets for that reason are exhibiting calm Wednesday, warmed up by advances in global markets overnight and further helped by subsiding worries about the Ukrainian situation [though still highly elevated and a major risk-factor, traders are latching onto the positives] and the prospects of policy easing in the euro zone after Germany’s Bundesbank chief Jens Weidmann signalled he would support a government bond buying programme. Weidmann has vocally opposed an ECB bond-buying programme before, known as a hawk amongst the ECB gave his first indication that the Bundesbank might be open to purchasing government bonds or private sector assets in a bid to tackle deflation.

Financial markets have welcomed the prospects of further stimulus measures amid growing worries about deflation, flagging French and Italian economies and the reluctance by the ECB to stimulate. At the same time, Germany’s IFO was mixed, underling that even the engine of the euro zone’s growth remains vulnerable. Outside of equities, gold continues to add gains, up around 4 bucks at the moment while oil prices tick higher too on the improving appetite for risk. That’s led core government bonds to fall out of favour with UK gilts and German bunds flat lining but in better shape since the market open. Looking ahead, we have US durable goods data and PMI for the services sector as well more Fedspeak which could offer us further clues over the FOMC’s thinking about monetary tightening. Look out for Fed’s Bullard in Hong Kong.

Ishaq Siddiqi
Market Strategist
ETX Capital
www.etxcapital.com

----------------------------------------------

09:00

Ouverture mitigée à l'approche des résistances techniques

Marchés Actions : Sur les marchés actions, après deux séances consécutives en territoire négatif, Wall Street a clôturé la journée de mardi dans le vert, soutenu par un bon chiffre de la confiance du consommateur au plus haut niveau depuis Janvier 2008 et par une remontée des valeurs biotechnologiques. Le Dow Jones a pris 0,56% à 16 367,88 points, le S&P500 0,44% à 1 865,62 points et le Nasdaq 0,19% à 4 234,27 points. Un peu plus tôt dans la journée, les bourses européennes ont précédé leurs consœurs américaines. Le CAC 40 affichait ainsi une progression de 1,59% à 4 344,12 points, le Dax de 1,63% à 9 338,40 points et le Footsie Britannique 1,30% à 6 604,89 points. La situation géopolitique internationale reste tendue alors que la Russie a déployé ses troupes à la frontière ukrainienne et que les dirigeants du G7 se sont mis d'accord lundi pour organiser en juin à Bruxelles un sommet en lieu et place de celui du G8 qui devait se tenir à Sotchi avec la Russie. Les investisseurs sont également inquiets du ralentissement de la croissance chinoise depuis le début de l’année 2014. Washington continue de menacer Moscou avec des sanctions à l'encontre de la Russie en cas d'intervention en Ukraine.

Ce matin, la bourse de Tokyo a fini en faible hausse de 0,37% à 14 477,16 points, tout comme le Topix qui a engrangé 0,72% à 1 1172,07 points. En dépit des inquiétudes des investisseurs sur le conflit Russo-ukrainien et sur l’évolution économique de la Chine, ce mercredi était la date butoir pour obtenir le droit aux dividendes à la fin de l’exercice en cours ce qui a attisé les investisseurs. De plus, les places asiatiques continuent de bénéficier des anticipations sur de nouvelles mesures de Pékin à l’économie.

Selon les premières indications disponibles, dans le sillage des bourses asiatiques et de Wall Street, les principales bourses européennes sont attendues en légère progression ce matin à l’ouverture. Elles devraient profiter du bon indicateur macroéconomique américain sur la confiance du consommateur mais également sur une apparente diminution des tensions entre la Russie et l’Occident. Le CAC pourrait prendre 0,4% à l’ouverture, le FTSE et le Dax jusqu’à 0,2%. A l’heure actuelle, l’Union Européenne ne semble pas vouloir infliger plus de sanctions à la Russie tant que cette dernière ne tente pas d’annexer d’autres régions que la Crimée. Néanmoins, Barack Obama a tenu à préciser que cette annexion n’était toujours pas reconnue par la communauté internationale dans la mesure où elle est jugée illégale et illégitime, alors que le Président des Etats-Unis se trouve actuellement à La Haye pour un sommet sur la sécurité nucléaire.

Forex : La parité EUR/USD recule légèrement ce matin d’environ 0.12% et cote aux alentours des 1.3810$ contre 1.3749$ au plus bas sur la journée d’hier. En effet la monnaie unique européenne perd du terrain en début de journée à la suite de la publication de l’indice IFO sur le climat des affaires en Allemagne en baisse à 110.7 contre 111.0 attendu et 111.3 précédemment. L’euro a également pâti du discours de Mario Draghi, au cours duquel il a réaffirmé qu’il mettrait en place toutes les mesures nécessaires pour que l’inflation progresse. Il a aussi envisagé la baisse du principal taux directeur de la BCE afin d’éviter que l’inflation ne baisse davantage.

Par ailleurs, de l’autre côté de l’Atlantique, le billet vert s’affaiblit au moment de la publication des ventes de logements neufs : le chiffre s’établit à 440 000 contre 445 000 attendu et 455 000 précédemment. Les chiffres concernant le secteur immobilier ont beaucoup d’importance aux Etats-Unis, ce secteur étant l’un des piliers de l’économie américaine, avec la croissance et le taux de chômage.

La parité EUR/GBP perd 0.27% sur la journée d’hier et cède ce matin 0.16% à 0.8363 livre sterling. Les statistiques publiées hier en Grande Bretagne, bien que peu encourageantes pour le pays n’ont pas permis à la parité de gagner du terrain. Les investisseurs attendront la publication du PIB trimestriel de la Grande Bretagne, prévue en fin de semaine.

Matières premières : Au chapitre des matières premières, les cours de l’or noir ont entamé une timide hausse ce matin alors que la situation en Ukraine semble s’apaiser. Par ailleurs, les marchés ont pris connaissance hier d’indicateurs américains satisfaisants à l’image de l’indice de confiance des consommateurs du Conference Board qui a rebondit fortement de 78 à 82,3 pour atteindre un plus haut depuis janvier 2008. Aujourd’hui, les investisseurs suivront le discours du président de la Fed d’Atlanta portant sur les prévisions économiques et sur sa politique monétaire avant de prévoir les prochaines décisions qui pourrait prendre de la Réserve fédérale américaine. Les marchés anticipent également des nouvelles mesures de soutien du gouvernement chinois pour l’économie du pays à la suite des mauvais chiffres dévoilés en début de semaine par la banque HSBC sur la production manufacturière en Chine qui est tombée à un plus bas depuis huit mois. Dans ce contexte, le Brent de la Mer du Nord se négocie proche ce matin des 107,09 dollars et le WTI s’affiche de son coté à 99,18 dollars.

Les métaux précieux s’affichent également en légère hausse ce matin L’once d’or se négocie pour 1 315,40 dollars et l’once d’argent autour des 20,14 dollars.

L'équipe Saxo Banque
www.saxobanque.fr


Révisions des bénéfices des entreprises

L’activité de révision des bénéfices des entreprises par les analystes financiers constitue le « thermomètre » de la tendance « micro » des marchés financiers. La grande question devient alors : qui des révisions de bénéfices ou des prix des actifs dirige l’autre ?
Quand les révisions sont à la hausse, on dira que les analystes sont plus optimistes sur la capacité des sociétés à améliorer leur chiffre d’affaires et/ou bénéfices et que cela doit donc augurer d’une appréciation des titres en bourse ; quand elles sont à la baisse, on s'attend plutôt à une correction de marché, aux effets de valorisation et d'environnement macroéconomique près…
Depuis mi-2012, la dynamique de révision des bénéfices est négative en Europe et cette tendance n’est pas en amélioration depuis l’été 2013 malgré la détente de l’aversion au risque et l’amélioration des conditions macroéconomiques. Elle traduit bien la « crise » que les entreprises européennes ont traversé et les fortes attentes sur 2014 et 2015 !
Depuis le début de l’année, celles-ci ont été revues un peu à la baisse dans la zone euro (de 12,5% de croissance des bénéfices à 11% dans la zone euro et de 11% à 9,5% en Europe) avec une forte disparité en fonction des secteurs (financières, cycliques, technologiques et industrielles très bien orientées ; énergie, télécoms et services publics davantage à la peine) et des pays (retour des pays du Sud).

www.cpr-am.fr

Corporate Finance : commentaires du jour

08H00

(NOUVEAU) L'actu Corporate Finance par FinActu :

- La Cure Gourmande conseillée par PAX Corporate Finance lève des fonds auprès d’Amundi PEF 25/03/2014
- CM-CIC Capital et Viveris Management entrent au capital d’Anaveo 25/03/2014
- Eurofins Scientific s’empare de l’entreprise finlandaise Maintpartner Group 25/03/2014
- Mailjet annonce une levée de 2,2 M€ auprès d’Alven Capital et de ses actionnaires historiques 25/03/2014
- Bpifrance, en partenariat avec Aurignac Finance, soutient Loyalty Expert dans le rachat de Corrélation 25/03/2014
- Angéline Duffour rejoint le bureau parisien de Cohen & Gresser 25/03/2014
- Axway entre en négociations exclusives en vue de l’acquisition de 61 % du capital de Systar pour 34,3 M€ 25/03/2014
- Saaswedo met la main sur Memobox 25/03/2014
- ROI Corporate Consulting conseille le cabinet IENA dans l’acquisition de l’agence digitale KINOA 24/03/2014
- Interview: Le retour des fonds d’investissements opportunistes sur le marché français : que laisse présager 2014 ? 24/03/2014

Plus d'informations sur : www.finactu.fr

Marchés : chiffres du jour

Activité portuaire maritime dans l'UE

Rotterdam premier port pour le trafic de marchandises en 2012. Douvres pour le transport de passagers.

Parmi les dix premiers ports de fret, mesurés en tonnes de marchandises traitées dans l’UE28, Rotterdam (396 millions de tonnes de marchandises, stable par rapport à 2011) a été le plus actif en 2012, suivi d'Anvers (165 millions de tonnes, -2%), d'Hambourg (114 millions de tonnes, -1%), de Marseille (82 millions de tonnes, -3%) et d’Algésiras (75 millions de tonnes, +8%).

EUROSTAT
ec.europa.eu/eurostat





DEVISES : Cotations + Taux + Convertisseur


The Forex Quotes are Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.


ForexProsThe Exchange Rates are powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.




The Currency Converter Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal

BOURSE : Indices + CAC40 + MP


Live World Indices are Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.


The Commodity Prices Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.


TAUX D'INTERET LEGAL

Le taux d'intérêt légal 2014 reste inchangé par rapport à 2013. Il demeure fixé à 0,04%.
Par Décret n° 2014-98 du 4 février 2014 (J.O. du 6 février) le taux de l'intérêt légal est fixé à 0,04 % pour l'année 2014.

Rappelons que :
- En 2013, il était de 0,04%
- En 2012, il était de 0,71%
- En 2011, il était de 0,38%
- En 2010, il était de 0,65%
- En 2009, il était de 3,79%
- En 2008, il était de 3,99%
- En 2007, il était de 2,95 %

Lisez notre article "Taux d'intérêt légal et taux interbancaires (définitions et historiques)" en suivant ce lien


TAUX INTERBANCAIRES

Taux quotidiens (Mise à jour quotidienne, tableau fourni par la Banque de France)
+
Moyennes mensuelles (Mise à jour mensuelle, tableau fourni par la Banque de France)
* Moyennes calculées avec le nombre de jours calendaires du mois





Notes :

- Euro Overnight Index Average (EONIA) : taux calculé par la BCE et diffusé par la FBE (Fédération Bancaire de l'Union Européenne). Il résulte de la moyenne pondérée de toutes les transactions au jour le jour de prêts non garantis réalisées par les banques retenues pour le calcul de l'euribor.

- Euro Interbank Offered Rate (EURIBOR) : taux interbancaire offert entre banques de meilleures signatures pour la rémunération de dépôts dans la zone euro. Il est calculé en effectuant une moyenne quotidienne des taux prêteurs sur 13 échéances communiqués par un échantillon de 57 établissements bancaires les plus actifs de la zone Euro. Il est calculé sur la base de 360 jours et est diffusé à 11h le matin si au moins 50% des établissements constituant l'échantillon ont effectivement fourni une contribution. La moyenne est effectuée après élimination des 15% de cotation extrêmes (le nombre éliminé est toujours arrondi) et exprimée avec trois décimales.

Tableaux et historiques des TAUX D'INTERET DU MARCHE INTERBANCAIRE DE LA ZONE EURO édités par la Banque de France

Taux de référence des bons du Trésor et OAT

Taux quotidiens (Mise à jour quotidienne, tableau fourni par la Banque de France)
+
Moyennes mensuelles (Mise à jour mensuelle, tableau fourni par la Banque de France)
* Moyennes calculées avec le nombre de jours calendaires du mois

Tableaux et historiques des taux de référence des bons du Trésor et OAT édités par la Banque de France




INDICES OBLIGATAIRES

Indices Quotidiens TEC-N (Mise à jour quotidienne, tableau fourni par la Banque de France)

Description : L’indice quotidien CNO-TEC n, Taux de l’Echéance Constante n ans, pour n variant de 1 à 30, est le taux de rendement actuariel d’une valeur du Trésor fictive dont la durée de vie serait à chaque instant égale à n années.

Ce taux est obtenu par interpolation linéaire entre les taux de rendement actuariels annuels des 2 valeurs du Trésor qui encadrent au plus proche la maturité n.

Les historiques, réunis en un seul fichier, sont accessibles ici sur le site de la Banque de France.


Indices Hebdomadaires (Mise à jour hebdomadaire, tableau fourni par la Banque de France)

Notice : (description et calcul)
THO : Taux hebdomadaire du marché primaire des émissions à plus de 7 ans (TEC 10 +0,25%)
THE : Taux hebdomadaire des emprunts d'Etat ayant une échéance de plus de 7 ans (TEC 10 +0,05%)
FELT : Rendement secondaire des emprunts d'Etat à plus de 7 ans (TEC 10 +0,05%)
FECT : Rendement secondaire des emprunts d'Etat entre 3 et 7 ans (TEC 5 +0,05%)
PRLT : Rendement secondaire des emprunts du secteur privé à plus de 7 ans (TEC 10 +0,25%)
PUCT : Rendement secondaire des emprunts du secteur public de 3 à 7 ans (TEC 5 +0,25%)
PULT : Rendement secondaire des emprunts du secteur public à plus de 7 ans (TEC 10 +0,25%)

Les historiques, réunis en un seul fichier, sont accessibles ici sur le site de la Banque de France.


Indices mensuels (Mise à jour mensuelle, tableau fourni par la Banque de France)

Description :
TMO : Moyenne arithmétique des THO du mois
TMB : Moyenne arithmétique des THB du mois ( THB = Taux Hebdomadaire d'adjudication des Bons du trésor à 13 semaines)
TME : Moyenne arithmétique des THE du mois

Les historiques, réunis en un seul fichier, sont accessibles ici sur le site de la Banque de France.

Tableaux et historiques des INDICES OBLIGATAIRES édités par la Banque de France


Disclaimer:
Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data .

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement chaque jour (5j/7) le quotidien Finyear.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise.
Lien direct pour vous abonner : www.finyear.com/abonnement

Lisez gratuitement chaque mois :
- le magazine digital Finyear sur www.finyear.com/magazine
- la lettre digitale "Le Directeur Financier" sur www.finyear.com/ledirecteurfinancier
- la lettre digitale "Le Trésorier" sur www.finyear.com/letresorier
- la lettre digitale "Le Credit Manager" sur www.finyear.com/lecreditmanager
- la lettre digitale "Le Capital Investisseur" sur www.finyear.com/lecapitalinvestisseur
- la lettre digitale "Le Contrôleur de Gestion" (PROJET 2014) sur www.finyear.com/lecontroleurdegestion
- la lettre digitale "GRC Manager" (PROJET 2014) sur www.finyear.com/grcmanager

Un seul formulaire d'abonnement pour 7 lettres


Mercredi 26 Mars 2014
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News