Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Morning Briefing by Finyear Coffee - 19 mars 2014


Quotidien du Financier : commentaires marchés, actus corporate finance, chiffres marchés. Tableau de bord financier : cotations, indices et taux. Plusieurs mises à jour quotidiennes by Finyear Coffee.




Marchés : commentaires du jour

Morning Briefing by Finyear Coffee - 19 mars 2014
09H30

Good Morning Finyear Readers!

European equity markets are trading little changed this morning with traders looking out for new developments concerning the Crimean crisis, mainly if further sanctions will be imposed on Russia by the ‘West’ and if Russia as previously threatened might decide on counter-sanctions.
Furthermore later this evening the FOMC decision will be announced followed by new Fed chief Yellen’s first press conference. Specific for the UK all eyes will be on chancellor George Osborne’s announcement of the budget to parliament which is likely to overshadow the release of the BOE minutes later this morning.
While the immediate danger of a major escalation of the Crimean conflict and it spilling over into Easter Ukraine seems to have receded there are still a few uncertainties left not only regarding the above mentioned sanctions and counter-sanctions but there are also parts of the Eastern Ukraine who might be looking to join Russia also.
Overall while markets are expected to show a similar trading behaviour as yesterday with substantial intra-day swings to both sides a clear direction is unlikely to crystalize until later tonight after the FOMC decision.
Similar to the UK, US unemployment has fallen substantially quicker than previously anticipated which will make it very likely that Janet Yellen will use her first press conference tonight to announce that even if the unemployment rate falls below the previously set target of 6.5% that the Fed will not raise rates and instead rely on other additional economic indicators to measure the strength of the economy which so far don’t warrant a raise in rates.

Thank you.
Kind regards,
Markus Huber | Senior Sales-Trader/Senior Analyst
Peregrine & Black
www.peregrineblack.com

--------------------------------

09H00

Rassurés par l'Ukraine, les marchés attendent maintenant la FED

Marchés Actions : Sur les marchés actions, après avoir débuté la séance de mardi sur une note hésitante, les principaux indices mondiaux ont finalement réussi à confirmer le rebond de la veille. Alors que les investisseurs craignaient une escalade des tensions entre Moscou et Washington, l'intervention de Vladimir Poutine ce mardi a permis de calmer le jeu en cours de séance. Ce dernier a affirmé que la Crimée était d'une importance vitale pour la Russie et qu'en ce sens, Moscou ne souhaitait pas une partition de l'Ukraine. Au lendemain des premières sanctions annoncées par les dirigeants européens et américains, les investisseurs ont finalement pu écarter un instant le contexte géopolitique tendu pour revenir sur les fondamentaux. La séance de ce mardi a notamment révélé un indice ZEW en repli à 55,70 contre 61,70 précédemment, la mauvaise performance étant principalement attribuée au conflit russo-ukrainien qui pèse sur le climat des affaires en zone euro et surtout, après un pic à 62,00 atteint en décembre 2013. Nous retiendrons également la légère augmentation des prix à la consommation et le recul des mises en chantier aux Etats-Unis. Ces indicateurs ont toutefois eu des difficultés à avoir un réel impact, les investisseurs adoptant une position attentiste dès l'ouverture de la réunion du FOMC ce mardi. Dans l'attente du compte rendu de ce nouveau rendez-vous au sommet, Wall Street a terminé dans le vert. Le Dow Jones a ainsi gagné 0,55% à 16 336,19 points. Le S&P500 a progressé de 0,72% pour venir s’établir sur les 1 872,25 points, et le Nasdaq a terminé à 4 333,31 points en hausse de 1,25%. En zone euro, le CAC 40 s’est adjugé 0,97% à 4 313,26 points. Le FTSE a grimpé de 0,56% sur les 6 605,28 points, et le Dax allemand s’est élevé de 0,67% à 9 242,55 points.

En Asie, la dernière séance a été mitigée. Dans le sillage des marchés américains et européens, la Bourse de Tokyo a également terminé en hausse suite aux propos rassurants de Vladimir Poutine, mais sans grande conviction toutefois. L’annonce d’une hausse des prix des terrains dans les grandes villes japonaises pour la première fois en six ans, aura permis au Nikkei de conserver un gain de 0,36% à la clôture sur les 14 462,52 points. Le Topix, de son côté, à l’image de la plupart des places asiatiques a flanché, en cédant 0,14% à 1 164,33 points.

Ce mercredi, nous attendons les places américaines et européennes sur une note indécise dès l’ouverture. Bien que Vladimir Poutine ait essayé de calmer les esprits au travers de son dernier discours, l’annonce de la mort d’un militaire lors d’une fusillade dans une base ukrainienne en Crimée dans la soirée de mardi risque de déclencher à nouveau des tensions dans les prochains jours. Dans ce contexte incertain, les investisseurs attendent également avec impatience la conférence de presse de la Fed en cours de séance, au terme d’une réunion de deux jours. Nous suivrons entre-temps les publications des chiffres de l’emploi au Royaume-Uni, les stocks de pétrole aux Etats-Unis et la balance commerciale japonaise.

Forex : Sur le marché des devises, la monnaie unique a repris quelques couleurs face au dollar en fin d’échanges new-yorkais. Le marché a bénéficié de l’apaisement des tensions géopolitiques entre la Russie et l’Ukraine. Les opérateurs semblent estimer que les risques liés au dossier ukrainien se sont nettement réduits. En effet, alors que la Russie a signé mardi un traité historique rattachant la péninsule ukrainienne de Crimée au pays, les propos du président Vladimir Poutine ont rassuré les investisseurs. Celui-ci a affirmé qu’il n'était intéressé que par la péninsule et ne voulait en aucun cas une scission de l’Ukraine.

Ces déclarations ont notamment permis de ranimer l’appétit des opérateurs pour le risque, les poussant à se positionner à l’achat sur l’euro. Les investisseurs semblent également avoir relégué au second plan les récentes données macroéconomiques décevantes en provenance de la zone euro. Même si l’indice Zew a chuté en mars ou que l’inflation pour le mois de février est retombé à 0,7%, le marché semble se focaliser sur l’évolution du dossier ukrainien.

Dans ce contexte, l’euro arrivait à se maintenir au-dessus du seuil de 1,39 dollar pour un euro et s’adjugeait en fin de séance à 1,3932 dollar. Les opérateurs devraient néanmoins rester prudents dans leur prise de positions en raison de la réunion du Comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine. Ceux-ci s’attendent à une nouvelle réduction de 10 milliards de dollars du programme de rachats d’actifs et pourraient se repositionner sur la paire phare du marché des changes dès demain.

Quant aux autres paires de devises, les récentes déclarations en Europe ont permis globalement de rassurer le marché. Les opérateurs ont repris goût au risque et devraient commencer à délaisser les valeurs refuges telles que le yen ou l’or. La devise nippone a donc repris du terrain face à ses principales devises de contreparties, progressant respectivement à 141,29 yens pour un euro et 101,42 yens pour un dollar.

La livre britannique baissait face à l'euro et s’adjugeait à 83,98 pence pour un euro, son niveau le plus faible depuis fin décembre. La livre reculait également face au dollar à 1,6587 dollar pour une livre. La monnaie suisse de son côté reculait légèrement face à l'euro, à 1,2166 franc suisse pour un euro, et se stabilisait face au dollar, à 0,8732 franc suisse pour un dollar.

Matières premières : Au chapitre des matières premières, le WTI et le Brent évoluent en territoire négatif ce matin. Le WTI concède 0,24% à 99,46$ tandis que le brut de référence européen se négocie proche de la neutralité en recul de 0,03% à 106,76$. Hier, le WTI a affiché sa plus forte progression en près de deux semaines en prenant 1,7%, réduisant la prime entre les deux bruts de référence. Le Brent ne progressait pas autant que son homologue américain alors que les investisseurs ne pensent pas que les sanctions à l’encontre de la Russie puissent interrompre l’approvisionnement de brut. L’American Petroleum Institute a signalé que les stocks américains ont augmenté de 5,92 millions de barils la semaine dernière tandis que l’approvisionnement a diminué de 1,04 million de barils à Cushing, le plus gros centre de stockage sur le territoire américain, pour atteindre leur plus bas niveau depuis Février 2012 à 30,8 millions de barils. Du côté de la Libye, la production n’est que de 230 000 barils par jour contre 408 000 avant que des manifestants ferment un oléoduc de Sharara permettant l’approvisionnement depuis la deuxième plus grande réserve du pays. Alors que l’US Navy a empêché une tentative d’exportation de brut à partir d’un port contrôlé par des rebelles dans l’Est de la Libye Lundi dernier, on peut s’attendre à ce que les manifestants continuent d’essayer de contourner le blocus.

Du côté des métaux précieux, on évolue de manière mitigée ce matin. Le métal jaune cède ainsi 0,23% à 1 352,71$, tout comme l’argent en recul de 0,29% à 20,77$. Après avoir atteint son plus haut niveau en près de six mois, l’or décroche pour la troisième journée consécutive et s’échange à son plus bas niveau depuis une semaine alors que les investisseurs attendent le rapport de la FED aujourd’hui à 19h. Les signes d’apaisements des tensions entre Ukraine et Occident pénalisent le métal jaune, alors que Vladimir Poutine a annoncé hier qu’il n’avait pas l’intention d’envahir l’Ukraine. Les sanctions prises par les Etats-Unis et l’Union Européenne sont jugées minimes par les investisseurs. Le platine progresse pour la première fois après une chute de trois jours en s’adjugeant 0,33% à 1 463,41$ tandis que le palladium perd 0,15% à 766,90$. Alors qu’un médiateur tente de résoudre le conflit qui oppose les trois plus grosses compagnies productrices de platine au monde situées en Afrique du Sud au syndicat des ouvriers, on apprend que ce dernier ne reculera pas face à ses demandes qui sont notamment de doubler le salaire moyen des ouvriers. Rappelons que la grève a commencé le 23 Janvier dernier, soit depuis plus de sept semaines, et que donc les stocks constitués arrivent à leur fin.

L'équipe Saxo Banque
www.saxobanque.fr

Morning Briefing by Finyear Coffee - 19 mars 2014

Corporate Finance : commentaires du jour

08H00

(NOUVEAU) L'actu Corporate Finance par FinActu :

Actu du 18 mars :

- Franklin et Mayer Brown, conseils d’Altice–Numericable sur l’acquisition de SFR
- Société Générale dépose une OPA sur les actions Boursorama
- Private equity investors set to expand exposure to co-investments in search of higher returns and lower fees
- Le Crédit Agricole des Savoie et Amundi PEF accompagnent la création de Kartesis
- Paul Dubrule et Gerard Pelisson cèdent environ 11 M€ d’actions Accor
- JCDecaux : Signature d’un accord pour l’acquisition de l’espagnol CEMUSA
- Linkers recrute Giuseppe Sangiovanni pour développer son pôle Energy & Cleantech
- Thermador Groupe : Hervé Le Guillerm vend des actions pour un montant de 745,000€

Retrouvez ces articles et bien d’autres encore sur : www.finactu.fr

Marchés : chiffres du jour

La production industrielle en baisse de 0,2% dans la zone euro

Hausse de 0,1% dans l’UE28. Janvier 2014 comparé à décembre 2013.

En janvier 2014 par rapport à décembre 2013, la production industrielle corrigée des variations saisonnières a reculé de 0,2% dans la zone euro (ZE18) et a augmenté de 0,1% dans l'UE28, selon les estimations d’Eurostat, l’office statistique de l'Union européenne.
En décembre 2013, la production industrielle avait diminué de 0,4% dans les deux zones.

EUROSTAT
ec.europa.eu/eurostat

DEVISES : Cotations + Taux + Convertisseur


The Forex Quotes are Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.


ForexProsThe Exchange Rates are powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.




The Currency Converter Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal

BOURSE : Indices + CAC40 + MP


Live World Indices are Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.


The Commodity Prices Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.


TAUX D'INTERET LEGAL

Le taux d'intérêt légal 2014 reste inchangé par rapport à 2013. Il demeure fixé à 0,04%.
Par Décret n° 2014-98 du 4 février 2014 (J.O. du 6 février) le taux de l'intérêt légal est fixé à 0,04 % pour l'année 2014.

Rappelons que :
- En 2013, il était de 0,04%
- En 2012, il était de 0,71%
- En 2011, il était de 0,38%
- En 2010, il était de 0,65%
- En 2009, il était de 3,79%
- En 2008, il était de 3,99%
- En 2007, il était de 2,95 %

Lisez notre article "Taux d'intérêt légal et taux interbancaires (définitions et historiques)" en suivant ce lien


TAUX INTERBANCAIRES

Taux quotidiens (Mise à jour quotidienne, tableau fourni par la Banque de France)
+
Moyennes mensuelles (Mise à jour mensuelle, tableau fourni par la Banque de France)
* Moyennes calculées avec le nombre de jours calendaires du mois





Notes :

- Euro Overnight Index Average (EONIA) : taux calculé par la BCE et diffusé par la FBE (Fédération Bancaire de l'Union Européenne). Il résulte de la moyenne pondérée de toutes les transactions au jour le jour de prêts non garantis réalisées par les banques retenues pour le calcul de l'euribor.

- Euro Interbank Offered Rate (EURIBOR) : taux interbancaire offert entre banques de meilleures signatures pour la rémunération de dépôts dans la zone euro. Il est calculé en effectuant une moyenne quotidienne des taux prêteurs sur 13 échéances communiqués par un échantillon de 57 établissements bancaires les plus actifs de la zone Euro. Il est calculé sur la base de 360 jours et est diffusé à 11h le matin si au moins 50% des établissements constituant l'échantillon ont effectivement fourni une contribution. La moyenne est effectuée après élimination des 15% de cotation extrêmes (le nombre éliminé est toujours arrondi) et exprimée avec trois décimales.

Tableaux et historiques des TAUX D'INTERET DU MARCHE INTERBANCAIRE DE LA ZONE EURO édités par la Banque de France

Taux de référence des bons du Trésor et OAT

Taux quotidiens (Mise à jour quotidienne, tableau fourni par la Banque de France)
+
Moyennes mensuelles (Mise à jour mensuelle, tableau fourni par la Banque de France)
* Moyennes calculées avec le nombre de jours calendaires du mois

Tableaux et historiques des taux de référence des bons du Trésor et OAT édités par la Banque de France




INDICES OBLIGATAIRES

Indices Quotidiens TEC-N (Mise à jour quotidienne, tableau fourni par la Banque de France)

Description : L’indice quotidien CNO-TEC n, Taux de l’Echéance Constante n ans, pour n variant de 1 à 30, est le taux de rendement actuariel d’une valeur du Trésor fictive dont la durée de vie serait à chaque instant égale à n années.

Ce taux est obtenu par interpolation linéaire entre les taux de rendement actuariels annuels des 2 valeurs du Trésor qui encadrent au plus proche la maturité n.

Les historiques, réunis en un seul fichier, sont accessibles ici sur le site de la Banque de France.


Indices Hebdomadaires (Mise à jour hebdomadaire, tableau fourni par la Banque de France)

Notice : (description et calcul)
THO : Taux hebdomadaire du marché primaire des émissions à plus de 7 ans (TEC 10 +0,25%)
THE : Taux hebdomadaire des emprunts d'Etat ayant une échéance de plus de 7 ans (TEC 10 +0,05%)
FELT : Rendement secondaire des emprunts d'Etat à plus de 7 ans (TEC 10 +0,05%)
FECT : Rendement secondaire des emprunts d'Etat entre 3 et 7 ans (TEC 5 +0,05%)
PRLT : Rendement secondaire des emprunts du secteur privé à plus de 7 ans (TEC 10 +0,25%)
PUCT : Rendement secondaire des emprunts du secteur public de 3 à 7 ans (TEC 5 +0,25%)
PULT : Rendement secondaire des emprunts du secteur public à plus de 7 ans (TEC 10 +0,25%)

Les historiques, réunis en un seul fichier, sont accessibles ici sur le site de la Banque de France.


Indices mensuels (Mise à jour mensuelle, tableau fourni par la Banque de France)

Description :
TMO : Moyenne arithmétique des THO du mois
TMB : Moyenne arithmétique des THB du mois ( THB = Taux Hebdomadaire d'adjudication des Bons du trésor à 13 semaines)
TME : Moyenne arithmétique des THE du mois

Les historiques, réunis en un seul fichier, sont accessibles ici sur le site de la Banque de France.

Tableaux et historiques des INDICES OBLIGATAIRES édités par la Banque de France


Disclaimer:
Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data .

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement chaque jour (5j/7) le quotidien Finyear.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise.
Lien direct pour vous abonner : www.finyear.com/abonnement

Lisez gratuitement chaque mois :
- le magazine digital Finyear sur www.finyear.com/magazine
- la lettre digitale "Le Directeur Financier" sur www.finyear.com/ledirecteurfinancier
- la lettre digitale "Le Trésorier" sur www.finyear.com/letresorier
- la lettre digitale "Le Credit Manager" sur www.finyear.com/lecreditmanager
- la lettre digitale "Le Capital Investisseur" sur www.finyear.com/lecapitalinvestisseur

Un seul formulaire d'abonnement pour 5 lettres


Mercredi 19 Mars 2014
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News