Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Monde : Net recul des introductions en Bourse au troisième trimestre


Le marché mondial des introductions en Bourse (IPO) a connu un nouveau fléchissement par rapport au trimestre précédent. Parmi les 165 introductions en Bourse réalisées, six des dix IPO les plus importantes ont eu lieu sur les Bourses asiatiques; elles ont généré environ 76 pour cent des sommes collectées dans le monde. Alors même que le marché européen est toujours confronté à une conjoncture difficile, le marché polonais s'est de nouveau distingué avec pas moins de douze IPO sur un total de 23 IPO européen. Les cotations les plus récentes donnent à penser qu'un plus grand nombre d'entreprises candidates à l'IPO pourraient de nouveau franchir le pas au quatrième trimestre.




Monde : Net recul des introductions en Bourse au troisième trimestre
Malgré la tendance haussière observée sur les Bourses mondiales et une volatilité en recul, l'activité a continué à fléchir sur le front des IPO au troisième trimestre 2012. Au cours du trimestre écoulé, le nombre d'IPO est retombé à son niveau plancher du troisième trimestre 2009, au plus fort de la crise financière mondiale. En Suisse, pas une seule entreprise n'a osé se lancer dans une introduction en Bourse durant le trimestre écoulé. Si l'on en croit les résultats du baromètre mondial des IPO établi par la société d'audit et de conseil Ernst & Young, les dernières introductions en Bourse donnent toutefois à penser que le marché devrait connaître une évolution au cours des mois à venir.

Au total, au troisième trimestre, 165 introductions en Bourse ont été répertoriées dans le monde, soit une diminution de 33 pour cent par rapport au deuxième trimestre (248 transactions) et de 43 pour cent par rapport au troisième trimestre 2011 (291 transactions). Les introductions en Bourse mondiales ont permis de recueillir USD 24,1 milliards, ce qui représente une baisse de 46 pour cent par rapport au deuxième trimestre 2012 (USD 44,3 milliards) et de 16 pour cent par rapport à la même période en 2011 (USD 28,6 milliards). Tout de même : Durant ce trimestre, le produit mondial des émissions a progressé grâce en particulier à l'introduction en Bourse de Japan Airlines, la deuxième plus grande IPO mondiale de cette année avec un montant d'USD 8,5 milliards, soit 35 pour cent du capital récolté pendant le deuxième trimestre 2012. Roger Müller, Partner, Financial Accounting Advisory Services chez Ernst & Young Suisse : « Le marché des IPO n'a pas été très actif durant les mois d'été. De plus, quelques cotations ont été reportées au troisième trimestre. Compte tenu de quelques introductions en Bourse attendues, nous espérons toutefois que les investisseurs vont bientôt reprendre confiance. »

L'Europe toujours à la traîne - la Pologne en tête du hit-parade des IPO
Le marché polonais a une fois encore engrangé le plus grand nombre de transactions en Europe au troisième trimestre, avec douze IPO. Au total pourtant, le marché européen a de nouveau souffert du mauvais climat économique durant ce trimestre et n'a pu enregistrer que 23 introductions en Bourse pour un total d'USD 372 millions (deuxième trimestre : 60 transactions, USD 985 millions, troisième trimestre 2011 : 69 transactions, USD 8,8 milliards). Cela représente 2 pour cent du capital collecté dans le monde au troisième trimestre 2012. « Avec la hausse des indices des marchés d'actions et la baisse de la volatilité, nous nous attendons à un rétablissement de la confiance des investisseurs et des émetteurs et, partant, à une amélioration progressive des volumes négociés », dit Roger Müller.

L'IPO la plus grande dans le troisième trimestre : Japan Airlines Sur les dix plus grandes introductions en Bourse de ce trimestre, six ont eu lieu sur le parquet des Bourses asiatiques. Les principales IPO asiatiques du trimestre ont été l'introduction en Bourse de Japan Airlines Co Ltd à la Bourse de Tokyo (et aussi la deuxième IPO la plus grande de l'année) pour un montant d'USD 8,5 milliards, la double cotation de l'entreprise malaisienne IHH Healthcare Bhd aux Bourses de Singapour et de Kuala Lumpur (USD 2,1 milliards) et la première inscription à la cote de l'entreprise chinoise Inner Mongolia Yitai Coal Co Ltd à la Bourse de Hong Kong (USD 0,9 milliard). « Le pipeline asiatique des projets d'IPO comporte plus de 200 entreprises et représente plus de la moitié du pipeline mondial. Comme tant les entreprises que les investisseurs attendent encore une amélioration sur les marchés, nous pouvons tabler sur une légère hausse de l'activité au dernier trimestre 2012 », indique Roger Müller.

Avec 95 transactions pour une valeur totale d'USD 17,8 milliards (deuxième trimestre : 119 transactions, USD 15,8 milliards), les marchés asiatiques ont représenté 76 pour cent du capital collecté dans le monde au troisième trimestre. 35 pour cent de toutes les transactions et 25 pour cent du produit total des émissions sont à mettre au crédit de la région Grande Chine (58 transactions, USD 6 milliards). Le capital collecté sur les Bourses asiatiques a augmenté par rapport au troisième trimestre 2011 ; le nombre de transactions a en revanche baissé (151 transactions, USD 13,8 milliards). Peter Dauwalder, Partner, Financial Accounting Advisory Services chez Ernst & Young Suisse : « Bien que, durant le trimestre, l'activité dans le domaine des IPO ait reculé au même titre que la croissance économique générale, quelques marchés tels que la Malaisie et Singapour ont été extrêmement actifs. Ainsi, de nouvelles introductions en Bourse ont eu lieu dans quelques secteurs tels que l'exploitation minière, les biens industriels et les soins de santé. Cette année, la région Asie-Pacifique s'est mieux développée et l'heure est à l'optimisme en raison d'une série de transactions d'une importance exceptionnelle. »

Les volumes augmentent aux Etats-Unis mais le nombre de transactions est à la baisse
Les Bourses américaines ont représenté 15 pour cent du capital recueilli par voie d'IPO dans le monde au troisième trimestre, grâce à 23 introductions en Bourse pour un montant d'USD 3,5 milliards (recul de 30 pour cent par rapport au deuxième trimestre en nombre de transactions). Bien que la valeur des transactions soit en baisse par rapport au troisième trimestre 2011 (19 transactions pour une valeur totale d'USD 3,9 milliards), le volume a augmenté de 21 pour cent en raison essentiellement d'une série de transactions intervenues en fin de trimestre.

Aux Etats-Unis, les introductions en Bourse dans le domaine du capital-investissement et du capital-risque ont représenté 78 pour cent des émissions en nombre de transactions et 83 pour cent en capital récolté. Ce marché a produit 16 IPO pour un volume de transaction d'USD 2,9 milliards. Peter Dauwalder : « Grâce à un marché du crédit très actif et compte tenu des transactions de sortie prévues en capital-risque, nous tablons sur une accélération des IPO à la fin de l'année 2012. »

Secteurs les plus actifs : « industrie », « soins de santé », « matières premières »
Durant ce trimestre, c'est au secteur industriel que revient la palme du capital récolté, avec 29 transactions, qui ont permis d'engranger USD 10,6 milliards. Le secteur a largement profité des mesures conjoncturelles prises par les pouvoirs publics un peu partout dans le monde. Le deuxième secteur le plus actif a été celui des soins de santé, avec 8 transactions (USD 2,7 milliards), suivi par le secteur des matières premières, avec 27 transactions (USD 2,3 milliards). Roger Müller s'attend à ce que le nombre d'IPO reparte à la hausse fin 2012, le marché restant néanmoins opportuniste et sélectif. « Pour la Suisse, nous ne tablons pas encore sur un basculement de tendance au quatrième trimestre 2012. »

Ernst & Young Suisse

Mardi 16 Octobre 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs