Michel Léger, Président du directoire de BDO en France et membre du Board européen


Dans un contexte économique morose aussi bien en France qu’à l’international, BDO, 5ème réseau mondial d’audit et de conseil, confirme sa croissance en France avec un chiffre d’affaires de 73,2 millions d’euros pour l’exercice 2011-2012 (clos le 30 septembre 2012), contre 69,4 l’an passé, soit une hausse de 5,4%. Interview de Michel Léger, Président du directoire de BDO et membre du Board européen du réseau BDO




Michel Léger
Michel Léger
Pouvez-vous nous décrire BDO en quelques mots ?
BDO est le 8ème cabinet d'audit, d'expertise comptable et de conseil sur le marché français.
Il compte désormais près de 800 collaborateurs dont 72 associés, répartis plus de 30 bureaux en France, notamment à Paris et région parisienne, Pays de la Loire,Rhône-Alpes et PACA.

Quel bilan faites-vous de 2012 ?
2012 est véritablement pour nous l’année de la consolidation. L’ensemble des métiers de BDO ont vu leur activité progresser : l’audit compte pour près de 30% de notre chiffre d'affaires, l’expertise comptable reste une valeur sûre, et les services de conseil continuent de croître rapidement, représentant près de 10% du chiffre d’affaires.
Une croissance qui fait écho à la croissance internationale du cabinet, présent dans 138 pays, avec 55 000 collaborateurs, dont le chiffre d’affaires a augmenté de 12% cette année.

Comment expliquez-vous cette croissance ?
Elle s’explique à la fois par l’augmentation du nombre de clients mais surtout par le positionnement du cabinet axé sur la proximité avec ses clients, la pluridisciplinarité, le pragmatisme et la proactivité. C’est sur ces valeurs que BDO s’est rapproché en 2010 de FIDEA en région Grand-Ouest et de SOVEC en 2011, en région Rhône-Alpes.
BDO en France a su accompagner son évolution rapide (multiplication par quatre du chiffre d’affaires en moins de 5 ans) par une évolution de sa gouvernance et une professionnalisation des fonctions du support. Nous avons également consolidé notre présence locale par le biais de rapprochements qui s’inscrivent dans la continuité de notre stratégie.

Quelles est votre stratégie justement pour cette année ?
Face au dynamisme du réseau international, qui a lui aussi mené plusieurs importantes opérations de rapprochement au cours des derniers mois, nous aurons pour objectif cette année d’accélérer encore le développement de la présence de BDO en France, un des pays stratégiques identifiés par le réseau.
Afin de pouvoir offrir une plus large palette de compétences à nos clients tout en développant le cabinet, nous continuerons à mener des opérations de croissance externe en élargissant notre maillage géographique et nos spécialisations métiers. Nous allons nous donner les moyens d’une croissance organique durable, en recrutant des profils expérimentés et en renforçant nos offres comme par exemple celles créées récemment pour le secteur public ou l’accompagnement RSE.

Propos recueillis par Finyear le 1er mars 2013.

Lundi 4 Mars 2013
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Finyear magazine


L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          

Finyear évènements


Finyear livres Blancs



Finyear lettres métiers