Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Michaël Sellam, gérant d'Iris Finance





CFO-news : Michaël Sellam bonjour, vous êtes gérant d'Iris Finance. Chaque jour mérite sa peine ! La bourse de Paris a connu des baisses consécutives tous ces derniers jours, quels en sont de votre point de vue les principaux facteurs ?

Michaël Sellam : Depuis fin mai l’indice CAC40 est passé de 5.014,08 points à 4.000 points début Juillet, soit une correction d’environ 20 %. Cette correction s’explique par plusieurs raisons :
- manque de confiance des investisseurs dans le système financier,
- aversion au risque croissante,
- manque de visibilité sur l’évolution de l’économie mondiale,
- l’inflation proche des 4% aux Etats-Unis et en Europe,
- parité euro/dollar ayant atteint jusqu’à 1,60,
- le pétrole ayant frôlé les 150 $ le baril,…

En résumé, beaucoup de facteurs ont été déstabilisants pour les investisseurs et ont perturbé l’évolution de nos marchés.

Suite à la publication des stocks de pétrole américains supérieurs aux prévisions, les différentes places se sont permis un premier rebond. Prévoyez vous un vrai départ à la hausse ou bien l'instabilité actuelle vous pousse-t-elle à recommander

Compte tenu de la correction du CAC40 qui a atteint début Juillet jusqu’à -28%, il est possible que le marché cherche à reprendre son souffle et à l’image du mouvement de rattrapage que nous avons connu au mois de Mars, entame un rebond technique pouvant être aussi violent que la correction.

La volatilité restera donc extrêmement élevée.

Concernant les taux, l’intervention de la B.C.E. et les déclarations de Monsieur Trichet antérieurement à cette décision ont provoqué une remontée de l’euro entraînant le pétrole dans son sillage et accélérant la correction sur les financières. Cette hausse des taux aurait dû être différée, si elle était nécessaire, car les marchés depuis cette date ont corrigé d’environ 20%.

Constatez vous une morosité de l'investisseur actuel qui s'est installée ? ou bien les investisseurs espèrent-ils, sont ils en attente d'un rebond, prêts à revenir sur le marché action ?

Les investisseurs manquent de visibilité et restent attentifs, mais compte tenu de l’environnement et de l’incertitude qui règne, les investisseurs mettront du temps pour revenir sur les marchés.

Michaël Sellam, je vous remercie et vous donne rendez-vous très prochainement dans un nouveau numéro de CFO-news.

www.iris-finance.com

© Copyright CFO-news. Propos recueillis par Jean-Manuel Boisson


Vendredi 18 Juillet 2008
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News