Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Marchés publics et relations économiques Etat / PME : je t’aime moi non plus


En France, les PME ont un rapport compliqué avec l’Etat...




Pascal Houillon
Pascal Houillon
Ce dernier est admiré voire recherché pour sa puissance de feu (prescription, campagnes nationales, grands travaux), mais aussi critiqué pour ses pratiques ou ses procédures économiques jugées lentes voire néfastes. Que l’on juge plutôt : les délais de paiement étaient jugés très mauvais par le Médiateur de la République dans son rapport de mars 2009 alors que la loi de modernisation de l’économie (LME) datant d’avril 2008 visait justement à réduire les délais de paiement pour les marchés publics.

La situation est ambiguë car il existe de nombreuses dérogations. Ainsi certaines commandes publiques de faible montant, même récurrentes, peuvent tout à fait ne pas correspondre à un marché public. Autant dire que les PME sont un créancier important de l’Etat, voire une des principales banques du pays et de la relance économique car bien souvent, pour préserver la trésorerie, la tentation est grande de tirer sur les délais de paiement !

L’Etat a pourtant tout intérêt à bien traiter les PME, comme le font les collectivités locales qui sont souvent bien meilleures élèves en matière de paiement. Ces dernières semblent plus impliquées dans le tissu économique local et font montre d’une confiance et d’une proximité certaines. Selon l'Observatoire économique des achats publics (OEAP), les PME ont obtenu 63 % des marchés publics des collectivités territoriales en 2008, ce qui représente 40 % en termes de montant global. Pour l'Etat, ces mêmes chiffres s’élèvent respectivement à 49 % et 21 %. Sur les marchés de l'Etat, les PME sont présentes avant tout sur les marchés de travaux (28 % des montants), un peu moins sur les marchés des services (22 %) et des fournitures (19 %).

Pascal Houillon
Pascal Houillon tient un blog sur l’entrepreneuriat et la reprise d’entreprise : www.pascal-houillon.com
Il a fondé le 23 septembre 2008 l’Institut Sage afin de contribuer au développement des PME en France : www.institut-sage.com

Mercredi 28 Avril 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News