Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Marchés émergents : une solide croissance américaine constitue le principal risque (ING IM)


L’année 2011 devrait être faste pour les actions des marchés émergents. Les facteurs favorables ne manquent pas. Les quatre principaux facteurs sont les suivants : les indicateurs avancés proches de leur plancher, l’important différentiel de taux entre les marchés émergents et développés qui continue à stimuler les flux de capitaux en direction des marchés émergents, l’essor des investissements en infrastructure et en immobilier résidentiel dans presque tous les pays émergents et, enfin, les valorisations plus que raisonnables des actions émergentes.




Marchés émergents : une solide croissance américaine constitue le principal risque (ING IM)
Toutefois, lorsque la décision d’investissement semble évidente, on a souvent tendance à négliger les risques. Les actions des marchés émergents seront, en effet, confrontées à deux risques majeurs en 2011 : une hausse de l’inflation dans le monde émergent et une solide reprise économique aux États-Unis. Le risque inflationniste est évident. En raison de la vigueur de la demande domestique dans le monde émergent, les output gaps ont été résorbés et les pressions sur les prix s’intensifient. Les salaires augmentent plus rapidement et les prix des matières premières ont atteint de nouveaux sommets. En raison des importants flux de capitaux entrants, la masse monétaire s’accroît également, ce qui alimente la spéculation. Les prix des denrées alimentaires augmentent dès lors plus rapidement qu’à l’accoutumée. Ces facteurs ont déjà propulsé l’inflation à la hausse au cours de ces derniers trimestres. Etant donné que les devises se sont appréciées et que les autorités ont commencé à resserrer leur politique monétaire (notamment en Chine, en Inde, en Corée du Sud et au Brésil), il ne faudrait pas que les chiffres de l’inflation se détériorent trop largement au cours des prochains trimestres. Les prix alimentaires, qui sont très difficiles à prévoir, joueront à cet égard un rôle majeur.

Le second risque, une solide reprise économique aux États-Unis, est plus dangereux pour la performance des marchés émergents. Ceci exige quelques explications. En dépit de la légère amélioration des statistiques économiques depuis l’été, la reprise américaine est loin d’être convaincante. Le marché immobilier et la croissance de l’emploi demeurent, en particulier, préoccupants. Toutefois, la politique économique est très stimulante, surtout au niveau monétaire. Ceci a déjà donné un coup de fouet à la confiance des consommateurs et des entrepreneurs. Il est, par conséquent, possible que la croissance économique accélère brusquement au cours des prochains mois. Une telle accélération entraînerait une hausse des attentes en matière de taux d’intérêt et un raffermissement du dollar. Ceci serait susceptible de supprimer quelques raisons clés des investissements américains dans les marchés émergents : de meilleures perspectives de croissance, des taux d’intérêt plus élevés et une appréciation des devises.

Une rapide amélioration de l’économie américaine aurait un impact considérable sur les flux de capitaux. Il y aurait non seulement moins de capitaux américains investis dans les marchés émergents, mais également plus de capitaux d’autres parties du monde se dirigeant vers les États-Unis. Bref, les flux de capitaux vers le monde émergent se contracteraient. Ceci entraînerait une dépréciation des devises émergentes vis-à-vis du dollar et de l’euro, ainsi qu’une diminution des capitaux disponibles pour les investissements et la consommation. Les attentes de croissance se replieraient par conséquent et plusieurs pays affichant un important déficit courant – comme l’Inde, la Turquie et l’Afrique du Sud – pourraient brusquement se retrouver dans une situation tout à fait différente.

Par Maarten-Jan Bakkum, Stratégiste Senior Marchés Emergents, ING Investment Management
Janvier 2010


Avertissement légal :
Les éléments contenus dans ce document ont été préparés dans un but exclusivement informatif et ne constituent pas une offre, ni un prospectus, une invitation ou une recommandation personnalisée appelant à traiter, à acheter ou vendre un produit d'investissement quel qu’il soit ou à participer à une quelconque stratégie d'investissement. Les investissements peuvent convenir à des investisseurs privés, à la condition qu'ils aient été recommandés par un conseiller reconnu, indépendant ou salarié, agissant pour le compte de l'investisseur, sur la base d'un contrat écrit. Si une attention particulière a été portée à la rédaction du présent document, son exactitude ou son exhaustivité ne peut faire l'objet d'aucune garantie ou déclaration, implicite ou explicite. Ni ING Investment Management, ni aucune autre compagnie ou entité appartenant au groupe ING, ni ses dirigeants, directeurs ou employés ne peuvent être tenus directement ou indirectement responsables des informations et/ou des recommandations, quelles qu'elles soient, contenues dans le présent document. L'information contenue dans le présent document ne devra jamais être considérée comme un conseil d'investissement comprenant une recommandation d'investissement personnalisée ou comme un avis juridique ou fiscal. Le présent document a été préparé, comme il se doit, avec toute l'attention et tous les soins requis. La présente information ne peut donner lieu à aucun droit. Pour l'obtention de conseils plus spécifiques, veuillez vous adresser à votre conseiller en investissement. Aucune responsabilité, directe ou indirecte, n'est assumée s'agissant d'une perte éventuelle, subie ou encourue par des lecteurs ayant utilisé cette publication pour prendre des décisions. Les investissements sont soumis à des risques. Votre investissement peut augmenter ou diminuer et les résultats obtenus dans le passé ne sont pas indicatifs des résultats futurs et ne peuvent être, en aucun cas, considérés comme tels. Tous les produits et tous les instruments financiers mentionnés dans le présent document comportent leurs propres risques et sont régis par une documentation contractuelle spécifique. Chaque investisseur doit prendre connaissance de cette documentation et plus particulièrement au sein de cette documentation de la description des risques attachés à l'investissement, avant de conclure une transaction quelconque. La présentation et les informations contenues dans ce document sont confidentielles et ne doivent pas être copiées, reproduites, distribuées ou transmises à qui que ce soit, sans l’approbation écrite préalable d’ING Investment Management France.

Retrouvez toute l'actualité du cash management dans notre magazine en ligne TRESOnews
www.tresonews.fr

Vendredi 28 Janvier 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs