Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Marché des logiciels et services IT dans le secteur public : De nouveaux projets en émergence…


MARKESS International, société d’études et de conseil basée à Paris et à Washington, D.C., spécialisée dans l’analyse des technologies de l’information et de leurs impacts sur les organisations privées et publiques, annonce les résultats de sa dernière étude intitulée « Bilan et Perspectives des Logiciels et Services IT dans l'Administration Française, 2007-2009 ».




Avec le changement de gouvernement survenu en mai 2007, les nombreuses réorganisations internes en cours ainsi que la révision générale des politiques publiques (RGPP) et les prochaines élections municipales, les administrations centrales et locales abordent une nouvelle phase dans leur processus de modernisation. De nouveaux axes de développement se distinguent, placés sous le signe de la « progicialisation », de la rénovation des infrastructures et de la diffusion d’outils collaboratifs avec toujours en toile de fond de nombreux projets de dématérialisation et d’archivage.

Dans sa nouvelle étude, MARKESS International dresse un bilan de l’appropriation des technologies de l’information (IT) par l’administration française pour l’année 2007 et donne les perspectives d’évolution de celles-ci au sein de ce secteur d’ici 2009. L’analyse de 250 nouveaux projets IT prioritaires sur la période 2008-2009, liés à la modernisation et à la mise en oeuvre de nouvelles infrastructures ou applications et mis en avant par une centaine de responsables d’administrations centrales et d’organismes publics interrogés, montre notamment que :

- Les projets de gestion des contenus dématérialisés, regroupant la numérisation des documents, la GED (Gestion Electronique de Documents) et les moyens de publication de ces contenus arrivent en tête avec un volume de 13% des projets identifiés ;

- Les projets d’infrastructures se positionnent en seconde place avec 10% des projets identifiés et reviennent ainsi en force en 2008 ;
- Les projets liés à la gestion des ressources humaines, qui gravitent autour des grands projets SIRH lancés ces dernières années par l'ensemble des administrations centrales, se stabilisent à 9% de l’ensemble des projets ;
- L’archivage électronique et le stockage arrive aussi en troisième position avec 9% des projets identifiés ;
- Les projets liés à la sécurité prennent plus d’ampleur. Ils représentent en effet 8% des projets identifiés contre 5% l’année précédente ;
- Les projets liés aux applications de gestion et de production se stabilisent à 7%. Ces projets reflètent la diversité des métiers présents au sein des administrations et la volonté d’améliorer leur gestion ;
- Le traitement et la diffusion de données arrivent dans les mêmes proportions (7%), ainsi que les applications décisionnelles et de pilotage. Ces deux domaines sont complémentaires. Ils interviennent dans un contexte où les besoins en terme de pilotage prennent une place de plus en plus importante au sein des différents services de l’administration où la culture de la performance est déployée progressivement.

En ce qui concerne l’évolution de la dépense informatique des administrations centrales et locales en 2007, 64% des responsables d’administration interrogés fin 2007 évoquent que cette dépense est en phase avec le budget qu’ils avaient initialement prévu fin 2006.

En intégrant les charges de personnels internes et les contrats auprès des prestataires de services externes et des éditeurs ainsi que les investissements en matériels, MARKESS International estime que le budget informatique des :
- Administrations centrales, représente en moyenne 4,6% de leur budget total ;
- Administrations locales, représente environ 2% de leur budget total.

MARKESS International précise que ces moyennes sont seulement indicatives car il existe des écarts notables entre administrations, que ce soit en central ou en local. Poids des Budgets Informatiques des Administrations Centrales et Locales France, 2007

Pour mettre en oeuvre et opérer ces différents chantiers, de nombreux acteurs interagissent sur le marché. Les 8 premiers acteurs de services IT intervenant sur ce marché en 2007 sont : Atos Origin en tête suivis d'IBM Global Services, Thales, Capgemini, Steria, Bull, Accenture, Groupe LogicaCMG avec Unilog, et Sopra Group.

Parmi les autres sociétés de services IT se positionnant dans la vingtaine des principaux acteurs sur ce marché se trouvent CS Communication & Systèmes, SCC, GFI Informatique, Osiatis, Computacenter, Nextiraone, Prosodie, Jet Multimédia, Groupe EDS, HP, Ares, Groupe Neurones et Spie Communications. Il faut aussi compter sur les activités de services IT de Orange Business Services (Groupe France Telecom) et de BT qui a acquis, fin 2007, le pôle « Infrastructures Critiques » de CS Communication & Systèmes.

En 2007, ces acteurs opèrent sur un marché des logiciels et des services IT des administrations centrales et locales estimé à 6 280 millions d’euros. Ce marché devrait croître de +6,1% par an entre 2007 et 2009 pour atteindre 7 070 millions d’euros avec une dynamique légèrement plus forte pour les logiciels/progiciels que pour les services.

La méthodologie suivie pour réaliser cette étude repose sur 95 interviews avec des responsables de l’administration centrale,
d’organismes sous tutelle et de collectivités locales ainsi que sur plus d'une cinquantaine d’entretiens avec des prestataires IT parmi lesquels, entre autres : Accenture, Airial Conseil, Aliasource, Arinso, Arpège, Atempo, Atos Origin, AvenueSoftware, Axway (Sopra Group), BearingPoint, BravoSolution, Bull, Capgemini, Cardiweb, CDC-CEE, CGI, Citrix Systems, Colombus Consulting, Computacenter, Computer Associates, Dell, Digitech, Eurogroup, Ever, GFI, Groupe Aderhis, Groupe Helice, Groupe LogicaCMG – Unilog, HP, IBM, Infhotep, Intertek, Jalios, Jet Multimédia, Juniper Networks, Keyrus, Linagora, Microsoft, Nextiraone, Oracle, RBS, RIM, Saba, Sage, SAP, SAS, Steria, Teamlog, Unisys, Virtualia, etc.

Ce communiqué porte sur l’étude publiée par MARKESS International :
Bilan et Perspectives des Logiciels et Services IT dans l’Administration Française, 2007-2009. Cette étude fait partie du « Service e-Administration » de MARKESS International. Elle est destinée aux entreprises qui accompagnent l'administration dans sa modernisation ainsi qu’aux responsables du secteur public en charge de ces projets.

MARKESS International est un cabinet d’études et de conseil qui analyse depuis 10 ans l’impact des technologies de l’information sur la transformation et la modernisation des organisations.
Etabli à Washington, D.C. et à Paris, MARKESS International a pour mission d'aider tant les maîtrises d’ouvrage à mieux comprendre et tirer parti des technologies de l’information que les offreurs à mettre au point une stratégie optimale pour cibler ces marchés. Depuis 2002, fort de ses expériences et de son savoir-faire dans le domaine de l’administration électronique aux USA et de ses connaissances des impacts des nouvelles technologies sur les entreprises privées, MARKESS International a lancé une practice dédiée à l’analyse des marchés de l’administration et du secteur public.

www.markess.fr
www.markess.com

Mercredi 16 Janvier 2008
Notez






Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News