Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Malgré un environnement économique tendu, les PME françaises comptent investir 50 milliards € en 2012


D’après une étude européenne (1) réalisée par GE Capital, les PME françaises ont l’intention d’investir 50 milliards € en 2012, principalement pour acquérir de nouveaux matériels, soit pour rester à la pointe de la compétitivité soit pour remplacer du matériel devenu obsolète. L’étude montre que les PME françaises sont toujours dans une dynamique d’investissement même si celle-ci ralentit par rapport à il y a 6 mois.




Les principales conclusions de l’étude sont :
- Les intentions d’investissement baissent de 56,1% comparées aux chiffres d’il y a 6 mois. Les PME françaises annonçaient alors des intentions d’investissement à hauteur de 114,1 milliards €.
- Des intentions d’investissement sur 2012 qui restent encore légèrement supérieures aux investissements effectivement réalisés sur 2011 : 50 milliards comparé à 48,6 milliards d’euros.
- Pour 43% des PME interrogées, , les incertitudes économiques sont la cause principale de cette prudence accrue.
- Pour un quart (23%) des entreprises, le coût élevé du crédit est une des raisons de la diminution des investissements.

Concernant les perspectives d’emploi, l’étude révèle qu’elles suivent les intentions d’investissement et baissent de moitié par rapport à l’année dernière. Les chefs d’entreprise espèrent néanmoins encore créer près de 300 000 emplois au cours des 12 prochains mois.

Patrice Coulon, Directeur Général Délégué de GE Capital France, ajoute : « Certaines PME vont poursuivre leurs investissements pour rester compétitives et ce malgré un environnement économique difficile. Une des leçons que les entreprises ont retenu de la précédente crise de 2008 est la nécessité d’anticiper et de maintenir un certain niveau technologique pour gagner des parts de marché, faire la différence et se préparer à la reprise de la croissance économique. C’est pourquoi, en cette période économique difficile, GE Capital confirme son engagement aux côtés des entreprises françaises. Il est capital, pour la compétitivité de la France, de leur offrir des solutions de financement additionnelles et alternatives qui pourront leur permettre de maintenir un niveau d’investissement indispensable à leur compétitivité sur le marché européen.»

L’étude révèle cependant que les PME françaises sont moins optimistes que leurs homologues allemandes et italiennes qui prévoient d’investir respectivement 115 et 80 milliards d’euros. Les PME anglaises comptent elles investir 44,7 milliards d’euros. Au total, les PME de ces 4 pays envisagent d’investir près de 300 milliards d’euros, une baisse de 39% par rapport à il y a 6 mois.

Dans les 4 pays étudiés (Allemagne, France, Italie et Royaume-Uni), la moitié des dépenses (environ 140 milliards) prévues au cours des 12 prochains mois portent sur des équipements et des biens industriels.

(1) : Sur la base d'une étude menée par les équipes GE Capital sur un échantillon représentatif de 1 700 PME en Europe (Grande-Bretagne, Allemagne, Italie, France) en janvier 2012.

GE Capital

Télécharger ci-dessous l'étude complète (PDF 16 pages)

capex_etude_050412.pdf CAPEX ETUDE_050412.pdf  (2.96 Mo)


Mercredi 11 Avril 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News