Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Luttons contre la fracture numérique : un véritable handicap sur le marché du travail


Plus que jamais, exercer une activité professionnelle est synonyme de parfaite maitrise de l’outil informatique. En effet, quelque soit la profession concernée, il est pratiquement impensable de ne pas avoir à utiliser un ordinateur pour communiquer : email, traitement de texte jusqu’aux applications métiers complexes pour certaines professions. Maîtriser et savoir utiliser l’outil informatique est donc un prérequis indispensable pour chacun d’entre nous.




Une fois ce constat posé, il convient de regarder de plus près si l’outil informatique est réellement bien maitrisé. De manière générale, l’on constate qu’il est, dans les grandes lignes, plutôt bien utilisé (tout au moins au niveau des données fondamentales…). En revanche, ce dernier n’est pas forcément toujours bien exploité par certains types d’utilisateurs et donc contribue à les marginaliser. L’exemple des personnes handicapées et des seniors illustre ce constat.

Ces populations sont alors touchées de plein fouet par la fracture numérique et ne peuvent lutter à armes égales sur le marché de l’emploi. Notons que, dans les deux cas, les projets liés à l’emploi sont des axes stratégiques portés par les pouvoirs publics et les entreprises. Encore faut-il pouvoir permettre aux personnes handicapées et au seniors d’accéder et de maitriser l’outil informatique. Pour ce faire, il convient de repenser le mode de travail et de le rendre accessible à tous.

L’accès à l’informatique tend également à se positionner comme un droit. Ce dernier devrait suivre rapidement le chemin pris par la loi sur l’accessibilité des sites web qui impose aux éditeurs de sites de déployer des portails adaptés aux personnes handicapées et aux seniors. Pour ce faire, un ensemble d’outils qui leur sont dédiés est proposé : loupes… Il doit en aller de même en entreprise. Ainsi, nombre d’éditeurs proposent désormais des versions d’outils professionnels (traitement de texte…) pour les personnes en situation de handicap. Ce dispositif permettra donc aux entreprises de pouvoir respecter leur quota d’embauche de personnes handicapées sans que cela impacte leurs performances.

Ainsi, les entreprises et les administrations déploient ce type d’outils et demandent à leur Direction des Ressources Humaines de mener une politique d’embauche prenant en compte les personnes en situation de handicap et les seniors. Ces politiques ne se limitent pas à une simple embauche mais incluent un large volet de formation, indispensable pour garantir les performances des collaborateurs intégrés. De tels dispositifs permettent aujourd’hui à des centaines de personnes de ne plus se trouver coupées d’un emploi et de contribuer à créer de la valeur au sein de l’entreprise. Au-delà d’un rôle purement productif, l’outil informatique peut également revêtir un aspect social et ne pas systématiquement se positionner comme un frein pour certaines personnes.

A n’en pas douter, nous devrions donc voir largement l’emploi des personnes handicapées se développer. La dernière édition de la semaine pour l’emploi dédiée aux travailleurs en situation de handicap semble confirmer cette tendance de fond. Gageons que l’informatique se positionne donc à court et long termes comme une arme antidiscrimination permettant aux handicapés et aux seniors d’occuper la place qu’ils méritent dans l’environnement professionnel.

Par Hubert BARKATE, Président d'Adhara

Jeudi 11 Février 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News