Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Les trésoriers d’entreprise recherchent des services personnalisés encore plus sécurisés


Une nouvelle étude de BNP Paribas et Boston Consulting Group révèle que les trésoriers d’entreprise sont fortement attachés à la recherche de services optimisés et plus personnalisés de la part des banques de flux; celles-ci doivent notamment tenir compte d’un environnement plus difficile, générant de nouveaux risques.




Selon un nouveau rapport publié aujourd'hui par BNP Paribas et le Boston Consulting Group (BCG), les trésoriers d’entreprise attendent de leurs banques de flux qu’elles contribuent davantage à l’amélioration de leur efficacité opérationnelle et qu’elles leur proposent une approche plus personnalisée pour les aider à gérer leurs risques et s’adapter aux nouvelles contraintes de leur secteur d'activité.

Sur la base d’une enquête réalisée auprès de 750 trésoriers et directeurs financiers d’entreprises internationales, ce rapport intitulé Corporate Treasury Insights 2016 révèle que les trésoriers d’entreprise sont particulièrement attentifs aux questions de sécurité, de transparence, de gestion de la liquidité dans un environnement de taux faibles et de lutte contre de nouveaux risques durables, tels que la cyber criminalité et la fraude. Dans ce contexte, les trésoriers sont manifestement à la recherche de banques de flux capables de les accompagner tout au long de leur cycle de vie et d’être un partenaire de confiance offrant des solutions d’analyse de données sur-mesure.

Le prix et le service l’emportent sur le produit

Dans un contexte d’incertitude des marchés et de plus grande complexité l’opérationnelle, l’enquête met en évidence le fait que les trésoriers s’attachent moins à la sophistication des produits proposés par une banque de flux qu’à une solution prévisible, fiable alliée à une excellente capacité. Ainsi, la qualité du service et le prix sont les deux critères principaux retenus par les trésoriers (60% et 70 % respectivement) dans leur choix de banque de flux.

Jacques Levet, responsable du pôle Transaction Banking dans la zone EMEA chez BNP Paribas, déclare : « L'écosystème de la trésorerie d’entreprise se diversifie constamment et les solutions bancaires deviennent maintenant de plus en plus standardisées. Par conséquent, au lieu de doter sans cesse leurs produits de nouvelles fonctionnalités, les banques cherchent à se différencier en axant leurs efforts sur l’amélioration de l’expérience client et des niveaux de sécurité. »

Des trésoriers à la recherche de plateformes indépendantes et flexibles

Selon les trésoriers interrogés, il est de plus en plus important de disposer à la fois d'une vision consolidée de leur positions financières et de liquidité et d’un reporting détaillé tout en assurant une cohérence entre les différents sites géographiques. Ils s’attendent par conséquent à ce que la banque de flux leur propose une plateforme unique qui regrouperait différents produits tels que la gestion des flux de trésorerie, négoce international, la gestion du fonds de roulement et la couverture des expositions aux devises. Néanmoins, ils ne souhaitent pas se sentir liés à un dispositif unique : 60 % des trésoriers considèrent que l’outil idéal est totalement indépendant d’un établissement bancaire, ce qui est déjà une réalité pour 45 % d’entre eux.

Yann Sénant, Directeur Associé au bureau de Paris du BCG, indique : « Les trésoriers ont le sentiment que les plateformes fermées sont intrusives et introduisent un degré de contrainte. Ils recherchent au contraire une offre intégrée multi-banques, gage de neutralité. »

Des modèles de services appelés à évoluer

Si l’adoption de logiciels de gestion de trésorerie n’est pas une tendance nouvelle, les applications mobiles dédiées ont fait leur apparition cette année auprès de plusieurs grandes sociétés d’Amérique du Nord. Afin de les accompagner dans un environnement opérationnel de plus en plus complexe, les trésoriers souhaitent que leur banque de flux leur propose des plateformes intégrées et simples d’utilisation, mais aussi des services personnalisés et des conseils sur-mesure et ciblés, reposant sur des analyses de données adaptées (data-driven).

Yann Sénant, Directeur Associé au bureau de Paris du BCG, poursuit : « Les trésoriers conservent une certaine frustration devant des processus bancaires de plus en plus complexes. Ils attendent des banques qu’elles contribuent à simplifier leurs tâches administratives, en particulier pour ce qui a trait aux procédures de conformité, et qu’elles les fassent bénéficier d'une expérience utilisateur rapide, simple et agréable. »

Pour différencier leurs modèles de services, les banques ont quatre possibilités :

1. Orchestrer l’écosystème de la trésorerie : en faisant le choix d’une architecture ouverte, les banques joueraient un rôle de coordinateur global en mettant à disposition de leurs clients une interface unique ouverte à des contributeurs tiers. Pour cela, les banques devront utiliser des données standardisées afin d’être capable de générer rapidement des analyses pour chaque client.

2. Offrir un service sur-mesure et efficace reposant sur des solutions technologiques et accessibles via différents canaux : les banques doivent pouvoir fournir aux trésoriers un meilleur niveau de visibilité et de traçabilité de leurs sites géographiques, des indicateurs de performance standardisés et des communications plus fréquentes et plus pertinentes.

3. Offrir une expertise supérieure en matière de conseil et de gestion des risques :
- De nombreux trésoriers considèrent que les banques représentent une référence absolue en matière de qualité des systèmes informatiques étant donné le degré d’exigence applicable à la sécurité de leurs propres activités.
- Plus de 50% des répondants ont désigné les banques comme étant leur prestataire privilégié en ce qui concerne les mesures d’atténuation des risques traditionnelles, comme les mécanismes de suivi du trafic réseau et des transactions ou encore la formation du personnel.
- De plus, 20 % à 40 % d’entre eux déclarent qu’ils envisageraient de recourir à des solutions bancaires pour leurs besoins de trésorerie entièrement informatisés. C’est dans le domaine de la cyber-sécurité, première source de risque aux yeux de trésoriers, à égalité avec le risque de marché et de contrepartie, que les banques sont considérées comme les plus légitimes. En effet, 45 % des sondés déclarent qu’ils s’adresseraient à des banques pour ce type de service.

4. Améliorer l’expérience utilisateur avec des fonctionnalités numériques et analytiques sur-mesure : les trésoriers souhaitent que les banques soient en mesure d’analyser et d’interpréter leurs données afin d’améliorer la veille de marché, une capacité qui serait particulièrement appréciée dans les grandes multinationales.

Pour répondre à ces niveaux croissants d’exigences, les banques doivent d’abord chercher à faire bénéficier leurs clients de solutions de trésorerie rationalisées et transparentes, dans le cadre d'une expérience client digitalisée et conviviale.

Jacques Levet, Head of Transaction Banking EMEA chez BNP Paribas, conclut : « Aux banques d’imaginer des offres commerciales articulées autour de leurs cœurs d’expertise, en particulier dans des domaines tels que la gestion des risques et la cyber-sécurité, ce qui leur permettra d’offrir une assistance très appréciée. De plus, les banques doivent être flexibles et envisager des partenariats stratégiques avec des fintechs, voire d'autres prestataires le cas échéant, et privilégier la collaboration à l’internalisation de certains services : une démarche qui aboutira à davantage de valeur ajoutée pour leurs clients.

Méthodologie
Ce rapport a été élaboré sur la base d'une enquête exclusive à travers de nombreux secteurs d’activité auprès de 750 trésoriers et directeurs financiers d'entreprises internationales présentant un revenu annuel consolidé supérieur à $500 millions. L'enquête a été menée par Expand Recherche (une filiale en propriété exclusive de BCG) pour BNP Paribas et le BCG. L'étude comprend également des entretiens avec 25 trésoriers et directeurs financiers d'organisations multinationales. Cette deuxième édition du rapport Corporate Insights Treasury est enrichie de deux nouveaux thèmes particulièrement importants aux yeux des personnes interrogées : la cyber-sécurité et les fonctions analytiques avancées.

A propos de BNP Paribas
BNP Paribas est une banque de premier plan en Europe avec un rayonnement international. Elle est présente dans 75 pays, avec plus de 189 000 collaborateurs, dont plus de 146 000 en Europe. Le Groupe détient des positions clés dans ses trois grands domaines d'activité : Domestic Markets et International Financial Services, dont les réseaux de banques de détail et les services financiers sont regroupés dans Retail Banking & Services, et Corporate & Institutional Banking, centré sur les clientèles Entreprises et Institutionnels. Le Groupe accompagne l’ensemble de ses clients (particuliers, associations, entrepreneurs, PME, grandes entreprises et institutionnels) pour les aider à réaliser leurs projets en leur proposant des services de financement, d’investissement, d’épargne et de protection. En Europe, le Groupe a quatre marchés domestiques (la Belgique, la France, l'Italie et le Luxembourg) et BNP Paribas Personal Finance est numéro un du crédit aux particuliers. BNP Paribas développe également son modèle intégré de banque de détail dans les pays du bassin méditerranéen, en Turquie, en Europe de l’Est et a un réseau important dans l'Ouest des Etats-Unis. Dans ses activités Corporate & Institutional Banking et International Financial Services, BNP Paribas bénéficie d'un leadership en Europe, d'une forte présence dans les Amériques, ainsi que d'un dispositif solide et en forte croissance en Asie-Pacifique.
bnpparibas.com

A propos du Boston Consulting Group (BCG)
Le BCG est un cabinet international de conseil en management et le leader mondial du conseil en stratégie d'entreprise. Nous travaillons avec des clients de tous les secteurs partout dans le monde pour identifier ensemble les meilleures opportunités, les aider à affronter leurs défis et faire évoluer leurs activités. A travers une approche personnalisée, nous leur apportons notre vision de la dynamique des entreprises et des marchés ainsi que notre expertise à chaque niveau de leur organisation. Nous leur garantissons ainsi un avantage concurrentiel durable, des organisations plus performantes et des résultats pérennes. Fondé en 1963, le BCG est une entreprise privée présente dans 48 pays avec 85 bureaux.
bcg.fr

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 6 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The FinTecher
- The Blockchainer
- Le Capital Investisseur

Le magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Mercredi 18 Mai 2016
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs