Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Les sociétés leaders dans l'industrie de biens de consommation pourraient libérer jusqu'à USD 29 milliards de liquidités


Une nouvelle étude Ernst & Young portant sur les plus grandes entreprises mondiales de biens de consommation a révélé qu'une meilleure gestion des actifs circulants pourrait libérer entre USD 15 et 29 milliards, soit environ 16% de leur dette nette.




L'étude Consumer products industry and working capital management d'Ernst & Young montre que l'amélioration des méthodes de gestion des actifs circulants pourrait libérer des liquidités indispensables pour aider les entreprises à augmenter leurs propres liquidités en cette période de ralentissement de l'économie. A court terme, la baisse de la demande des consommateurs et le durcissement des conditions de crédit, aggravés par le prix des matières premières et la volatilité de la monnaie, affecteront sérieusement les flux de trésorerie de l'industrie et ses actifs circulants en particulier.

"Nos résultats montrent qu'il existe actuellement de grandes disparités en matière de performance des actifs circulants dans l'industrie et dans ses segments. Le secteur alimentaire et boissons a progressé dans la réduction des niveaux d'actifs circulants depuis 2002, tandis que la performance des produits ménagers et de soin enregistre un fléchissement", explique Mike Sills, Responsable de l'industrie de biens de consommation (Head of Consumer Products) chez Ernst & Young pour la région EMEIA composée de l'Europe, du Moyen-Orient, de l'Inde et de l'Afrique.

Une stratégie de gestion efficace des actifs circulants peut offrir les meilleures opportunités d'amélioration, à condition de se concentrer sur les actions suivantes:
- Incitations pour la performance des actifs
- Gestion efficace des conditions de paiement pour les clients et les fournisseurs
- Amélioration du crédit, de la facturation et des processus d'encaissement
- Contrôle étroit des remises, escomptes et autres incitations à la vente
- Etablissement de prévisions de la demande de premier ordre
- Renforcement des liens et coordination plus étroite tout au long de la chaîne d'approvisionnement
- Amélioration de l'approvisionnement, par exemple en diminuant la base de fournisseurs pour bénéficier d'un meilleur levier lors des négociations et développer l'e-sourcing

"Les liquidités sur les marchés des capitaux ont enregistré une baisse record et, avec l'attitude conservatrice des banques à l'égard du crédit actuellement, les entreprises devront passer en revue toutes les méthodes disponibles pour accéder à des liquidités. En revanche, les entreprises qui feront des actifs circulants une priorité, auront une chance d'accéder au capital "libre", d'obtenir un meilleur rating que leurs concurrents et de se trouver en position de force pour tirer profit des opportunités commerciales", conclut Mike Sills.

A propos de l'enquête
L'industrie de biens de consommation est la 3e plus grande en termes de capitalisation du marché parmi les 21 industries en Suisse. Elle se compose de 12 entreprises cotées en bourse avec une capitalisation de marché combinée de CHF 500,2 milliards (USD 450,5 milliards). L'étude est basée sur les états financiers publics des 23 entreprises américaines et européennes leaders (en termes de ventes) dans l'industrie de biens de consommation opérant dans les segments de l'alimentaire et boissons, des produits ménagers et de soin ainsi que dans la brasserie. Un pourcentage élevé de ces entreprises ont leur siège mondial ou européen en Suisse (p. ex. Nestlé, Kraft Foods, Procter & Gamble, Colgate).

Bref portrait d'Ernst & Young
Ernst & Young est un des leaders mondiaux dans les domaines de l'assurance, la fiscalité, les transactions et le conseil. Nos 135'000 collaborateurs, répartis dans le monde entier, partagent les mêmes valeurs et un engagement inébranlable pour fournir une qualité de haut niveau. En Suisse, Ernst & Young est un des leaders en audit et en conseil. Elle offre également ses services dans les domaines de la fiscalité et du droit ainsi qu'en matière de transactions et de comptabilité. Nos 1'900 collaborateurs ont d'ailleurs dégagé un chiffre d'affaires de CHF 563 millions pour l'exercice 2007/08. C'est en aidant nos employés, nos clients et les communautés auxquelles nous appartenons à donner le meilleur d'eux-mêmes que nous faisons la différence.
www.ey.com/ch

Ernst & Young désigne l'organisation mondiale des sociétés membres d'Ernst & Young Global Limited, chacune d'entre elles étant une entité juridique séparée.

Source : Ernst & Young Schweiz

Mardi 27 Janvier 2009
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear


Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News