Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Les placements de bons pères de famille sont-ils en voie de disparition ?


Qu’est-ce qui a été divisé par 3,2 en 12 mois ? Le rendement du Livret A. En août 2008, le Livret A, si populaire, offrait un taux d’intérêt annuel net de 4,00%. Depuis le 1er août dernier, ce taux a été ramené à 1,25%, son niveau historiquement le plus bas.




Pierre-Antoine Dusoulier
Pierre-Antoine Dusoulier
Le Livret A est l’emblème des investissements des « bons pères de famille » grâce à un rendement net d’impôt garanti. Son taux, fixé par le gouvernement, reflète d’une part les taux du marché et d’autre part le niveau de l’inflation. Les taux d’intérêt sont au plus bas, l’inflation, pour l’instant, inexistante. Les livrets réglementés offrent donc des taux de moins en moins attractifs. Selon La Tribune [1], « la plupart des placements à court terme rapportent désormais moins de 2% ».

A l’inverse des placements de « bons pères de famille » certaines opportunités peuvent offrir des taux plus intéressants. Malheureusement, le fisc se charge le plus souvent d’en « raboter » l’attractivité. Pour autant, l’évasion ou la dissimulation fiscale, voire la fréquentation des paradis fiscaux sont des « solutions » de plus en plus dangereuses et à éviter absolument.

« Pour toucher des intérêts dignes de ce nom, mieux vaut aujourd'hui être prêt à bloquer son argent quelques années, ou à prendre quelques risques en Bourse, » poursuit le journaliste de La Tribune. Les placements de « bons pères de famille » seraient-ils en voie de disparition ?

Quitte à prendre quelques risques, il serait dommage de limiter son champ d’action aux marchés boursiers traditionnels alors que le marché des devises, les CFD, futures, options ou autres produits dérivés offrent aujourd’hui des possibilités de rendement très séduisantes. Mais accepter « quelques risques » n’est pas s’exposer sans limite à « tous les risques ». Quelques formations en ligne, celles offertes par Saxo Banque à ses clients, permettent de maîtriser les mécanismes de ces marchés et donc de limiter son exposition aux risques. Risques limités et rendement potentiels élevés, serait-ce la solution ?

Bon trades

[1] « Placer ses liquidités vaut-il encore le coup ? » Latribune.fr 10 août 2009
www.latribune.fr/patrimoine/placements/20090810trib000408925/dossier-placer-ses-liquidites-vaut-il-encore-le-coup-.html

Pierre-Antoine DUSOULIER, Président de Saxo Banque
www.saxobanque.fr

Lundi 7 Septembre 2009
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News