Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Les performances RSE ne convainquent pas les employés


« Les entreprises devraient respecter la croyance que l'économie et l'écologie vont de paire. » C'est de cette manière que s'expriment les employés dans une nouvelle étude de Krauthammer observant leurs opinions envers les pratiques de RSE (Responsabilité sociétale des entreprises**) de leur entreprise. 60% des personnes interrogées le souhaitent et pourtant, seules 26 % le constatent.




Les performances RSE ne convainquent pas les employés
En général, selon les employés, environ 50 % des entreprises sont opérationnelles, voire exemplaires, en termes de pratiques de RSE concernant les trois éléments primordiaux : Personnes, Planète, Bénéfices. L'autre moitié présente une politique de RSE réactive ou inactive, ou alors elles n'informent pas leurs employés de leurs actions.

L'étude, réalisée en collaboration avec des experts de l'Université d'Amsterdam et de l'Université Erasmus de Rotterdam, examine le point de vue des employés sur les pratiques de RSE de leur entreprise. Qu’attendent les collaborateurs de l’entreprise ? Dans quelle mesure ces attentes sont-elles comblées ?

« Cette étude est un appel aux personnes disposant du pouvoir, des compétences et des ressources nécessaires pour être proactives, ou au moins consciemment actives en ce qui concerne la RSE. Face au climat économique et écologique actuel, ne pas identifier et ne pas récolter les « fruits prêts à tomber » tels que l'efficacité des ressources, est tout simplement incompréhensible ! », s'insurge Ronald Meijers, président adjoint du Conseil d'administration de Krauthammer. « J'observe une demande générale de fiabilité et de cohérence en termes de RSE. Le message envoyé aux entreprises est très simple : faites ce que vous dites et dites ce que vous faites ! », conclut-il.

« En général, l'étude indique qu'il existe des écarts entre ce que les employés recherchent et ce qu'ils obtiennent réellement. Et loin d'être des observateurs passifs, les employés jouent déjà un rôle actif en matière de RSP (Responsabilité sociétale personnelle). Cela prouve également que ces personnes en particulier ont un œil davantage critique sur les performances de leurs employeurs », commente Steffi Gande, co-responsable du département Recherche de Krauthammer.

Examinant 16 domaines spécifiques de pratique de RSE, l'étude montre également que les employés ont le sentiment que leur entreprise est contre-performante dans d'autres domaines essentiels, notamment le respect du crédo selon lequel leur avantage compétitif à long terme dépend de l'utilisation efficace des ressources (59 % des personnes interrogées affirment que leur entreprise devrait adopter ce niveau de pratique alors que seulement 24 % le pratiquent dans la réalité).

« La RSE est nécessaire, surtout en période de crise économique », ajoute le professeur Rob van Tulder de l'Université Erasmus de Rotterdam.
« La crise économique mondiale met la RSE sous les feux des projecteurs de façon pratiquement perverse. D'un côté, tout le monde reconnaît que la crise économique a été provoquée en partie par un manque flagrant de RSE. D'un autre côté, beaucoup de personnes contestent le fait que la crise peut être solutionnée grâce à des efforts de RSE importants. Au final, la nature systémique de la crise exige des approches à plus long terme mettant en scène tous les acteurs pertinents », conclut-il.

*Etude menée par Krauthammer en partenariat avec l'Ecole de Management de Rotterdam, l'Université Erasmus de Rotterdam et l'Université d'Amsterdam.

**RSE=Responsabilité sociétale des entreprises : entreprises réalisant des activités professionnelles économiquement durables en plus de protéger les Personnes, la Planète et les Bénéfices. En fin de compte, la responsabilité sociale des entreprises devient responsabilité sociétale des entreprises lorsque ces dernières s’efforcent, avec des organismes de leur secteur, des ONG et les gouvernements, de promouvoir la RSE au-delà de leur propre entreprise ou de leur propre secteur.

Veuillez télécharger l’étude complète à l’adresse :
www.krauthammer.com/Docs/Content/File/VRB20/Responsabilite-sociale-entreprises.pdf

A propos de Krauthammer
Krauthammer est une société de training et de coaching qui aide les clients du monde entier à concilier avec succès le développement permanent des personnes et les performances durables de l’entreprise. Elle propose des programmes de mise en œuvre du changement et de développement du capital humain au niveau individuel, de l’équipe et de l‘entreprise, optimisant l’efficacité personnelle des dirigeants et managers, des vendeurs et des négociateurs, des formateurs, coachs, consultants. Constituée en 1971, Krauthammer emploie 300 consultants et salariés, qui proposent leurs services dans plus de 50 pays, en 15 langues. La cohérence d’action à l’international et le perfectionnement professionnel permanent. des consultants sont assurés par quatre sessions annuelles au sein de l’université Krauthammer, où chaque consultant passe de 2 à 3 semaines par an.

www.krauthammer.com

Lundi 20 Avril 2009
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs