Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Les offres BI en Open Source, une alternative sérieuse aux solutions Best of Breed


Micropole-Univers, société européenne de conseil et d’ingénierie spécialisée dans les domaines de la Business Intelligence, de l’e-business, du CRM et de l’ERP, revient sur la montée en puissance des logiciels libres appliqués au décisionnel et détaille leurs atouts et leurs attraits.




Renaud Finaz de Villaine
Renaud Finaz de Villaine
La concurrence ne cesse de croître sur le marché des technologies décisionnelles (ou BI). Dominé encore récemment par les “pure players” que sont SAS, Business Objects, Cognos, Hyperion, Informatica…, ce marché compte désormais de nouveaux entrants venus du monde de l’Open Source, dont les offres sont autant d’alternatives sérieuses aux solutions logicielles traditionnelles. Plusieurs points jouent en leur faveur et seront à suivre attentivement.

La majorité des acteurs Open Source proposent des fonctionnalités de base équivalentes aux modules de reporting et d’analyse OLAP proposés par les éditeurs “Best of Breed”. Quatre acteurs du Libre commencent néanmoins à se détacher en élargissant les fonctionnalités embarquées dans leurs offres. La tendance est en effet à l’unification des différents programmes BI en Open Source sur une plate-forme décisionnelle centrale :
- JasperSoft combine dans sa Business Intelligence Suite, non seulement les moteurs de reporting et d’analyse OLAP mais aussi un ETL et des modules de visualisation.
- La plate-forme décisionnelle de Pentaho comprend des fonctions de reporting, d’analyse OLAP, ainsi que de tableaux de bord et d’extraction et intégration de données. Les modules fonctionnels peuvent être utilisés soit sous la forme d’une suite complète, soit indépendamment les uns des autres ; ils sont accessibles via des services web.
- SpagoBI propose une plate-forme collaborative. Les outils y sont intégrés sous forme de suite logicielle, afin de faciliter le développement et la mise en oeuvre d’applications décisionnelles. Les modules de SpagoBI s'appuient sur un socle robuste et comprennent le reporting, l’analyse OLAP et multidimensionnelle, les tableaux de bord, la gestion de la performance, les requêtes ad hoc, la gestion de documents, la planification des tâches et un moteur de workflow.
- Actuate avec son offre Eclipse BIRT qui inclut toutes les fonctionnalités pour créer, visualiser et diffuser des rapports d’analyse.

Ces différentes offres Open Source vont donc se différencier sur 4 points :
- Le choix des composants qu’elles intègrent : Japsersoft intègre l’ETL de Talend, SpagoBI a misé sur les outils de Mondrian pour le moteur OLAP et de Weka pour le Data Mining ;
- Le niveau de granularité des fonctions ;
- Leur plus ou moins grande intégration dans le SI ;
- Leurs partenaires intégrateurs de référence.

Face à ces nouveaux enjeux de marché, les acteurs de l’Open Source connaissent de profondes mutations. La première est leur transformation de structures associatives en véritables sociétés commerciales spécialisée dans l’édition de logiciels. Ces entités sont capables de dégager des profits et de les réinvestir en R&D mais aussi et surtout en marketing et stratégie commerciale. Au départ, nées de la nécessité de se faire référencer par les intégrateurs et SSII majeures, généralistes et spécialistes, ces nouvelles sociétés de logiciels libres poursuivent désormais d’autres objectifs.

Les sociétés du Libre continuent de disposer d’atouts notables, notamment en termes de coûts de fonctionnement, hérités de la dynamique communautaire :
- la faiblesse des coûts de développement, le principe même du libre étant de partager les innovations sur les codes source et de capitaliser sur les découvertes de la communauté ;
- la faiblesse des coûts marketing

Les acteurs de la BI Open source ont donc la possibilité de proposer leurs offres selon un mode tarifaire différent de celui des éditeurs historiques, c’est-à-dire sans fixer un nombre d’utilisateurs par licence. Par contre, il est important de bien prendre la mesure des coûts de développement additionnels qui devront toujours être faits autour des offres, au fil de l’eau de l’évolution du code.

C’est ce qui laisse un large champ d’intervention aux Majors de la BI, champ sur lequel les acteurs du décisionnel en Open Source ne se positionneront pas à court terme : à savoir les offres verticalisées, métier et sectorielles. Business Objects, Cognos et consorts ont en effet la capacité à intégrer un savoir-faire métier et à le traduire en fonctionnalités logicielles simples et ergonomiques. Ils présentent également l’avantage d’offrir des produits packagés où très peu de développements spécifiques sont requis et où les déploiements à grande échelle sont très simples et simplifiés.

Toujours est-il que l’écart entre ces deux univers du décisionnel s’amenuise au fil des ans et que la concurrence de l’Open Source ne peut plus être mise de côté. À l’heure où l’objectif des entreprises est de générer des économies, d’être autonomes et indépendantes vis-à-vis de leurs fournisseurs de technologies et enfin, de s’inspirer d’une philosophie collaborative (source étude Markess International 2007), l’offre décisionnelle en Open Source, qui n’était pas considérée comme un réel danger, constitue dès lors une alternative plus que crédible, à la fois viable et en ligne avec ces objectifs et ces contraintes budgétaires.

Le marché français reste en ce début 2008 en retard en matière de recours à l’Open Source, contrairement notamment à la Suisse. Mais il suffirait d’une volonté politique similaire à celle qui a guidé les décisions helvétiques pour changer la donne. N’oublions pas que les appels d’offres du secteur public suisse doivent obligatoirement prévoir l’étude de technologies libres aux côtés des solutions d’éditeurs. C’est une des raisons qui a contribué à l’entrée du Libre dans les mœurs de nos voisins et qui pourrait servir d’exemple dans l’Hexagone.

À propos de Micropole-Univers
Micropole-Univers est une société européenne de conseil et d'ingénierie spécialisée dans les domaines de la Business Intelligence, de l'E-Business, du CRM et de l’ERP. Le groupe accompagne ses clients sur l'ensemble des phases d'un projet, du conseil à la réalisation complète de la solution, ainsi que sur la formation. Leader dans son domaine en France et en Suisse, le groupe est partenaire des principaux éditeurs de logiciels.
Micropole-Univers regroupe près de 950 collaborateurs et intervient auprès de 1 000 clients (dont 80% des groupes du CAC 40). Le groupe est coté sur le marché Eurolist compartiment C d'Euronext Paris et est inscrit au segment Next Economy. Code ISIN : FR0000077570.
www.micropole-univers.com

Par Renaud Finaz de Villaine, Directeur Marketing et Communication, Micropole-Univers

Mercredi 19 Mars 2008
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News