Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Les obligations puttables : un rendement progressif en fonction de la fidélité


Les liquidités sont une classe d’actifs à part entière pour les investisseurs institutionnels. Une étude de l’EIAMS indique en effet une allocation moyenne de 9.8% des actifs en placements monétaires à l’échelon européen.




La crise a déclenché des baisses importantes des taux directeurs. En 2010, la baisse de l’aversion au risque amène la recherche de rendements plus élevés, alors que ces derniers restent proches de zéro.

Dans ce contexte, les obligations puttables semblent un outil bien adapté au besoin des trésoriers. Ce sont des obligations à taux variables souvent indexées sur le taux Euribor 3 mois, dont la maturité est généralement comprise entre un et trois ans, qui s’accompagnent d’une option de vente que les investisseurs peuvent exercer à des périodes définies souvent trimestrielles. Les marges servies au-delà de l’Euribor 3 mois vont croissant.

Ce produit permet de maîtriser l’exposition au crédit d’un émetteur. Si ce dernier s’améliore ou reste stable, on bénéficie d’un rendement toujours plus avantageux grâce aux rendements croissants. Dans le cas contraire, on bénéficie d’une liquidité intégrée au produit. Cette liquidité provient du put investisseur, qui permet en outre d’être couvert contre un risque de détérioration durable du crédit de l’émetteur.

Actuellement animé par des banques pour des émetteurs principalement issus des secteurs automobile et financier, parfois garantis par des Etats, ce marché propose des rendements attractifs par rapport à l’Eonia. La rémunération excède ce dernier dans des marges comprises entre 0.4% et 1% environ. Bien qu’il s’agisse de titres de maturité obligataire, l’option de vente à trois mois a amené les gérants d’OPCVM monétaires à les valoriser de manière linéaire. Cette approche ne rend pas vraiment compte des caractéristiques de ces titres. Le potentiel de variation des prix des obligations puttables existe en effet, même s’il est limité.

Stelphia AM a ainsi mis en place une méthode de valorisation permettant donc d’obtenir la transparence liée à la valorisation de l’instrument dont les résultats sont peu différents des pratiques existantes sur le marché.

Les obligations puttables : un rendement progressif en fonction de la fidélité

Les obligations puttables : un rendement progressif en fonction de la fidélité

CONCLUSION :
- Des titres dotés d’un couple rendement/risque attractif
- Le principe de la rémunération croissante en fonction de la durée de détention particulièrement adapté aux investisseurs institutionnels et aux trésoriers.
- Une option de vente au gré de l’investisseur est assez rare dans le monde financier, et bien adaptée à la période.
- Un outil technique, qui prend tout son sens dans une gestion collective.

Par Etienne POURNY, Président, STELPHIA AM

Extrait de TRESORERIE MAG'
Ce document TRESORERIE MAG’ est une lettre d’information appartenant à Seeds Finance qui conserve l’entière propriété intellectuelle des documents produits par elle ainsi que l’exclusivité des droits de reproduction, de traduction et de présentation. La diffusion de l’information contenue dans ces documents et la reproduction même partielle et par quelque procédé que ce soit est interdite sans l'autorisation préalable de Seeds Finance. Ces informations mises à disposition par Seeds Finance ne constituent en aucun cas une offre ou une sollicitation à investir dans un quelconque produit. Attention, ces informations sont uniquement indicatives. Ces informations n'ont aucune valeur contractuelle et ne peuvent être considérées comme exhaustives ou exemptes d'erreurs accidentelles. Seeds Finance décline toute responsabilité concernant le résultat d'investissements réalisés sur la base des informations et opinions présentées dans cette brochure.

SEEDS FINANCE SA | 41 avenue de la grande armée 75016 Paris
Tél. 01 75 44 96 00 | Fax. 01 75 44 96 29
www.seeds–finance.com
Société de conseil en investissements financiers enregistrée sous le n°D003806 auprès de la CNCIF, association agréée auprès de l'Autorité des Marchés Financiers.

Dimanche 10 Octobre 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News