Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Les métiers de la restructuration d’entreprises


Le marché du retournement d’entreprises s’est largement professionnalisé ces dernières années. La plupart des opérateurs considère désormais qu’il présente toutes les caractéristiques d’un métier de conseil et d’accompagnement. Une tendance qui devrait se confirmer au cours des prochains mois avec les difficultés de trésorerie que générera inévitablement la récession à venir.




Qui sont les acteurs du retournement ?

Le chef d’entreprise en difficulté – à savoir une entreprise qui va se heurter à plus ou moins long terme à une crise de liquidité – doit constituer autour de lui une « cellule de crise » qui lui permettra de sécuriser le fonds de commerce à court terme et dresser son plan de redressement à moyen terme.

Cette cellule de crise est constituée :
1) des conseils financiers (voir fiche métier) dont le rôle est d’apporter aux entreprises et aux investisseurs la maîtrise des chiffres, l’expérience des négociations et la conduite des opérations. Les conseils financiers accompagnent aussi bien les dirigeants rencontrant de réelles difficultés financières que des chefs d’entreprise simplement désireux d’améliorer la rentabilité ou le besoin en fonds de roulement. Au sein de cette catégorie, il existe plusieurs compétences, peu d’équipe sur le marché sont en mesure d’aligner des spécialistes dans chacun des domaines:
- Les acteurs opérationnels du retournement, qui grâce à leur connaissance du monde de l’entreprise, apportent une assistance opérationnelle et financière aux entreprises afin d’améliorer leurs performances au quotidien ;
- Les experts en négociation, spécialisés en levée de dette et négociation bancaire, qui grâce à leur connaissance du monde bancaire et du financement en général, assistent les actionnaires au cours de leurs négociations avec les banques ;
- Les experts du chiffre, qui grâce à leur absence de conflit d’intérêt, sont en mesure de formuler un avis indépendant et objectif reposant sur des analyses chiffrées.
2) des avocats spécialisés en restructuration (voir fiche métier) dont le rôle est important dans l’orientation du choix du contexte juridique dans lequel il faut intervenir – in bonis, procédures amiables ou procédures collectives, les avocats spécialisés en restructuration se feront accompagnés éventuellement d’avocats en droit social ;

On peut y voir également :
- Les mandataires de justice/administrateurs judiciaires (voir fiche métier) désignés par les tribunaux pour traiter des procédures collectives de redressement judiciaire relative aux entreprises en difficulté mais également désignés en qualité de mandataire ad hoc, à titre confidentiel, pour assister le dirigeant dans ses négociations avec les partenaires financiers ;
- Les managers de transition (voir fiche métier) peuvent parfois être nécessaires, il s’agît de personnes à forte séniorité capables de prendre la direction des opérations pendant le temps limité de la crise.

Cette « cellule de crise » va permettre au Chef d’entreprise d’être suffisamment armé pour entamer des négociations avec banquiers, pouvoirs publics, salariés et éventuellement fonds de retournement, qui interviennent souvent en amont des procédures collectives de manière à rééquilibrer une structure bilancielle fragile et injecter les fonds nécessaires au redéploiement ;

Quels sont les facteurs clés de succès ?

L’expertise technique :
- Il faut pour réaliser ce type de mission une équipe senior et rompue aux situations de crise aigue
- La complémentarité des profils est un atout, les profils peuvent être issus du conseil, de l’audit, de la banque, du private equity et de l’entreprise
- La connaissance des acteurs et de l’environnement du retournement est indispensable.

L’expérience sectorielle :
- Il faut connaître les spécificités de chaque secteur d’activité, il est assez efficace de pouvoir s’adjoindre un expert sectoriel qui peut intervenir en mode « coaching »

L’approche pragmatique
- L’immersion totale au sein de l’entreprise est absolument indispensable pour comprendre et maîtriser la crise
- L’approche sera principalement orientée « cash », de l’analyse à la mise en œuvre de plans d’action

L’indépendance
- Pour formuler un avis indépendant, il est primordial de n’avoir aucun lien de dépendance quel qu’il soit, y compris économique, à un acteur à la négociation, hormis les honoraires payés pour effectuer ce travail.
Fiche métier – Le conseil en restructuration

Métier
Conseil en restructuration (Restructuring Advisory Services)

Description
Conseil financier des entreprises, investisseurs, créanciers ainsi que les autres parties prenantes confrontées à des situations de tensions financières ou lors de transactions dont une des parties est une entreprise en difficulté

Domaines d’intervention
Vous êtes impliqué dans des missions de diagnostic financier, stratégique et organisationnel pour des clients (entreprises, investisseurs, créanciers) en situation spéciale. Vous participez également à l’élaboration de modèles de trésorerie, à des projets d’acquisitions complexes (acquisitions de sociétés en difficultés, assistance à des fonds de retournement) et à des missions d’amélioration de la performance (BFR et P&L).

Formation
De formation grandes écoles de commerce (HEC, ESSEC, ESCP-EAP, EM Lyon, EDHEC) ou Master Finance (Master 225), parlant couramment anglais, vous disposez de compétences en comptabilité et analyse financière et avez des facilités avec les chiffres et la modélisation financière (sous Excel). Votre parcours comprend idéalement une expérience significative dans les métiers du conseil financier (départements Transactions Advisory Services ou audit d’un big 4, département financement de banque ou fonds d’investissement).

Les conseils de Duff and Phelps
Evolutions possibles : tous les métiers de la finance, y compris dans le domaine bancaire ou le monde du private equity.
Qualités humaines : La rigueur et la capacité d'analyse. L'écoute et la diplomatie. La résistance au stress. Une grande disponibilité. La curiosité d'esprit. Le sens de la relation humaine.
Facteurs-clés de succès : Un réseau relationnel personnel avec ses pairs au sein des banques et des fonds d’investissement.

Fiche métier – L’avocat conseil en restructuration
Métier : Avocat spécialisé en restructuration / procédures collectives
Description : Conseil juridique des entreprises et de leurs partenaires confrontés à des situations de tensions financières, d'ouverture de procédures collectives ou lors de transactions dont une des parties est une entreprise en difficulté.
Domaines d'intervention : L'avocat spécialisé en restructuration est impliqué dans des missions de diagnostic juridique, de rédaction de protocoles en vue d'une ouverture de procédure collective, d'assistance et de représentation de l'entreprise en procédure collective ou phase de négociations. Il peut également être amené à gérer des aspects de droit social tels que des procédures de licenciement.
Formation : Titulaire du CAPA (Certificat d'Aptitude à la Profession d'Avocat), l'avocat spécialisé en restructuration est idéalement titulaire d'une double formation type école de commerce lui permettant de disposer de notions d'analyse financière. Il peut également disposer d'une formation juridique étrangère de type LLM lui permettant d'avoir des notions de droit étranger et de parler couramment anglais.

Les conseils de Duff & Phelps
Evolutions possibles : Direction juridique, fonds d'investissement ou de retournement.
Qualités humaines : Rigueur, capacité d'analyse, écoute, diplomatie, résistance au stress, disponibilité et curiosité d'esprit.
Facteurs clés de succès : Une solide formation technique alliée à un bon réseau relationnel.

Fiche métier – L’administrateur judiciaire
Métier : Administrateur judiciaire
Description : Auxiliaire de justice mandaté par le Tribunal de Commerce lorsque l'entreprise fait l'objet d'une procédure de redressement judiciaire.
Domaines d'intervention L'administrateur judiciaire est chargé d'assister et exceptionnellement remplacer les dirigeants d'entreprises en difficulté et de préparer le redressement. Il peut ainsi intervenir dans le cadre de missions de prévention des difficultés, être amené à établir un diagnostic de l'origine des causes et des difficultés, trouver des solutions de redressement, assister l'entreprise en difficulté dans le cadre d'éventueles négociations et peut également être administrateur provisoire de société.
Formation : Titulaire au minimum d'un diplôme de niveau bac+4 (droit, sciences économiques ou gestion) ou DESCF/DEC, l'administrateur judiciaire a réussi l'examen d'accès au stage et réalisé un stage de 3 ans chez un administrateur judiciaire.

Les conseils de Duff & Phelps
Qualités humaines : Qualités de gestionnaire alliées aux qualités humaines indispensables au bon accompagnement des personnes qui vivent à travers leur enteprise en difficulté, des situations de crise: écoute, diplomatie, disponibilité.
Facteurs clés de succès : Une solide formation technique (alliance de formation juridique et de gestion) alliée à un bon réseau relationnel.

Fiche métier – Le manager de transition
Métier Manager de transition
Description : Professionnel mandaté par les actionnaires ou dirigeants pour répondre à leur besoin ponctuel de direction qu'il soit opérationnel ou financier. Les entreprises peuvent ainsi s'attacher une compétence stratégique immédiatement opérationnelle et ceci pour une durée limitée.
Domaines d'intervention : Le manager de transition est ponctuellement détaché dans l'entreprise pour des missions variées et à durée limitée : réussir une transformation organisationnelle, assurer le remplacement ponctuel d'un dirigeant ou d'une personne clé, conduire un projet stratégique ou faire face à une situation de crise et répondre à des difficultés ponctuelles.
Formation : Formation variée avec par exemple des diplômes de type écoles de commerce et universités de gestion. Le management de transition est plus un métier d'expérience et de personnes que déterminé par une formation donnée.

Les conseils de Duff & Phelps
Evolutions possibles : Direction d'entreprise, fonds d'investissement ou de retournement.
Qualités humaines : Ecoute, capacité d'adaptation, esprit entrepreneur, rigueur, prise de décision rapide, capacité de restitution.
Facteurs clés de succès : Des expériences réussies dans le domaine de la restructuration et des situations complexes et un bon réseau relationnel.

Par S.Moreau-Garenne, Managing Director DUFF & PHELPS France, cabinet de conseil financier aux entreprises.

Jeudi 21 Octobre 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News