Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Les meilleures villes d’Europe pour l’implantation des entreprises


Le réveil de l'Europe de l'Ouest ? Telle est l’une des questions importantes que pose la nouvelle édition de l’étude annuelle « European Cities Monitor», présentée par Thierry Jacquillat, président de Paris-Ile de France Capitale Economique et Denis Samuel-Lajeunesse, président de Cushman & Wakefield France. Cette étude analyse l’opinion des dirigeants des 500 plus importantes entreprises européennes sur l’attractivité des principales villes d’Europe ainsi que les critères de leur futur choix d’implantation.




Les meilleures villes d’Europe pour l’implantation des entreprises
1er volet - les intentions des investisseurs :

- Paris : attractivité retrouvée pour les expansions futures
Pour les investisseurs, Paris devient, devant Londres, la destination privilégiée des cinq prochaines années pour les implantations futures des entreprises. Avec 25 intentions exprimées, Paris est en tête des villes d’Europe de l’Ouest, soit une augmentation significative par rapport à l’année dernière où seulement 9 intentions avaient été exprimées pour Paris. Lyon continue de s’imposer et se situe au même niveau que Francfort.
- L’Union Européenne : véritable locomotive économique
Les nouveaux membres de l’Union Européenne restent la destination la plus prisée des entreprises. Contrairement aux tendances récentes, on observe une légère baisse des implantations en Chine et en Inde. Sur les 12 derniers mois, plus d’une entreprise sur 5 s’est réimplantée ou délocalisée : 51% d’entre elles ont choisi de s’installer dans un des pays d’Europe Centrale ou d’Europe de l’Est, nouveaux membres de l’UE, et 35% ont porté leur choix sur un pays d’Europe de l’Ouest. Une entreprise sur cinq a mentionné son intention de se réimplanter ou se délocaliser dans les 24 prochains mois. Là encore, les nouveaux membres de l’Union Européenne sont les destinations les plus recherchées; l’on observe cependant que la Chine et l’Inde sont en baisse alors que les autres pays d’Europe de l’Ouest sont en hausse.

2ème volet - le classement 2007 :

Le futur choix d’implantation des investisseurs doit satisfaire en priorité les quatre critères suivants : la facilité de recruter du personnel qualifié, devenu cette année le critère le plus important pour 62 % des entreprises interrogées, l’accessibilité aux marchés, la qualité des réseaux de télécommunications et la qualité des infrastructures de transports.

L’édition 2007 de cette étude confirme que Paris et Londres restent les villes les plus attractives d’Europe.
- Londres et Paris : toujours reines de l’attractivité
Paris et Londres restent, en effet, et de loin, les capitales européennes les plus connues pour l’implantation des entreprises, avec un écart considérable par rapport aux autres métropoles. Seulement 36% des 33 villes de notre échantillon sont très ou bien connus des investisseurs étrangers.

Derrière Londres, Paris reste la deuxième ville la plus attractive pour les investisseurs. En tête du classement pour la moitié des facteurs retenus, Londres consolide sa position dans le cercle des « grandes » capitales mondiales et demeure nettement devant Paris. Loin derrière, Francfort conserve sa 3ème place. Si Barcelone reste 4ème, Amsterdam et Bruxelles recueillent la même note globale que la capitale catalane. Milan gagne quant à elle deux places et rentre dans le Top 10 des métropoles les plus attractives.

« Les nouveaux projets de développement urbain à Londres ont très certainement joué en faveur de l’image positive de la ville. C’est la raison pour laquelle Paris-Ile de France Capitale Economique insiste depuis plusieurs années sur la nécessité d’avoir des projets ambitieux symboles de dynamisme à Paris » souligne Thierry Jacquillat, Président de Paris-Ile de France Capitale Economique

- Paris : des points à améliorer
Si Paris maintient sa deuxième place dans notre classement pour les quatre facteurs « essentiels » aux yeux des investisseurs, la capitale française reste toujours derrière Londres en ce qui concerne « la facilité de recruter du personnel qualifié », « l’accessibilité aux marchés » et « la qualité des infrastructures de transports ». Deux autres faiblesses sont à noter pour Paris, qui occupe la 5ème place pour les « capacités linguistiques » et « l’offre disponible d’immeubles de bureaux ». Malgré les deux places gagnées cette année, Paris ne se positionne qu’à la 15ème dans le classement des villes qui offrent le meilleur « climat économique créé par le gouvernement ».

« Il sera toutefois intéressant d’observer si la poursuite des réformes en France permet d’accentuer ce début d’amélioration » remarque Denis Samuel-Lajeunesse, Président de Cushman & Wakefield France. La « qualité de vie pour les salariés » reste un atout pour Paris, qui se positionne à la 4ème place, loin devant Londres et Francfort, respectivement à la 11ème et 27ème place.

- Belle performance des autres villes françaises
- Lyon progresse de façon remarquable dans le classement général et s’approprie la 17ème place (24ème position en 2006). C’est la première fois que Lyon entre dans le Top 10 des villes qui offrent le meilleur rapport « qualité de l’offre/coût immobilier » (+7 places).
- Marseille commence à s’imposer et est en passe d’intégrer la liste des 33 villes les plus attractives d’Europe. A plus long terme, Lille pourrait connaître la même tendance.

- Ensemble les métropoles d’Europe de l’Est : une attractivité durable
Si les métropoles d’Europe Centrale et d’Europe de l’Est ne peuvent concurrencer les capitales d’Europe de l’Ouest sur les quatre critères « essentiels », certaines d’entre elles se révèlent évidemment performantes en ce qui concerne « le coût de la main d’œuvre » (1er Bucarest, 2ème Varsovie, 3ème Budapest) et offrent le meilleur rapport « qualité de l’offre/coût immobilier » (1er Varsovie, 2ème Bucarest, 5ème Budapest).

Les métropoles d’Europe de l’Est confirment, pour les années à venir, leur ascension : plus de 43% des entreprises interrogées envisagent de s’installer à Moscou, Prague, Varsovie, Bucarest ou Budapest d’ici 2012.

- Perspectives d’avenir
Ce sondage a été réalisé avant la crise financière de l’été 2007, ce qui explique que 68% des entreprises interrogées étaient plus optimistes qu’un an auparavant.
Quel sera l’impact de cette crise financière sur leur état d’esprit et l’attractivité relative des villes, sachant que la part des activités financières est beaucoup plus grande à Londres et Francfort qu’à Paris ?
Par ailleurs, le regain d’attractivité de l’Europe de l’Ouest lié aux réformes entreprises se confirmera-t-il ? La question se pose particulièrement pour la France et le Grand Paris.

Méthodologie
Véritable baromètre des tendances de l’économie mondiale, l’étude European Cities Monitor de Cushman & Wakefield, analyse depuis 17 ans l’opinion des dirigeants des 500 plus importantes entreprises européennes sur l’attractivité des principales métropoles en Europe. Réalisée à partir d’un questionnaire, l’étude analyse les 12 principaux facteurs que les entreprises prennent en compte lorsqu’elles décident de leurs implantations futures puis compare les performances des 33 grandes villes européennes retenues pour chacun de ces facteurs.

Fondé en 1917, Cushman & Wakefield est l’un des plus importants cabinets de conseil international, spécialisé en immobilier d’entreprise. Avec plus de 215 bureaux à travers 56 pays et plus de 12.000 personnes, Cushman &Wakefield propose un service complet de conseil, de commercialisation et de gestion pour le compte de propriétaires, locataires et investisseurs et ce, à tous les stades du processus immobilier.
www.cushmanwakefield.fr

Paris-Ile de France Capitale Economique est une association crée, il y a une quinzaine d’années par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris qui rassemble une centaine de grandes entreprises françaises et internationales, garantes de son indépendance. Elle a pour mission notamment de promouvoir auprès des investisseurs étrangers les atouts de l’Ile de France et d’améliorer son attractivité par des actions de lobbying auprès des décideurs politiques et économiques. www.europinvest-paris.com

Etude à télécharger ci-dessous

ECM_2007_Final_Report.pdf ECM 2007 Final Report.pdf  (2.01 Mo)


Mardi 23 Octobre 2007
Notez






Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs