Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Les introductions en bourse ont été stimulées par la demande en ressources naturelles au 2ème trimestre, dans un marché hostile dominé par la place de Londres


Les sociétés des secteurs minier, pétrolier et gazier ont dominé le marché européen des introductions en bourse. Les conditions de marché hostiles ce 2ème trimestre ont fait chuter le nombre et le prix des introductions, mais la valeur globale des introductions en bourse a néanmoins augmenté de 48% comparativement au 2ème trimestre 2010.




L’exigence des investisseurs pour une croissance portée par les ressources a fait le succès des introductions en bourse de Glencore, négociant en matières premières et de Vallares, entreprise pétrolière et gazière, faisant bondir les statistiques du 2ème trimestre. Ces deux introductions ont eu lieu à Londres et, l’étude trimestrielle de PwC « IPO Watch Europe » révèle qu’elles ont représenté 8 milliards d’euros sur les 13,4 milliards d’euros levés au total en Europe au 2ème trimestre 2011. Sur les 134 introductions en bourse de ce 2ème trimestre, les 5 plus importantes ont généré plus de 9 milliards de fonds levées en Europe.

Les bourses européennes ont continué à souffrir des inquiétudes sur la Grèce et ailleurs, connaissant des reports et retards dans les introductions en préparation. Ces préoccupations ont pesé sur les discussions sur les prix d’introduction, contribuant à la détérioration des relations entre la communauté financière à la vente et les investisseurs.

Thierry Charron, associé responsable de l’activité marchés de capitaux de PwC en France note qu’« au second trimestre, l’évolution imprévisible des marchés boursiers a eu un effet très négatif sur les introductions en bourse tant en valeur qu’en volume, alors que c’est une période de l’année traditionnellement active. Les investisseurs sont très sélectifs en termes d’objectifs de croissance et exigeants sur les prix. »

Quelles perspectives ? Les pays européens subissant de fortes pressions pour réduire leur dette nationale vont probablement envisager des programmes importants de vente d'actifs publics par le biais d’introductions en bourse. Ces opportunités pourraient créer un attrait majeur pour les investisseurs dans l'avenir, selon PwC.

Philippe Kubisa, associé marchés de capitaux à Paris note que « toutes les introductions importantes qui devaient avoir lieu à Paris ces derniers mois ont été reportées. Si les conditions de marché s’améliorent il y a donc des entreprises prêtes à s’introduire ».

A l’international, il y a encore des introductions majeures en préparation : JSW group, un producteur polonais de charbon de coke, devrait lever cette semaine environ 1,7 milliard d’euros tandis que deux banques espagnoles, Banca Civica et Bankia, espèrent lever plus de 5 milliards d’euros à elles deux.

Aux Etats Unis la valeur des introductions en bourse a dépassé les 8,5 milliards d’euros pour le deuxième trimestre consécutif, avec des sociétés technologiques telles que Yandex et LinkedIn qui représentent 36 % des fonds levés.

Londres reste une destination clé pour les introductions en bourse, mais connait une compétition de plus en plus féroce notamment en provenance de Hong Kong. Néanmoins si Londres attire les acteurs dans les ressources naturelles, Hong Kong attire les marques de consommation, telles que Prada.

L’étude de PwC prévoit 110 introductions à Hong Kong pour une valeur globale autour de 35 milliards d’euros.

Richard Waiver, associé marchés de capitaux de PwC à Londres précise: « les investisseurs semblent croire au potentiel de consommation de l’Asie et paraissent prêts à accepter les niveaux de valorisation qui en découlent. »

Les résultats complets de l’étude sont disponibles sur le site pwc.fr

À propos d’IPO Watch Europe
L’étude « IPO Watch Europe» analyse chaque trimestre les introductions en bourse sur les principaux marchés et segments de marchés en Europe (Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, France, Grèce, Irlande, Italie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, Suède et Suisse). Les mouvements entre segments de marché d’une même bourse et les offres de type « greenshoe » (rallonge) sont exclus. Cette étude, qui a été menée entre le 1er octobre et le 31 décembre 2010, analyse les introductions en bourse d'après leur date d'admission à la cote. Toutes les données de marché proviennent des bourses elles-mêmes ; PricewaterhouseCoopers n’a pas procédé à une vérification indépendante de ces données.

A propos de PwC
PwC développe en France des missions d’audit, d’expertise comptable et de conseil créatrices de valeur pour ses clients, en privilégiant des approches sectorielles. Plus de 161 00 personnes dans 154 pays à travers le réseau PwC partagent idées, expertises et perspectives innovantes pour apporter des solutions et des conseils adaptés. PwC rassemble en France 4000 personnes dans 25 bureaux.
PwC est la marque sous laquelle les entités membres de PwC International Limited (PwCIL) opèrent et fournissent leurs services. Ensemble, ces entités constituent le réseau PwC au sein duquel chaque firme est juridiquement autonome et n’agit pas en qualité d'agent de PwCIL ni d’aucune autre entité membre. PwCIL ne fournit aucun service aux clients. Elle n’est pas responsable des actes et omissions de ses membres et n’a ni le droit ni la capacité juridique d’en contrôler l’exercice professionnel ou de les engager d’une quelconque façon.

Mardi 19 Juillet 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs