Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Les fonds d’investissement européens pourraient atteindre 6 800 milliards d’euros d’actifs sous gestion d’ici 2014


L’internationalisation de l’allocation d’actifs et de la distribution des fonds devrait soutenir la croissance future des fonds d’investissement transfrontaliers L’Alfi, l’Association Luxembourgeoise des Fonds d’Investissement, présente aujourd’hui les résultats d’une étude sur le secteur européen des fonds d’investissement transfrontaliers. Intitulée « Symbiosis in the evolution of UCITS », cette étude réalisée par Lipper FMI analyse la croissance du marché depuis 1988 et propose des projections sur la taille future du secteur.




L’analyse détaillée des tendances observées en Europe explique la prudence des dernières estimations de Lipper FMI, qui prévoit un taux de croissance annuel moyen de 6,8% pour les cinq prochaines années, ce qui représente un sérieux ralentissement comparé aux 12% de croissance annuelle atteints depuis le début des années 90. D’après Lipper, la taille actuelle du marché signifie que la croissance future sera probablement plus lente, notamment dans un contexte de faiblesse des fondamentaux économiques dans l’avenir prévisible.

Pour Ed Moisson de Lipper FMI, une société du groupe Thomson Reuters : « Cette croissance permettrait au secteur européen d’atteindre 6 800 milliards d’euros d’actifs sous gestion en 2014, voire 8 000 milliards dans le scénario le plus favorable. » L’étude passe en revue l’ensemble des facteurs qui façonnent le secteur européen des fonds transfrontaliers, dont la mutation du rôle des banques de la production vers la distribution, l’importance croissante des modèles en architecture ouverte, ainsi que l’évolution relative de chaque marché transfrontalier sur deux décennies, avec notamment une forte pénétration des fonds transfrontaliers en Suisse, Italie et Allemagne.

Les opportunités et les menaces auxquelles le secteur des fonds doit faire face sont également pris en compte : la croissance des fonds UCITS à l’international, notamment en Asie et Amérique latine ; l’impact des Exchange Traded Funds, les fonds indiciels négociables en Bourse ; les réformes attendues des systèmes de retraite ; ou encore l’arrivée des fonds dits « Newcits ».

Pour Claude Kremer, Président de l’Alfi : « Cette étude démontre que, malgré son succès ces vingt dernières années, l’industrie européenne des fonds d’investissement ne doit pas se reposer sur ses lauriers. Nous devons nous attacher à répondre aux attentes des investisseurs en termes de clarté, de gouvernance et de coûts, afin que les fonds soient reconnus comme le meilleur outil pour le financement des retraites, la gestion de patrimoine et la protection de son épargne, dans un contexte de faible croissance économique. Avec la poursuite de l’internationalisation de l’allocation d’actifs et de la distribution des fonds, il est impératif que l’Europe conserve son avantage compétitif pour attirer les investisseurs du monde entier. Je crois en la marque UCITS comme atout clé du leadership européen et il est essentiel de continuer de développer sa réputation internationale. »

L’étude examine également la position du Luxembourg dans le secteur et notamment le rôle joué par le Grand Duché dans le développement des fonds transfrontaliers. Lipper prévoit un taux de croissance annuel moyen de 10,4% pour les fonds domiciliés au Luxembourg, aboutissant à 2 600 milliards d’euros d’actifs sous gestion d’ici 2014. Dans cette hypothèse, sa part des actifs européens passerait à 38% contre 32% aujourd’hui. Au total, la croissance des actifs sous gestion au Luxembourg serait de 1 000 milliards en cinq ans.

M. Moisson poursuit : « Le passeport UCITS a permis au Luxembourg de constituer une infrastructure unique – un centre de fonds d’investissement accueillant des produits réglementés accessibles au grand public. Un tel concept n’existait pas avant UCITS. Les fonds UCITS ont donné une nouvelle vie au Luxembourg mais, la relation étant symbiotique, l’on peut aussi considérer que le Luxembourg a, au fil des ans, donné corps au marché des UCITS. »

L’étude prévoit aussi que l’évolution future du Luxembourg sera tirée pour partie par la croissance organique – notamment en Asie, Amérique latine et Europe de l’Est mais sera aussi le résultat d’un transfert d’actifs par des sociétés de gestion souhaitant disposer d’une base transfrontalière unique pour une distribution mondiale.

Selon Camille Thommes, directeur-général de l’Alfi : « Les fonds d’investissement transfrontaliers jouent un rôle important dans l’économie luxembourgeoise, mais le Luxembourg a également contribué largement au développement des fonds UCITS, en offrant un domicile politiquement neutre, commercialement attractif et dédié au secteur de la gestion d’actifs. Nous continuerons de contribuer au développement d’UCITS afin que l’Europe conserve sa position privilégiée dans le secteur mondial des fonds d’investissement transfrontaliers. »

A propos de l’Alfi
L’Association Luxembourgeoise des Fonds d’Investissement est l’organe représentatif du secteur des fonds d’investissement au Luxembourg. Créée en 1988, l’association représente plus de 1 000 fonds domiciliés au Luxembourg, des sociétés de gestion et un large éventail de prestataires de services tels que des banques dépositaires, administrateurs de fonds, agents de transfert, distributeurs, cabinets d’avocats, consultants, experts en fiscalité, auditeurs et comptables, sociétés spécialisées en informatique et en communication. Le secteur luxembourgeois constitue le plus important domicile de fonds en Europe et occupe la première position mondiale dans la distribution transfrontalière de fonds. Les véhicules d’investissement domiciliés au Luxembourg sont distribués dans plus de 50 pays, notamment en Europe, en Asie, en Amérique latine et au Moyen-Orient.
www.alfi.lu

Lipper FMI
Lipper FMI, filiale à 100% de Thomson Reuters, se spécialise dans l’analyse indépendante des organismes de placement collectif, dont tous les aspects des marchés
nationaux et transfrontaliers de fonds d’investissement.
www.lipperfmi.com

Mercredi 31 Mars 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News