Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Les entreprises technologiques françaises gardent le cap face à la crise !


Deloitte et In Extenso ont réalisé pour la première fois une enquête auprès des entreprises lauréates du Palmarès Deloitte Technology Fast 50 de 2006 à 2011 afin d’identifier les leviers qui ont contribué à leur développement et recueillir leurs attentes notamment vis-à-vis des pouvoirs publics.




Les entreprises technologiques de croissance gardent le cap face à la crise même si elles anticipent des difficultés pour trouver des financements
Les entreprises technologiques françaises déclarent être globalement peu freinées par la crise. 92% d’entre elles n’envisagent ni licenciements ni délocalisation de leurs activités et peu d’entre-elles envisagent d’arrêter ou reporter des projets (18%), de stopper les recrutements (26%) ou décider de coupes budgétaires (26%).
Réalistes, 40% des entreprises interrogées anticipent néanmoins prochainement des difficultés dans le financement de leurs projets du fait de la crise.
« En donnant la parole aux entreprises technologiques de croissance en France, nous constatons qu’elles tiennent bon face à un contexte économique tendu. Les leviers de développement qu’elles identifient sont notamment un appui renforcé des pouvoirs publics et le soutien des grands groupes à travers des investissements ou commandes. » déclare Vincent Gros, Associé Responsable du Technology Fast 50 chez Deloitte.

98% des entreprises font appel à des financements externes et en sont globalement satisfaites
Le financement des entreprises technologiques françaises repose à la fois sur des fonds personnels pour 73% d’entre elles, sur des financements externes pour 98% des entreprises interrogées. Seules 14% ont fait un appel public à l’épargne.
Elles sont très majoritairement satisfaites de leurs relations avec les banques, les fonds d’investissement et les pouvoirs publics qui ont participé à leur financement, respectivement pour 40%, 33% et 25%.
Un quart des entreprises entretiennent par ailleurs des relations régulières avec les investisseurs en capital mais seules 16% des entreprises interrogées envisagent une introduction en Bourse.
Leurs attentes vis-à-vis des pouvoirs publics portent pour l’essentiel sur les mesures incitant à l’investissement en capital risque et le soutien financier.

50% des entreprises interrogées estiment avoir des difficultés à recruter les bons candidats
Attirer les compétences et les profils adaptés à leur activité reste un défi pour nombre d’entreprises. Pour 98% d’entre elles, le premier moteur de motivation des équipes est l’enthousiasme et l’ambiance de travail.
Arrivent ensuite les possibilités d’évolutions (94%) et la proposition d’avantages extra-salariaux (84%). Néanmoins, 50% des répondants peinent à trouver les bons candidats. 74% estiment que la mise en place par les pouvoirs publics de cursus adaptés à leurs activités favoriserait leur politique de recrutement.

Des efforts attendus des pouvoirs publics et des grands groupes
Bien que les entreprises technologiques françaises semblent tenir le cap face à la crise, il n’en demeure pas moins que pour continuer à croître et à participer au dynamisme économique de la France, un soutien du gouvernement leur paraît indispensable.

En effet, les entreprises interrogées souhaitent que les pouvoirs publics renforcent la compétitivité du territoire français, notamment pour éviter les départs des têtes pensantes à l’étranger. 76% d’entre-elles demandent une plus nette implication dans les appels à projet.
Le soutien des grands groupes français représentent un levier de croissance puissant pour les entreprises interrogées qui sont 90% à déplorer leur faible appui. Afin de faciliter les prises de commandes des grands groupes auprès des PME technologiques, 79% d’entre elles préconisent de voir instaurer des garanties par l’Etat et 66% la mise en place de quotas.
Elles sont 70% à adhérer à l’idée de la création d’un pôle de représentation à l’international des NTCI françaises qui aurait pour but de faciliter leur implantation à l’étranger.

Certains dispositifs existants ont encore besoin de faire leur preuve
Le CIR (crédit d’impôt recherche) et le statut JEI (jeune entreprise innovante) remportent une large adhésion des entreprises technologiques françaises avec respectivement 71% et 48% d’avis très favorables.
En revanche, les avis sur la création des pôles de compétitivité ainsi que les mesures en faveur de l’innovation dans le cadre du Grand Emprunt sont plus mitigés.
Seules 26% des entreprises adossées à un pôle de compétitivité jugent qu’il contribue à leur succès, et 8% seulement des entreprises concernées directement par le Grand Emprunt ont bénéficié des mesures.
Les dispositifs de protection des brevets ou des actifs incorporels au niveau mondial méritent en outre des améliorations pour 63% des répondants.

« Nous disposons en France d’un incroyable vivier d’entreprises technologiques qu’il est important de soutenir et d’accompagner dans leur développement pour qu’elles continuent à participer au rayonnement de l’économie française. En ce sens, le palmarès Fast 50 est devenu une distinction de référence au service de la promotion des entreprises de croissance en France et dans le monde. Les retours que nous avons des anciens lauréats du Fast 50 sont très positifs. A titre d’exemple, pour 78% d’entre eux, remporter le prix a été un vrai plus pour la demande de financement extérieur, 84% y ont vu un véritable vecteur d’image pour recruter » conclut Ariane Bucaille, Associée Responsable du Technology Fast 50 chez Deloitte.

Méthodologie de l’étude
63 dirigeants d’entreprise recrutés à partir du fichier des entreprises lauréates du Fast 50 ont été interrogés en ligne en octobre 2011. 65% des entreprises répondantes sont installées en régions et 35% en Ile de France. 65% ont moins de 50 salariés et 35% compte entre 50 et 500 salariés.

A propos du programme Technology Fast 50
Le programme Technology Fast 50 a vu le jour en 1995 à San Jose en Californie, cœur de la Silicon Valley, et a ensuite été étendu à tous les Etats-Unis puis au Royaume-Uni, au Canada, aux Pays-Bas, à Israël et à la France. Il est désormais présent dans plus de 50 pays et régions dans le monde. Il a été créé afin de mettre en valeur la remarquable contribution des entreprises technologiques à la croissance de l’économie.
Deloitte a par ailleurs développé trois palmarès continentaux :
- Europe, Moyen-Orient et Afrique : Fast 500 EMEA
- Amérique du Nord : Fast 500 North America
- Asie Pacifique : Fast 500 Asia Pacific.
www.fast50france.com

A propos de Deloitte
Deloitte fait référence à un ou plusieurs cabinets membres de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, société de droit anglais (« private company limited by guarantee »), et à son réseau de cabinets membres constitués en entités indépendantes et juridiquement distinctes. Pour en savoir plus sur la structure légale de Deloitte Touche Tohmatsu Limited et de ses cabinets membres, consulter www.deloitte.com/about. En France, Deloitte SA est le cabinet membre de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, et les services professionnels sont rendus par ses filiales et ses affiliés.
Deloitte fournit des services professionnels dans les domaines de l’audit, de la fiscalité, du consulting et du financial advisory à ses clients des secteurs public et privé, quel que soit leur domaine d’activité. Fort d’un réseau de firmes membres dans plus de 150 pays, Deloitte allie des compétences de niveau international à un service de grande qualité afin d’aider ses clients à répondre à leurs enjeux les plus complexes. Nos 182 000 professionnels sont animés par un même objectif, faire de Deloitte la référence en matière d’excellence de service.
En France, Deloitte mobilise un ensemble de compétences diversifiées pour répondre aux enjeux de ses clients, de toutes tailles et de tous secteurs – des grandes entreprises multinationales aux microentreprises locales, en passant par les entreprises moyennes. Fort de l’expertise de ses 6 500 collaborateurs et associés, Deloitte en France est un acteur de référence en audit et risk services, consulting, financial advisory, juridique & fiscal et expertise comptable, dans le cadre d’une offre pluridisciplinaire et de principes d’action en phase avec les exigences de notre environnement.

À propos de In Extenso
In Extenso, membre de Deloitte, est un acteur majeur de l’expertise comptable en France.
Avec un réseau de 3 300 collaborateurs et 170 agences réparties sur tout le territoire, In Extenso propose aux chefs d'entreprises, artisans, commerçants, professions libérales et responsables d'associations un service professionnel complet, privilégiant la proximité, l'écoute et la pro-activité. Fortement ancré dans le tissu économique français, In Extenso est l'interlocuteur privilégié de 75 000 clients appartenant à tous les secteurs d'activité. In Extenso a réalisé en 2010-2011 un chiffre d'affaires de 250 millions d'euros. Pour en savoir plus, www.inextenso.fr

A propos de Deloitte
Deloitte fait référence à un ou plusieurs cabinets membres de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, société de droit anglais (« private company limited by guarantee »), et à son réseau de cabinets membres constitués en entités indépendantes et juridiquement distinctes. Pour en savoir plus sur la structure légale de Deloitte Touche Tohmatsu Limited et de ses cabinets membres, consulter www.deloitte.com/about. En France, Deloitte SA est le cabinet membre de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, et les services professionnels sont rendus par ses filiales et ses affiliés.
Deloitte fournit des services professionnels dans les domaines de l’audit, de la fiscalité, du consulting et du financial advisory à ses clients des secteurs public ou privé, de toutes tailles et de toutes activités. Fort d’un réseau de cabinets membres dans plus de 140 pays, Deloitte allie des compétences de niveau international à des expertises locales pointues afin d’accompagner ses clients dans leur développement partout où ils opèrent. Nos 169 000 professionnels sont animés par un objectif commun, faire de Deloitte la référence en matière d’excellence de service.
En France, Deloitte mobilise un ensemble de compétences diversifiées pour répondre aux enjeux de ses clients, de toutes tailles et de tous secteurs – des grandes entreprises multinationales aux microentreprises locales, en passant par les entreprises moyennes. Fort de l’expertise de ses 6 500 collaborateurs et associés, Deloitte en France est un acteur de référence en audit et risk services, consulting, financial advisory, juridique & fiscal et expertise comptable, dans le cadre d’une offre pluridisciplinaire et de principes d’action en phase avec les exigences de notre environnement. Pour en savoir plus, www.deloitte.fr

Vendredi 25 Novembre 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs