Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Les entreprises négligent leurs principaux moyens d'exploitation informatiques


Micro Focus® publie les résultats d’une étude montrant que les entreprises négligent leurs principaux moyens d’exploitation informatiques. Il ressort de cette étude que les multinationales consacrent trop peu de temps et d’argent à garantir les connaissances et les compétences nécessaires pour assurer la maintenance et l’exploitation de leurs systèmes centraux.




Les résultats sont publiés dans l’étude « Safeguarding the Corporate IT Assets », que Micro Focus a menée en collaboration avec l’institut de formation international INSEAD. Des CFO, des CIO et des directeurs RH de cinq pays (France, Allemagne, Italie, Grande-Bretagne et Etats-Unis) ont participé à l’étude. Le résultat le plus important est que la plupart des entreprises ne font presque rien pour continuer à développer leurs connaissances et leur expertise en relation avec leurs systèmes centraux. De nombreuses entreprises se concentrent surtout sur la maîtrise des applications Web 2.0, ce qui se fait aux dépens des connaissances nécessaires pour assurer la maintenance des systèmes centraux – qui sont les plus critiques pour la majorité des entreprises.

« L’année passée, Micro Focus a déjà montré que l’informatique était oubliée comme moyen d’exploitation. Aujourd’hui, il faut que les multinationales ne se laissent pas aveugler par les prouesses des nouvelles technologies. Elles doivent continuer à engager des professionnels pouvant assurer la maintenance de leurs systèmes centraux et poursuivre leur développement, sans quoi elles vont au devant d’énormes problèmes. Les entreprises doivent donc adapter leur stratégie d’investissement sans délai, d’autant plus que la récession menace. Il est vrai que les technologies Web 2.0 peuvent transformer les entreprises. Mais il ne faut pas que cela se fasse aux dépens de la protection des moyens d’exploitation informatiques, qui constituent le cœur d’une entreprise », explique Stephen Kelly, le CEO de Micro Focus.

L’étude, menée auprès de 450 entreprises réalisant un chiffre d’affaires entre 100 millions et plus d’un milliard USD, montre que près des deux tiers des CFO, CIO et directeurs RH considèrent leurs systèmes centraux et bases de données comme étant critiques pour les activités de leur entreprise. Un peu plus d’un tiers (38 %) pensent la même chose des systèmes avec des nouvelles technologies. Bien que l’importance des systèmes centraux soit perçue, les sondés déclarent que ce sont surtout les nouvelles technologies qui reçoivent des budgets permettant d’engager des employés. Plus de la moitié des personnes interrogées (56 %) disent ainsi que leur entreprise recherche principalement des employés maîtrisant les nouvelles technologies web.

Seuls 13 % des CFO sont convaincus qu’il y a suffisamment de connaissances et de compétences dans leur propre entreprise pour assurer à l’avenir la maintenance des systèmes centraux. Près des deux tiers de ce groupe (60 %) disent que les compétences permettant de moderniser l’informatique sont plus précieuses que celles permettant d’implémenter des technologies de remplacement.

« Dans un climat économiquement difficile, les entreprises se concentrent surtout sur leur cœur de métier. Il est ironique de constater que les entreprises ne parviennent pas à garder à niveau leurs compétences liées à leurs systèmes centraux », explique M. Kelly. « Lorsque des entreprises accroissent leur maîtrise des nouvelles technologies et négligent leurs systèmes centraux, elles s’exposent à d’énormes risques lorsque les employés connaissant les anciennes technologies prendront leur retraite. »

« Ceux qui ne veillent pas à préserver leur maîtrise des systèmes qui fonctionnent depuis longtemps et apportent une valeur ajoutée à l’exploitation de l’entreprise commettent une énorme erreur », déclare le professeur Soumitra Dutta, président de la faculté Business & Technology de l’INSEAD. « Les entreprises doivent prendre conscience de ce problème et continuer à engager des professionnels connaissant leurs systèmes centraux, sur lesquels reposent leurs activités quotidiennes. »

« Nous avons vu d’innombrables rapports qui s’inquiètent de la crise menaçant les connaissances informatiques », ajoute le professeur Jim Norton, conseiller senior de la politique e-Business & e-Government à l’Institute of Directors, au Royaume-Uni. « Puisse cette étude servir d’avertissement aux entreprises, qui doivent donner la priorité à la protection de leurs systèmes centraux si elles veulent conserver leurs avantages concurrentiels à l’avenir. »

Cette nouvelle étude suit une étude de l’INSEAD et de Micro Focus menée en octobre 2007. Cette dernière montrait qu’à peine la moitié des CFO et des CIO des grandes entreprises tentaient de connaître la valeur financière de leurs moyens d’exploitation informatiques.

La nouvelle étude montre clairement qu’il y a un déficit inquiétant de recrutement de spécialistes de technologies importantes comme COBOL, PL1 et CICS. Moins d’un tiers des CIO (29 %) pensent que leur entreprise engage de tels spécialistes en suffisance. Ils reconnaissent l’importance des systèmes en question. Seuls 16 % des CIO sont convaincus que leur entreprise mène une stratégie de recrutement adaptée pour garantir la maintenance des systèmes centraux.

A propos de Micro Focus
Micro Focus est le spécialiste des solutions de développement et de déploiement d'applications COBOL pour les plates-formes actuelles et les nouvelles architectures. Micro Focus accélère et facilite le développement, la migration, l'extension et l'intégration des applications d'entreprise. En réutilisant leur patrimoine applicatif dans un environnement distribué et inter-opérable, les sociétés réduisent les coûts et les risques, augmentant ainsi l'agilité de leur entreprise.
www.microfocus.com

Lundi 8 Décembre 2008
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News